WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
44 jours

Alpine en LMP1 : Pourquoi, comment et avec qui ?

partages
commentaires
Alpine en LMP1 : Pourquoi, comment et avec qui ?
Par :

C'est fait, Alpine saute le pas que certains espéraient en quittant le LMP2 pour rejoindre le LMP1 en 2021. Le projet de l'équipe Alpine Endurance Team est né, mais en quoi consiste-t-il vraiment ? Éléments de réponse.

Lire aussi :

Pourquoi le LMP1 et avec quelles ambitions ?

Alpine a gagné deux fois le championnat LMP2 en WEC ces trois dernières années, et trois fois les 24 Heures du Mans dans cette même catégorie sur les quatre dernières éditions. L'équipe avait donc envie d'un défi plus ambitieux, mais surtout, l'opportunité se présente avec le règlement spécifique 2021. Alpine évoque clairement une "fenêtre qui s'ouvre" pour lancer un tel projet. Alpine a conscience d'être un challenger mais aspire tout de même à monter sur la plus haute marche du podium.

"Après huit années de succès face à certaines des meilleures équipes au monde, il est temps de franchir une nouvelle étape en défiant les constructeurs de la catégorie reine comme nous le ferons également en F1", avance Patrick Marinoff, directeur général d'Alpine. Les dernières évolutions du règlement pour 2021 offrent l’occasion à Alpine de démontrer son savoir-faire technique et son expérience de la course dans un cadre équitable et compétitif, le tout grâce à un investissement mesuré rendu possible par la maîtrise des coûts. Ensemble, nous comptons donner du fil à retordre à des concurrents bien établis pour écrire de nouvelles pages dans l’histoire de cette grande marque née de la compétition pour la compétition qu’est Alpine."

L'idée du Groupe Renault est d'avoir une entité Alpine au sein de laquelle se regroupent les différentes activités sportives. Il y aura donc des similitudes visuelles entre l'équipe d'Endurance et celle de Formule 1. La structure LMP1 sera baptisée Alpine Endurance Team.

Avec quelle voiture ?

L'équipe travaille actuellement sur la partie technique et sur le recrutement des pilotes. Le choix de continuer avec Signatech s'est avéré "naturel" puisque le team est partenaire d'Alpine en Endurance et dans d'autres catégories depuis 2013. Pour la voiture, il s'agit du châssis R-13 avec un moteur Gibson, que l'on voit courir cette année sous les couleurs de Rebellion. "Il va nous servir de base", explique Philippe Sinault, directeur de l'équipe. "Après, nous verrons dans quelle mesure – avec le temps qui nous est imparti – nous pouvons améliorer encore avec Oreca ce package qui est très performant et fiable."

La Rebellion R-13 conçue par Oreca.

La Rebellion R-13 conçue par Oreca.

Cette Oreca LMP1 devrait être rebadgée pour porter le nom d'Alpine. Elle constitue un ensemble sur lequel Alpine veut apporter sa propre patte. "Si le besoin s'en fait sentir, nous pourrons aussi nous appuyer et partager certaines informations avec l'équipe F1, sur certains sujets particuliers comme de la simulation, de l'aéro ou la liaison au sol", ajoute Philippe Sinault. "Tout cela fait que la démarche technique sera un peu nouvelle, mais avec la certitude d'avoir les bons acteurs autour de nous pour nous accompagner."

Alpine concentrera tous ses efforts sur une seule voiture et en participant à l'ensemble du Championnat du monde d'Endurance 2021. "C'est le seul moyen et le meilleur moyen de bien connaître la voiture et de l'appréhender pour être le plus performant possible. […] Dès que nous pourrons prendre possession de la voiture et nous organiser pour les premiers roulages, nous sommes demandeurs. C'est un sujet qui va intervenir courant octobre et novembre, et nous allons essayer de rouler au plus vite avec la voiture."

Dans l'opportunité saisie, il y a une part de risque mais aussi de certitude en recourant à un tel package. Sa fiabilité pourrait s'avérer précieuse face à des concurrents qui se présenteront avec des autos entièrement nouvelles dans la catégorie Le Mans Hypercar. "La force du projet est identifiée, c'est le fait que le package soit connu et fiable", confirme Philippe Sinault. "L'opportunité réglementaire fait que nous pouvions être éligibles à partir de cette base-là et c'est la force de notre projet."

Quid de la BOP et de la chance de gagner ?

Alpine insiste sur sa grande confiance envers les organisateurs et promoteurs que sont l'Automobile Club de l'Ouest et le FIA WEC, rappelant qu'ils parviennent à gérer la BOP dans la catégorie GTE depuis de nombreuses années. "C'est l'intérêt de tout le monde, bien sûr le nôtre mais aussi celui de l'ACO, d'être crédible, ainsi que de Toyota d'avoir un concurrent crédible", prévient Philippe Sinault. "À partir du moment où c'est l'intérêt de tout le monde, nous sommes confiants et ça nous permet d'avoir de vraies belles perspectives. La BOP sera un sujet, mais je crois qu'il sera traité de façon équitable et dans l'intérêt de tout le monde."

#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson: Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes, André Negrao, #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez

Avec quels pilotes ?

L'équipe veut prendre le temps de la réflexion sur ce sujet majeur et renvoie l'annonce de l'équipage à la fin d'année 2020. "Les pilotes sont le sujet clé en Endurance", insiste Philippe Sinault. "Beaucoup de choses sont ouvertes, donc nous allons prendre un peu de temps pour réfléchir. Il y a bien sûr les pilotes qui nous ont accompagnés dans cette aventure jusqu'à présent, et nous allons considérer ces candidatures, ainsi que d'autres. Nous allons prendre notre temps pour faire ces choix-là car ils sont primordiaux. Le team spirit est la clé, et c'est ce qui a fait notre force d'ici là."

"Ce que je souhaite par-dessus tout, c'est d'avoir des bons pilotes et avec le bon état d'esprit qui convient à l'Endurance. C'est ce qui a fait notre succès jusqu'alors. Mais il est évident qu'une candidature française sera, si ce n'est prioritaire, considérée avec le plus grand intérêt afin d'avoir du sens. Nous avons quand même une histoire à raconter pour venir en soutien de la marque. Un pilote français semble quand même assez évident."

Concernant une éventuelle implication des pilotes de l'écurie de F1, Fernando Alonso et Esteban Ocon, elle semble relativement hypothétique : "La réponse appartient au team F1. Si elle se présente, on la considérera bien évidemment."

Et après ?

Le programme annoncé par Alpine concerne un engagement uniquement pour 2021. Néanmoins, la marque regarde forcément vers l'avenir en fonction de l'évolution du contexte en Endurance. Alpine prendra ses décisions "en temps voulu" pour d'éventuels autres projets qui pourrait concerner le LMH ou le LMDh. "Nous verrons comment 2022 va s'organiser car il reste des choses qui peuvent évoluer", rappelle Regis Fricotté, directeur commercial et compétition d'Alpine. "Pour l'instant, nous nous engageons sur 2021 car nous avons un véhicule qui est compatible avec le règlement 2021. Pour 2022, les choses peuvent encore évoluer."

Annonce Alpine LMP1
Alpine confirme son engagement en LMP1

Article précédent

Alpine confirme son engagement en LMP1

Article suivant

Porsche dévoile deux livrées spéciales pour les 24H du Mans

Porsche dévoile deux livrées spéciales pour les 24H du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Équipes Alpine
Auteur Basile Davoine