Fredy Lienhard: pilote, collectionneur et mécène

Fredy Lienhard, grand mécène du sport automobile, aura 70 ans le 14 septembre. Nous l’avons rencontré dans son musée Autobau, le plus beau musée d’automobiles de Suisse.

Le 14 septembre, Fredy Lienhard, ancien vainqueur des 24 Heures de Daytona et grand mécène du sport automobile helvétique, fêtera ses 70 ans. En vue de cet anniversaire, Motorsport.com l’a rencontré à Romanshorn (Thurgovie), dans son musée "Autobau", le plus beau musée d’automobiles de Suisse.

Fredy Lienhard porte plusieurs casquettes. S’il est avant tout connu aujourd’hui en tant qu’ancien pilote et collectionneur avisé – son musée abrite plus de 120 voitures dont plusieurs F1 ainsi que quelques-unes des plus belles Ferrari et Porsche jamais construites –, il est également un industriel à succès. 

 

Son entreprise Lista, spécialisée dans les meubles de bureau et les systèmes d’armoires à tiroir de chargement, lui a permis de soutenir plusieurs compétitions du championnat de Suisse ainsi que de nombreux pilotes, à commencer par Neel Jani, pilote d’usine Porsche depuis 2013 et vainqueur en 2016 aussi bien des 24 Heures du Mans que du championnat du monde d’endurance.

Confortablement installé dans les fauteuils en cuir aménagés au-dessus de sa collection de Ferrari, dans l’aile gauche de son musée, Fredy Lienhard a répondu sans détour à nos questions. “Le premier pilote que j’ai sponsorisé? C’était Bruno Eichmann qui courait à l’époque en Formule-V. La voiture que je préfère dans mon musée? La Porsche RS Spyder.”

Lorsqu’on lui demande comment la passion du sport automobile lui est-elle venue, il répond que celle-ci lui a été transmise par son père, Alfred Lienhard, qui a disputé plusieurs courses de côte en Suisse, au volant d’une Porsche 356 Pré-A, dans les années cinquante. Sur ce, il se lève et nous conduit dans une pièce de son musée, un endroit qui n’est pas ouvert au public. 

 

Là, Fredy Lienhard nous montre une photo en noir et blanc de son père, en pleine action au volant de sa Porsche 356 Pré-A à la course de côte de Mitholz-Kandersteg. Un peu plus loin, nous apercevons une autre photo en noir et blanc. On y voit une Mini à l’attaque dans une épingle: “C’est moi qui suis au volant”, nous explique-t-il. Est-ce sa première course? “Non, j’ai commencé à courir avec des caisses à savon”, répond-il.

Aujourd’hui encore, il sponsorise le championnat de Suisse de caisses à savon: l’Autobau Seifenkisten Derby Schweizermeisterschaft. “Je soutiens également le championnat de Suisse de karting”, poursuit Fredy Lienhard. Ce championnat s’appelle d’ailleurs officiellement le Championnat de Suisse de Karting Autobau. Pour quelles raisons vient-il en aide aux jeunes pilotes? 

 

“Car je me suis trouvé dans la même situation qu’eux, au début de ma carrière, lorsque j’ai créé en 1969 le Lista Racing Team qui faisait courir des Formules V et des Porsche. A l’époque, nous étions très contents lorsque nous réussissions à réunir 3000 francs de sponsors ou d’autres sommes grâce à de petits sponsorings ici et là. Du coup, je suis bien placé pour savoir que chaque soutien a son importance.” 

 

“Le sport automobile est en effet une discipline qui coûte très cher. L’argent que j’y ai investi m’a cependant permis de gagner de nouveaux marchés pour les systèmes d’armoires à tiroir de chargement de Lista”, ajoute Fredy Lienhard. “Aujourd’hui, notre meilleur client en Italie est par exemple Ferrari. Il en va de même en Angleterre avec McLaren.”

Presque tous les constructeurs automobiles utilisent aujourd’hui du mobilier Lista: d’Audi à Volkswagen, en passant par Bugatti, Citroën, Ford, Lamborghini, Maserati, Mercedes, Opel, Peugeot, Porsche, Renault, Toyota, Volvo et bien d’autres encore. Même constat pour les écuries de F1, avec Ferrari et McLaren, mais également Sauber, pour n’en citer que trois. 

 

A propos de Sauber, Fredy Lienhard a tissé des liens très étroits avec Peter Sauber, le fondateur de l’écurie de F1 éponyme. Ce dernier a ainsi déposé à l’Autobau sa propre collection de monoplaces de F1. Celle-ci est désormais installée dans la nouvelle aile du musée, appelée “Polygon”, qui a été inaugurée au mois d’octobre 2016. 

