Audi fournira son proto LMDh à des clients en WEC et IMSA en 2023

Les équipes clientes pourront s'offrir le prototype Audi de LMDh au moment du retour de la marque dans la catégorie reine de l'Endurance, en 2023.

Audi a quitté le Championnat du monde d'Endurance à la fin de la saison 2016, mettant alors fin à 17 années consécutives d'implication en prototype lors desquelles 13 victoires ont été remportées aux 24 Heures du Mans. Le constructeur aux anneaux ainsi que sa marque sœur Porsche, qui était également partie du LMP1 fin 2017, ont annoncé leur retour au sein de la toute nouvelle catégorie LMDh qui fera ses débuts en 2023 et dont les voitures seront basées sur les LMP2.

Ces machines, qui utiliseront un système hybride standard Bosch avec une carrosserie et un groupe propulseur conçus par les constructeurs, pourront courir en WEC contre les Le Mans Hypercars (LMH) qui connaîtront quant à elles leurs premiers tours de roue en Belgique ce week-end à l'occasion des 6 Heures de Spa 2021.

Lire aussi :

Un communiqué publié par Audi ce jeudi a d'ores et déjà révélé que l'étape de la conception de ce prototype était déjà "largement finalisée" et que le développement avançait "en étroite collaboration" avec Porsche. La première sortie en piste est prévue pour le premier trimestre 2022 avant un début en compétition officielle en 2023 à l'occasion des 24 Heures de Daytona. 

Le responsable du projet chez Audi Sport, Andreas Roos, a déclaré qu'il était prévu que les voitures clientes puissent concourir aux côtés des machines d'usine "dès le début" de cette nouvelle catégorie. Les machines clientes forment une véritable page de l'Histoire d'Audi en Endurance puisque Team Goh et Champion Racing avaient remporté Le Mans respectivement en 2004 et 2005 en engageant l'Audi R8, le constructeur ayant décidé de se retirer après un triplé dans la Sarthe entre 2000 et 2002.

"Avec le projet LMDh, nous poursuivons la philosophie de nos premières années en sport prototype", a déclaré Roos. "L'Audi R8 n'était pas seulement le prototype le plus réussi de son temps de 2000 à 2006, avec 63 victoires en 80 courses, mais il a aussi connu la réussite entre les mains de nos clients et était facile à maîtriser pour les équipes."

"Notre objectif est de mettre la voiture entre les mains d'équipes clientes professionnelles dès le début, parallèlement aux voitures d'usine. Nous étudions actuellement en interne comment cela fonctionnera en détail."

Roos a indiqué qu'un partenaire châssis avait déjà été sélectionné et qu'un concept moteur avait été arrêté, Audi "déterminant actuellement le look qui enthousiasmera" les fans. "Notre objectif est que le premier prototype soit sur la piste au début de l'année prochaine et que son lancement soit réalisé au cours du premier trimestre", a-t-il ajouté.

Le patron d'Audi Motorsport, Julius Seebach, a ajouté : "L'une des grandes forces du Groupe Volkswagen est la collaboration des marques dans le développement des voitures de route. Nous transférons désormais ce modèle qui a fait ses preuves en sport automobile. Néanmoins, ce nouveau prototype sera tout aussi authentiquement Audi que l'Audi RS e-tron GT1 lancée récemment et également développée sur une plateforme partagée avec Porsche."

La course des 6 Heures de Spa débute ce samedi 1er mai à 13h30, les essais libres et les qualifications se déroulant jeudi et vendredi. Toutes les séances sont à suivre en direct sur Motorsport.tv

partages
commentaires
Anthony Davidson n'exclut pas une victoire d'une GT à Spa !

Article précédent

Anthony Davidson n'exclut pas une victoire d'une GT à Spa !

Article suivant

United Autosports en tête de la première séance d'essais à Spa

United Autosports en tête de la première séance d'essais à Spa
Charger les commentaires