Malgré Alonso, Toyota compte sur ses pilotes actuels

partages
commentaires
Malgré Alonso, Toyota compte sur ses pilotes actuels
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
15 déc. 2017 à 18:30

Toyota devrait conserver les six pilotes de son programme LMP1 pour la Super Saison du WEC, sans que certains ajustements ne soient exclus.

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima
Jose Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
Vainqueur : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sebastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima

Lors de la cérémonie de fin de saison à Bahreïn, le mois dernier, Toyota a fait savoir son intention claire de rester en LMP1 pour 2018-2019. Une officialisation est attendue prochainement, alors que le constructeur japonais attendait de savoir comment l'Automobile club de l'Ouest et la FIA comptaient s'y prendre pour équilibrer les performances entre les prototypes hybrides et non hybrides.

Concernant les pilotes, la tendance laisse penser que Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson, Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López devraient être conservés. Néanmoins, l'hypothèse de voir Fernando Alonso participer aux 24 Heures du Mans – voire à d'autres manches du championnat – avec Toyota impliquerait des aménagements. Cela priverait l'un des six pilotes d'être au départ de la classique mancelle, puisque l'engagement d'une troisième TS050 Hybrid n'est pas à l'ordre du jour.

"Nous conservons les six mêmes [pilotes] pour la saison prochaine", a fait savoir à Motorsport.com Rob Leupen, manager de Toyota Gazoo Racing. "Nous avons des contrats à long terme, et nous les soutenons."

Débutant cette année en LMP1, après avoir décroché trois titres mondiaux en WTCC, José Maria Lopez paraissait être le plus fragilisé des six pilotes titulaires, après une saison chaotique qui avait débuté par une sortie de piste violente à Silverstone et une blessure l'ayant privé des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

"C'est sa première année, et si l'on reprend la première saison de Mike ou de Kamui, tout le monde a fait des erreurs", tempère Rob Leupen. "De ce point de vue, il y a une courbe d'apprentissage et il doit faire ce que l'on attend de lui l'année prochaine."

Propos recueillis par Jamie Klein

Prochain article WEC
BMW annonce ses pilotes pour la Super Saison du WEC

Previous article

BMW annonce ses pilotes pour la Super Saison du WEC

Next article

Le trophée des 24 Heures du Mans définitivement au Musée Porsche

Le trophée des 24 Heures du Mans définitivement au Musée Porsche

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes José María López
Équipes Toyota Racing
Auteur Jamie Klein
Type d'article Actualités