“Lors de l’inauguration du Polygone où, outre une dizaine de monoplaces de F1, sont également exposées deux monoplaces de Neel Jani, à savoir une Formule Renault 2.0 et une monoplace de l’A1 GP avec laquelle il a remporté le titre mondial en 2008, la mère de Neel Jani s’est entretenue avec moi et a tenu à me remercier comme suit: ‘Si mon fils est aujourd’hui là où il est, c’est également à vous qu’il le doit.’ C’est un compliment qui m’a fait très plaisir. Je suis par ailleurs le premier à me réjouir quand un des pilotes que j’ai soutenus devient professionnel”, précise Fredy Lienhard. 

 

Podium LMP2: les vainqueurs Fredy Lienhard, Didier Theys et Eric van de Poele
Podium LMP2: les vainqueurs Fredy Lienhard, Didier Theys et Eric van de Poele

Photo de: Linda Mansfield

Outre Neel Jani, Fredy Lienhard a ainsi eu la satisfaction de voir au moins trois autres de ses protégés devenir pilotes professionnels avec Rahel Frey, Nico Müller et Simona de Silvestro. Les deux premiers avec Audi dans le championnat allemand DTM et la troisième avec Nissan dans le championnat australien de voitures de tourisme. La monoplace d’Indycar avec laquelle Simona de Silvestro a couru aux Etats-Unis figure également en bonne place à l’Autobau: “Simona de Silvestro est peut-être celle que j’ai le plus soutenue”, ajoute-t-il.

M. Lista ouvre ensuite le tiroir sur roulettes d’un des meubles qui ont fait sa fortune et sort quelques-uns des nombreux dossiers de sponsoring qu’il avait reçus en 2001. Sur la première page de l’un d’entre eux, on peut lire le titre suivant: “Neel Jani, 18 ans, vice-champion d’Europe de Formule Renault”. Juste au-dessous figure une photo de la course d’Estoril où Neel Jani se trouve sur la plus haute marche du podium, entouré, excusez du peu, de Lewis Hamilton et de Jose Maria Lopez. 

 

Quelques années plus tard, ces trois pilotes allaient devenir champions du monde dans leur discipline respective, à savoir l’endurance (WEC) pour Neel Jani, les voitures de tourisme (WTCC) pour Jose Maria Lopez et la F1 pour Lewis Hamilton.

Neel Jani a tâté lui aussi de la F1. Tout d’abord chez Sauber, où il a effectué différents roulages aérodynamiques, notamment à Vairano, puis chez Toro Rosso, en tant que troisième pilote pendant toute la saison 2006. A l’époque, les troisièmes pilotes tournaient le vendredi. “Neel Jani aurait certainement pu faire carrière en F1, il ne s’est malheureusement pas trouvé au bon endroit au bon moment”, regrette Fredy Lienhard. 

 

Lorsqu’on lui demande si Peter Sauber n’aurait pas dû mieux exploiter le grand talent de Neel Jani et le faire débuter en F1, Fredy Lienhard répond diplomatiquement: “J’aurais certainement fait les choses différemment que Peter, mais je tiens néanmoins à lui tirer un grand coup de chapeau pour tout ce qu’il a réalisé. Aujourd’hui, son écurie est la 4e plus ancienne de F1 derrière Ferrari, McLaren et Williams. C’est quand même assez fantastique, non? Cela sans même parler de sa victoire avec Mercedes aux 24 Heures du Mans.” 

 

“Et puis, le fait que Neel Jani n’ait pas percé en F1 ne l’a pas empêché de faire une très belle carrière chez Porsche en Endurance”, note-t-il. Pour la petite histoire, on relèvera que c’est Fredy Lienhard qui a permis à l’actuel champion du monde d’endurance de mettre un premier pied chez Porsche. Il l’a en effet laissé conduire à différentes reprises sa propre Porsche Spyder RS LMP2 lors d’essais privés.

Aujourd’hui, c’est cette Porsche Spyder RS qui est la voiture préférée de Fredy Lienhard. Elle figure en bonne place dans le musée Autobau, non loin de la Dallara-Judd avec laquelle il a remporté en 2002 les 24 Heures de Daytona. Motorsport.com vous conseille chaleureusement d’aller visiter ce musée à Romanshorn, dans le canton de Thurgovie. Il est ouvert chaque mercredi de 16h à 20h et chaque dimanche de 10h à 17h. Des visites privées peuvent être réservées tous les jours de la semaine. 

 

 

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Vintage
Événement Visite du musée "Autobau" en Suisse
Sous-évènement Événement spécial
Pilotes Fredy Lienhard , Neel Jani , Bruno Eichmann , Simona De Silvestro , Rahel Frey , Nico Müller , Alfred Lienhard
Équipes Horag Racing , Sauber , Jenzer Motorsport
Type d'article Interview
Tags suisse, thurgovie