WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
49 jours

Gagner avec peu de concurrence : sans remords pour Alonso

partages
commentaires
Gagner avec peu de concurrence : sans remords pour Alonso
Par :

Sacré aux 24 Heures du Mans l'an passé, en lice pour le titre mondial WEC le mois prochain avec ses équipiers, Fernando Alonso est en passe de réaliser un parcours sans faute en Endurance. Et le pilote espagnol estime que l'absence de constructeur rival pour Toyota ne vient pas ternir son bilan.

Fernando Alonso prendra le mois prochain le départ des 24 Heures du Mans pour la deuxième fois de sa carrière, avec une couronne à défendre et un titre mondial à aller chercher. Il mettra ensuite un terme à sa présence en WEC, après avoir disputé l'intégralité de la Super Saison sous les couleurs de Toyota. Aux côtés de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, il aura été l'un des acteurs de cette campagne marquée par l'absence d'un deuxième constructeur pour offrir une véritable concurrence à la firme nippone. Les efforts consentis par l'ACO et la FIA avec l'EoT auront évidemment eu leurs limites, ne permettant pas aux concurrents privés du LMP1 de constituer une menace à la régulière.

Le fait est que l'engagement d'Alonso en Endurance a eu lieu dans la foulée des retraits successifs d'Audi puis Porsche de la catégorie LMP1. Néanmoins, le double Champion du monde de Formule 1 ne considère pas que cela puisse être une ombre au tableau quand il faudra dresser le bilan de son passage dans la discipline. A-t-il des regrets sur ce point ? "Non", répond-il fermement avant de s'expliquer.

Lire aussi :

"Malheureusement, Porsche a stoppé son programme [LMP1] la saison dernière", précise Alonso. "Certaines équipes privées étaient engagées dans le championnat, mais l'année dernière il y avait quatre voitures en LMP1 [cinq avec ByKolles, ndlr] et cette année il y en a neuf ou dix [huit depuis l'été 2018, ndlr]. Certaines d'entre elles sont plus lentes que Toyota, mais j'imagine que ça ne vient pas de nous. Le championnat a essayé de les aider en ralentissant les Toyota et en aidant les privés autant qu'il le pouvait. Ils n'atteignent toujours pas la performance d'une auto hybride."

"J'ai passé des années en Formule 1, à regarder les 24 Heures du Mans et les courses de WEC. Audi a gagné 11, 12 fois [13, ndlr], a couru seul, et les gens étaient très enthousiastes de les voir gagner. Kristensen a gagné neuf fois comme ça. C'était Audi contre l'Audi #2, #3 ou #4, et c'était une course fantastique, un championnat fantastique. Je ne sais pas pourquoi ce n'est pas un championnat fantastique."

Le titre en F1 reste au-dessus de tout

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

Pour Fernando Alonso, la situation rencontrée en WEC durant cette Super Saison n'a rien de très différent de celle qu'il aurait pu vivre en F1 s'il s'était retrouvé dans la meilleure équipe, à savoir une lutte interne entre deux autos identiques. "C'est comme Rosberg et Hamilton, ou Bottas et Hamilton, quand il n'y a qu'une seule voiture qui peut se battre pour le titre", estime-t-il. "Pareil pour Webber et Vettel, ou pour Barrichello et Schumacher."

Avant de se concentrer sur d'autres défis, l'Espagnol veut absolument empocher le titre mondial avec Buemi et Nakajima. La victoire des trois hommes les place en ballottage très favorable avant Le Mans, où Alonso a déjà fait savoir qu'il préférerait assurer ce sacre plutôt qu'une seconde victoire dans la Sarthe, s'il devait choisir. Mais tout titre de Champion du monde que cela puisse être, sa valeur n'aura rien de commun avec les deux décrochés en F1 avec Renault en 2005 et 2006. "La F1 est la plus grande catégorie du sport automobile, c'est comme ça", rappelle-t-il. "La manière dont on classe les choses dépend de la difficulté du championnat. Cette année, nous avons une voiture qui domine. Je suis certain que Hamilton ne classe pas ses quatre derniers titres comme celui de 2008. C'est différent."

Propos recueillis par Jamie Klein  

Ford dévoile des livrées rétro pour les 24 Heures du Mans

Article précédent

Ford dévoile des livrées rétro pour les 24 Heures du Mans

Article suivant

Ford particulièrement touché par la BoP initiale pour Le Mans

Ford particulièrement touché par la BoP initiale pour Le Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Toyota Gazoo Racing WEC
Auteur Basile Davoine