Alpine vise encore les sommets à Fuji

partages
commentaires
Alpine vise encore les sommets à Fuji
Par : Emmanuel Rolland
13 oct. 2016 à 12:01

Large leader de la catégorie LMP2, vainqueur de quatre des six manches du WEC cette saison, dont les 24 Heures du Mans, l'écurie Alpine-Signatech aura une nouvelle fois la victoire en ligne de mire au Japon.

#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
Pole position LMP2 : #36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
Paul-Loup Chatin, Panis Barthez Competition

Quatrième lors de l'ouverture à Silverstone, l'équipage de l'Alpine A450b n°36, Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Stéphane Richelmi, avait ouvert son compteur de victoire à Spa, avant de remporter les 24 Heures du Mans en LMP2. Par la suite, les trois hommes enchaînaient encore avec victoire sur le Nürburgring, qui les plaçait d'ores et déjà en orbite pour le titre de la catégorie.

La belle série prenait fin à Mexico, mais l'Alpine de pointe n'en décrochait pas moins une belle deuxième place qui lui permettait de voir venir, avant de renouer avec le succès de manière magistrale lors des 6 Heures d'Austin, au Texas, un quatrième succès qui permet à Lapierre, Menezes et Richelmi de trôner en tête du classement avec pas moins de 41 points d'avance sur ses plus proches rivaux, l'équipage RGR Sport by Morand, Bruno Senna, Ricardo Gonzalez et Filipe Albuquerque.

Alpine-Signatech aborde ainsi les 6 Heures du Japon avec confiance, et des objectifs élevés. Le pays du Soleil Levant est l'un des principaux marchés visés par le constructeur de Dieppe en vue du lancement de sa future GT l'an prochain. Une victoire au pied du Mont Fuji tomberait à pic pour la marque française, qui s'était d'ailleurs imposée en… 1978 avec une A441 pilotée par le duo Hasemi/Hoshimo lors des 500 km de Fuji de cette année.

"Pour Alpine, le Japon constitue un marché très important et nous nous réjouissons de retrouver nos fans, d’abord à Tokyo où nous présentons l’Alpine Vision ce mardi lors d’une conférence de presse, puis à Fuji pour la septième manche du FIA WEC", commente Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine.

Paul-Loup Chatin de retour au bercail

"Depuis le début de la saison, nous avons fait preuve de panache en allant parfois chercher la victoire dans les toutes dernières minutes", poursuit Bernard Ollivier. "Notre état d’esprit sera toujours aussi conquérant, même si nous n’oublions pas l’humilité face à des adversaires très affûtés. Avec la Signatech-Alpine n°36, l’objectif sera d’augmenter encore notre avance au championnat pour viser les titres à Shanghai".

À noter que l'autre Alpine A450b, la n°35, fera l'objet d'un changement au sein de son équipe de pilote, puisque Paul-Loup Chatin effectuera son retour au sein de l'équipe en remplacement de Nelson Panciatici au Japon, où il épaulera David Cheng et Ho-Pin Tung. Les deux hommes, qui comptent pour meilleur résultat une 5e place cette saison, viseront le podium à Fuji.

Prochain article WEC
Mark Webber va prendre sa retraite

Previous article

Mark Webber va prendre sa retraite

Next article

Porsche doit poursuivre la défense de ses titres mondiaux

Porsche doit poursuivre la défense de ses titres mondiaux

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Fuji
Lieu Fuji International Speedway
Pilotes Nicolas Lapierre , Stéphane Richelmi , Gustavo Menezes
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Preview