Alpine veut garder la main sur le Nürburgring

partages
commentaires
Alpine veut garder la main sur le Nürburgring
Par :
, Motorsport.com Switzerland
21 juil. 2016 à 06:30

Vainqueur au Mans en LMP2, mais également à Spa en mai, l'équipage Lapierre/Richelmi/Menezes entend bien poursuivre sa moisson de succès pour Alpine ce week-end dans l'Eifel, et consolider sa première place au classement de la catégorie.

#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
Podium LMP2 : les vainqueurs Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi, Signatech, les deuxièmes, Matthew Rao, Richard Bradley, Roberto Merhi, Extreme Speed Motorsports, les troisièmes, Ryan Dalziel, Pipo Derani, Christopher Cumming, Manor
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
Nicolas Lapierre, Signatech
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi

L'écurie Signatech Alpine a le vent en poupe ! Déjà vainqueur de la seconde étape du WEC à Spa-Francorchamps, le prototype Alpine A460 mené par Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes a permis au constructeur français de remporter un succès retentissant lors des 24 Heures du Mans.

Une victoire qui a permis en outre à l'équipage de la n°36 d'occuper solidement la tête du championnat, avec 87 points contre 64 pour René Rast et Roman Rusinov, les pensionnaires du G-Drive Racing. Malheureux au Mans, où ils ont été contraints à l'abandon sur problème mécanique, Nelson Panciatici, David Cheng et Ho-Pin Tung, le trio de la seconde Alpine (alignée sous la bannière Baxi DC Racing), entendent bien prendre leur revanche ce week-end et décrocher un podium. 

Sur le Nürburgring, à l'occasion de la dernière étape européenne de la saison, les troupes de Philippe Sinault entendent bien faire honneur à leur rang.

"Ces dernières semaines ont été intenses, avec plusieurs festivités destinées à célébrer notre victoire aux 24 Heures du Mans", commente Philippe Sinault. "Nous avons savouré chacun de ces instants, avant de nous concentrer sur le Nürburgring. Lors du démontage des Alpine A460, nous avons eu la confirmation que la sortie de route de la n°35 au Mans avait été causée par la rupture d’un disque de frein arrière. Évidemment, les deux voitures ont été intégralement révisées, il n’y a pas une pièce qui n’ait pas été remplacée ou vérifiée."

"En Allemagne, nous poursuivrons un double objectif", poursuit Sinault. "Avec la Baxi DC Racing Alpine, nous viserons un résultat à la hauteur du potentiel démontré depuis le début de la saison. Lorsqu’elle s’est retirée des 24 Heures, cette voiture était quatrième après une course parfaite des pilotes et de l’équipe technique. Un podium viendrait donc récompenser le travail effectué tous ensemble. La Signatech-Alpine n°36 occupe la tête du trophée LMP2, en ayant remporté les deux dernières manches. Nous jouerons forcément la performance maximale, avec l’ambition de conforter notre position. De bons résultats seraient tout particulièrement bienvenus avant d’entamer la tournée américaine et asiatique du WEC."

Article suivant
Ford veut poursuivre sur sa lancée sur le Nürburgring

Article précédent

Ford veut poursuivre sur sa lancée sur le Nürburgring

Article suivant

Fässler - L'absence de Tréluyer fera du Nürburgring une course "bizarre"

Fässler - L'absence de Tréluyer fera du Nürburgring une course "bizarre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes Nicolas Lapierre , Stéphane Richelmi , Gustavo Menezes
Auteur Emmanuel Rolland