Conway, Kobayashi et López décrochent le titre mondial à Bahreïn

L'équipage de la Toyota #7 s'est imposé à Bahreïn, décrochant du même coup le titre mondial FIA WEC de la saison 2019-2020.

Sans suspense, mais sans l'avoir volé ! Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López sont Champions du monde, après s'être imposés avec autorité lors des 8 Heures de Bahreïn. Les trois hommes avaient toutes les cartes en main, encore fallait-il concrétiser pour décrocher enfin les lauriers après lesquels ils couraient depuis plusieurs années. Sur la Toyota #8, deux des tenants du titre (Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, désormais associés à Brendon Hartley depuis le départ de Fernando Alonso) ont tenté de résister, en vain.

Partie en pole position, la Toyota #7 a fait main basse sur cette course en s'échappant rapidement. Avec un handicap de performance à son avantage, à hauteur de 0"54 au tour, la différence était significative pour creuser rapidement l'écart. Il a toutefois fallu tout refaire à la mi-course, lorsque la voiture de sécurité est intervenue en raison de la présence de débris en piste, consécutifs à un accrochage entre la Ferrari #51 et une Porsche du GTE Am.

Lire aussi :

Lors des quatre heures suivantes, le trio Conway-Kobayashi-López s'est appliqué à reconstruire son avance afin de se mettre à l'abri, et ainsi ne jamais être inquiété, en dépit de la totale liberté stratégique laissée aux deux TS050 Hybrid. Avec ce succès, les trois hommes peuvent mettre de côté leur déception des dernières 24 Heures du Mans et savourer un titre mondial qui était promis aux vainqueurs du jour, compte tenu de la situation comptable et du barème appliqué sur le circuit de Sakhir. Le rideau est désormais tombé sur le LMP1, et l'on ne verra plus évoluer la TS050 Hybrid, tant couronnée de succès ces dernières années.

Le titre GTE Pro pour les pilotes Aston Martin

#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre, #95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Marco Sorensen, Nicki Thiim <

Si la lutte a logiquement manqué dans cette catégorie LMP1 réduite à deux unités pour ses adieux, la bagarre a animé les rangs des autres classes, comme à l'accoutumée. Et notamment en LMP2, où il a fallu attendre jusqu'au drapeau à damier pour connaître le dénouement malgré un plateau de seulement six voitures.

Les derniers tours ont accouché d'un duel incroyable entre Gabriel Aubry et António Félix da Costa, ce dernier parvenant à prendre temporairement l'avantage au terme d'une grosse passe d'armes dans le trafic. Mais c'est finalement le Jackie Chan DC Racing qui s'impose devant Jota et le Racing Team Nederland. Alpine prend la quatrième position, tandis que le titre revient aux pilotes de United Autosports, Filipe Albuquerque et Phil Hanson.

En GTE Pro, c'est Porsche qui a triomphé en s'octroyant même un doublé pour ses 911 RSR d'usine, la #92 devançant la #91. La Ferrari AF Corse #71 complète le podium, mais le titre mondial file dans la poche d'Aston Martin et de ses pilotes Marco Sørensen et Nicki Thiim. Enfin, la Porsche #56 s'est imposée dans la catégorie GTE Am.

Bahrain 8 Heures de Bahreïn

P. Pilotes Voiture Classe Tours Temps
1 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota TS050 Hybrid LMP1 263
2 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota TS050 Hybrid LMP1 263 1'04.594
3 China Ho-Pin Tung
France Gabriel Aubry
United Kingdom Will Stevens
Oreca 07 LMP2 247 16 laps
4 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 247 16 laps
5 Netherlands Frits van Eerd
Netherlands Giedo van der Garde
Netherlands Nyck de Vries
Oreca 07 LMP2 247 16 laps
6 United Kingdom Philip Hanson
Portugal Filipe Albuquerque
United Kingdom Paul Di Resta
Oreca 07 LMP2 247 16 laps
7 France Thomas Laurent
Brazil André Negrao
France Pierre Ragues
Alpine A470 LMP2 246 17 laps
8 Denmark Michael Christensen
France Kévin Estre
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 235 28 laps
9 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 235 28 laps
10 Italy Davide Rigon
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 235 28 laps
11 United Kingdom Richard Westbrook
Belgium Maxime Martin
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 234 29 laps
12 Denmark Marco Sørensen
Denmark Nicki Thiim
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 233 30 laps
13 Norway Egidio Perfetti
Netherlands Larry ten Voorde
Germany Jörg Bergmeister
Porsche 911 RSR LMGTE AM 232 31 laps
14 France François Perrodo
France Emmanuel Collard
Denmark Nicklas Nielsen
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 232 31 laps
15 United Arab Emirates Khaled Al Qubaisi
Jaxon Evans
Marco Holzer
Porsche 911 RSR LMGTE AM 232 31 laps
16 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 232 31 laps
17 United Kingdom Michael Wainwright
Belgium Alessio Picariello
United Kingdom Ben Barker
Porsche 911 RSR LMGTE AM 232 31 laps
18 United States Ben Keating
Dylan Pereira
Netherlands Jeroen Bleekemolen
Porsche 911 RSR LMGTE AM 231 32 laps
19 United Kingdom James Calado
Brazil Daniel Serra
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 231 32 laps
20 Germany Christian Ried
Italy Riccardo Pera
Norway Dennis Olsen
Porsche 911 RSR LMGTE AM 231 32 laps
21 Turkey Salih Yoluc
Ireland Charlie Eastwood
United Kingdom Jonathan Adam
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 231 32 laps
22 Canada Paul Dalla Lana
Portugal Pedro Lamy
United Kingdom Ross Gunn
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 231 32 laps
23 United Kingdom Bonamy Grimes
Japan Kei Cozzolino
United Kingdom Colin Noble Jr.
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 231 32 laps
24 Italy Roberto Lacorte
Italy Andrea Belicchi
Italy Giorgio Sernagiotto
Dallara P217 LMP2 231 32 laps

partages
commentaires
Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1
Article précédent

Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1

Article suivant

Conway : "Décrocher le titre est plus dur que gagner au Mans"

Conway : "Décrocher le titre est plus dur que gagner au Mans"
Charger les commentaires