Audi en version "Le Mans" - Les différences expliquées en images

Aux 6 Heures de Spa, l'Audi R18 e-tron quattro débute avec une nouvelle carrosserie. Celle-ci diffère sensiblement de la version avec laquelle Audi a gagné la manche d’ouverture du WEC à Silverstone. Jan Monchaux, le Chef de l’aérodynamique d’Audi Sport, explique la nouveauté. 

C’est devenu une petite tradition pour Audi de développer une carrosserie différente pour s’adapter parfaitement à la vitesse élevée du circuit du Mans, où la vitesse moyenne au tour dépasse les 240km/h. A titre de comparaison : sur le circuit de Shanghai, programmé au calendrier en novembre, les pilotes atteignent une moyenne de seulement 180km/h – soit une diminution de l’ordre de 25%. 

Visuellement reconnaissable

Alors que les changements visuels des années précédentes étaient à peine reconnaissables pour un œil non entraîné, Audi a systématiquement suivi un chemin différent depuis 2013. 

"Le long aileron arrière est caractéristique et le public le distinguait facilement", explique Jan Monchaux. Avec son équipe de développement, il a développé une version spécifique pour les 24 Heures du Mans. Cette configuration comprenait une finition plane de l’aileron arrière et contenait encore plus de détails. Le but : baisser de manière significative la trainée en délaissant l’appui aérodynamique, pour davantage s’adapter aux vitesses élevées. 

L’appui est la force que les composants aérodynamiques créent. Ceux-ci donnent plus d’appui sur le sol et, par conséquent, permettent d’atteindre des vitesses plus élevées dans les virages. 

#9 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro Filipe Albuquerque, Marco Bonanomi, René Rast

 

#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis

Quand la version qui donne moins d’appuis aérodynamiques a été utilisée pour la première fois à Spa, les différences par rapport à la configuration initiale, qui générait plus d’appuis, ont été plus apparentes que jamais. 

Quelles modifications?

L’avant de la voiture est fondamentalement différent, les entrées d’air ont été modifiées et des ouvertures replacées sur la surface intérieure des ailerons arrières pour décharges les arcs des roues. Enfin, la carrosserie abrite un support inhabituel de l’aileron arrière, ce qui caractérise le nouveau développement de la voiture. 

"Parce que l’appui au Mans n’est pas aussi important que sur les autres circuits, nous avons développé d’autres solutions et de nouvelles formes", détaille Monchaux. "De cette façon, nous avons réduit la trainée d’air. Toutes les ailettes, les ailerons et les éléments similaires ne sont plus montés de la même façon dans le flux d’air, l’aileron est moins courbé." 

En plus de ces changements de surface, toute la technologie interne a été revue. "Les exigences du système de refroidissement sont différentes", continue Monchaux. "Nous avons été capables de réévaluer et d’adapter le débit dans le refroidisseur, parce que Le Mans nécessite un plus faible débit de masse du fait des vitesses élevées."

De nouvelles solutions de suspension, qui limitent le déplacement de la voiture, fournissent aussi une aide supplémentaire. Dans cette mesure, le flux d’air sous la voiture est réduit.

#9 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro Filipe Albuquerque, Marco Bonanomi, René Rast

 

#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis

En prenant en compte toutes ces innovations, Audi continue d’améliorer l’efficacité de ses voitures de courses hybrides. "Nous nous attendons à bénéficier de cela et à être capable d’utiliser ces avantages sur les autres pistes", conclut Jan Monchaux.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Sous-évènement Audi R18 - Kit aéro Le Mans
Circuit Spa-Francorchamps
Type d'article Actualités