Jani contredit Alonso, Toyota le défend

partages
commentaires
Jani contredit Alonso, Toyota le défend
Par : Basile Davoine
24 nov. 2018 à 08:28

Le pilote Rebellion Neel Jani a confié ne pas comprendre les propos martelés récemment en WEC par Fernando Alonso, ce dernier insistant sur le fait que les LMP1 non hybrides étaient désormais plus rapides que les Toyota.

#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Podium : vainqueurs Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing, deuxième place Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso, Toyota Gazoo Racing, troisième place Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Rebellion Racing
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Drapeau rouge : #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
Fernando Alonso, Toyota Gazoo Racing
Fernando Alonso, Sébastien Buemi, Jose Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna

Après avoir déjà fait des commentaires similaires dans la foulée des 6 Heures de Fuji, ce qui avait déclenché des réactions amusées de la concurrence, Alonso a renouvelé son affirmation le week-end dernier après les qualifications des 6 Heures de Shanghai. Lors de cette séance, Bruno Senna et André Lotterer n'était pas passés loin de placer leur Rebellion en première ligne.

La course n'a pas permis de constater quel était l'écart réel au fil des longs relais, puisqu'elle a été intégralement perturbée par la pluie, avec des neutralisations et des interruptions. Les quatre roues motrices procurant un avantage certain aux TS050 Hybrid dans ces conditions, tout jugement est inutile.

Neel Jani, lui, se félicite de l'écart se resserrant entre Toyota et les équipes privées, mais reste dubitatif quant aux commentaires de Fernando Alonso.

"C'était la première fois de l'année que des qualifications étaient des qualifications", estime le pilote suisse auprès de Motorsport.com. "Ce n'était pas du genre 'OK, toi tu pars premier et toi tu pars deuxième'. Il y a eu des qualifications, même s'ils ont commencé à se plaindre que nous étions plus rapides qu'eux."

Lire aussi:

"Au moins, nous avons eu des qualifications serrées, et j'espère que ce sera un peu mieux en course, car c'est ce que tout le monde aime. C'est ce que j'espère le plus. Je me fiche un peu d'être troisième ou quatrième. Je veux juste courir, c'est chouette pour nous. La satisfaction est plus grande en course quand rien n'est acquis."

Invité à préciser sa pensée sur les propos de Fernando Alonso, Neel Jani ajoute : "André [Lotterer] a participé à toutes les courses de ce championnat [depuis 2012], et j'y suis également depuis le début. Je pense qu'il est juste de dire que nous pouvons assez bien évaluer nous-mêmes la situation, et nous ne sommes pas tout à fait d'accord avec ça."

Vasselon appuie le constat d'Alonso

Selon qu'on se situe du côté des hybrides ou des non hybrides, la perception change probablement du tout au tout. Chaque pilote, dans son constat, ne parle pas non plus forcément des mêmes instants d'un week-end. Ainsi, pour Pascal Vasselon, les qualifications très serrées à Shanghai viennent corroborer les commentaires d'Alonso.

"L'écart à la fin de la course n'est pas seulement le reflet du potentiel de performance, c'est le reflet de nombreux paramètres", estime le directeur technique de Toyota au micro de Motorsport.com. "Aucune conclusion ne peut être tirée avec l'écart à la fin de la course. Après Fuji, c'était intéressant de voir que l'écart à la fin de la course était similaire à Silverstone [quatre tours], mais le tableau d'ensemble était totalement différent."

Propos recueillis par Jamie Klein

 
Article suivant
Opinion - Pluie d'infos à Shanghai

Article précédent

Opinion - Pluie d'infos à Shanghai

Article suivant

Courir en F2 est une option pour Laurent

Courir en F2 est une option pour Laurent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Shanghai
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Neel Jani
Équipes Toyota Racing , Rebellion Racing
Auteur Basile Davoine