Vers la fin des limitations de vitesse sur la Nordschleife

Les fédérations allemandes du sport automobile, la DMSB et l’ADAC, ont décidé de lever les limitations de vitesses introduites fin mars, alors que le circuit fera l’objet de diverses améliorations au niveau de la sécurité.

Ces mesures avaient été prises suite à l’accident tragique survenu lors d’une manche du championnat VLN, où la Nissan GT-R pilotée par Jann Mardenborough avait décollé sur la bosse de Flugplatz avant de s’envoler dans une zone publique, tuant un spectateur. Des limitations de vitesse avaient alors été mises en place sur les portions jugées dangereuses du tracé allemand. Une mesure appliquée lors des manches VLN suivantes, mais aussi lors des 24 Heures du Nürburgring.

Suite aux mesures de sécurité annoncées cette semaine par Capricorn Nürburgring GmbH, propriétaire du circuit du Nürburgring, la DMSB et l’ADAC, les deux organismes gérant le sport automobile allemand, ont décidé de lever ces limitations. En contrepartie, le circuit se verra doté de nouveaux grillages de protection et de nouveaux rails de sécurité, alors que certaines zones seront interdites au public.

De plus, le secteur du virage Flugplatz fera l’objet d’un resurfaçage, en vue de gommer les bosses présentes à cet endroit, qui ont déjà provoqué un phénomène de décollage sur les voitures les plus rapides.

Toutes les parties veulent préserver la Nordschleife et son caractère unique. Malgré tout, nous savons tous que nous devons améliorer la sécurité.

Hans-Joachim Stuck, président de la DMSB.

"La sécurité sur la Nordschleife, que ce soit durant les courses, mais aussi les tests constructeurs ou les tours de piste de visiteurs, est notre priorité première", a déclaré Carsten Schumacher, le directeur général de  Capricorn Nürburgring GmbH.

"En compagnie de toutes les personnes impliquées, nous avons répondu à cet accident en effectuant une analyse détaillée et en établissant des critères précis pour améliorer la sécurité active et passive, et spécialement la sécurité des spectateurs, tout au long de la Nordschleife", poursuit ce dernier.

"Toutes les parties veulent préserver la Nordschleife et son caractère unique", a commenté pour sa part l’ancien pilote de Formule 1 Hans-Joachim Stuck, président de la DMSB. "Malgré tout, nous savons tous que nous devons améliorer la sécurité. C’est dans ce but que les responsables du Nürburgring ont travaillé dur pour établir un certain nombre de mesures".

La DMSB transmettra le dossier à la FIA pour validation finale. Les travaux doivent démarrer pour le début du mois de novembre, et se poursuivront jusqu’au début de la saison 2016.

Vidéo - Le crash de la GT-R de Jann Mardenborough

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries VLN , GT
Type d'article Actualités
Tags nordschleife, nurburgring