L'amertume de Ferrari : le titre est "servi à Porsche sur un plateau"

Impuissant à Sakhir, Ferrari estime que le titre en GTE Pro est perdu d'avance, à moins d'une correction de la BoP avant les 8 Heures de Bahreïn.

L'amertume de Ferrari : le titre est "servi à Porsche sur un plateau"

Ferrari estime que le titre mondial en GTE Pro sera "servi à Porsche sur un plateau" la semaine prochaine, à moins d'une modification de la BoP. Le constructeur italien est particulièrement frustré par son incapacité à concurrencer son rival allemand samedi lors des 6 Heures de Bahreïn. Porsche a signé le doublé dans la catégorie, devant les deux 488 GTE Evo qui n'ont jamais pu les menacer. Un résultat qui a fait suite à un changement de BoP appliqué avant l'épreuve, privant notamment les autos d'AF Corse de 25 chevaux.

"Ils l'ont servi à Porsche sur un plateau ; la BoP est tout simplement mauvaise et ce n'est pas juste", déplore auprès de Motorsport.com James Calado qui, avec son coéquipier Alessandro Pier Guidi, a vu son avance en tête du championnat se réduire de douze à un point après la première course à Bahreïn. "Nous manquions tellement de puissance que nous ne pouvions rien faire de plus : ce n'est pas un combat loyal pour un Championnat du monde. Avec l'équipe nous avons travaillé très dur pour trouver un dixième ici ou là, mais après ils nous enlèvent plus d'une seconde avec une décision comme celle-ci."

La Ferrari #51 de Calado et Pier Guidi a terminé à la troisième place avec 35 secondes de retard sur les deux Porsche 911 RSR-19, qui ont signé le doublé. La voiture sœur, confiée à Miguel Molina et Daniel Serra, a pris la quatrième place deux secondes plus loin. Et pour Calado, l'écart avec Porsche aurait pu être encore plus important : "Ils avaient de la performance sous le coude, ils n'ont pas eu à attaquer".

Ferrari veut se battre "à armes égales"

Pour le patron du programme GT de Ferrari, Antonello Coletta, le changement de BoP intervenu avant les 6 Heures de Bahreïn est "punitif", alors que la finale du championnat aura lieu la semaine prochaine sur ce même tracé de Sakhir, avec une épreuve de huit heures.

"Nous regrettons de ne pas pouvoir défendre le leadership acquis auparavant et qui était le résultat de courses belles et passionnantes", explique-t-il. "Nous espérons que les critères corrects pour la BoP seront rétablis à la dernière course, de manière à ce que nous puissions essayer de nous battre à armes égales pour les titres mondiaux."

Les changements visant le turbo du V8 Ferrari avant Sakhir sortaient du cadre du système de la BoP automatique, introduit en 2017. Ce procédé prévoit une augmentation ou une diminution maximale de 10 kW ou 13,5 chevaux, ce qui signifie que la FIA et le WEC sont allés plus loin. Les organisateurs n'ont pas encore expliqué la raison de cette décision, que ce soit publiquement ou auprès de Ferrari.

Désormais en tête du championnat avec un point d'avance sur Ferrari avant la dernière course, Porsche assure de son côté que rien n'est joué. "Je pense que nous assisterons à une course différente [le 6 novembre]", prévient Alexander Stehlig, directeur des opérations du constructeur allemand en WEC. "Le circuit et les pneus sont les mêmes, mais les conditions atmosphériques seront totalement différentes. Nous avons couru de 11 heures à 17 heures, alors que la prochaine fois ce sera de 14 heures à 22 heures. À partir de 17 heures, le soleil se sera couché et on pourra attaquer davantage avec les pneus."

Propos recueillis par Gary Watkins

partages
commentaires
Alpine a surconsommé à Bahreïn à cause de la chaleur
Article précédent

Alpine a surconsommé à Bahreïn à cause de la chaleur

Article suivant

Anthony Davidson annonce sa retraite

Anthony Davidson annonce sa retraite
Charger les commentaires