Balle de match pour Porsche à Shanghai ?

partages
commentaires
Balle de match pour Porsche à Shanghai ?
Par : Emmanuel Rolland
3 nov. 2016 à 08:30

Marc Lieb, Neel Jani et Romain Dumas ont l'occasion de s'assurer du titre pilotes dès ce week-end à Shanghai, à l'occasion de l'avant-dernière manche du calendrier.

#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb, #77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen
Romain Dumas, Porsche Team
Neel Jani, Porsche Team
Marc Lieb, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

Avec 23 points d'avance sur leurs poursuivants immédiats, les trois pilotes de la Porsche 919 Hybrid n°2 peuvent voir venir, et le titre 2016 pourrait déjà être dans leur escarcelle s'ils parviennent à marquer trois points de plus que les pilotes Toyota, Mike Conway, Stéphane Sarrazin et Kamui Kobayashi, récents vainqueurs à Fuji.

En effet, une avance de 26 points suffirait aux vainqueurs de la dernière édition des 24 Heures du Mans pour se mettre d'ores et déjà hors de portée de leurs rivaux, et ce avant-même la manche finale de la saison à Bahrein.

Ce qui ne serait pas pour déplaire à Fritz Enzinger, vice-président du LMP1 chez Porsche, qui se souvient de l'infernal suspense ayant précédé le titre de Webber, Hartley et Bernhard l'an passé.

"Lors de la dernière course à Bahrein en 2015, le titre pilotes nous semblait assez facile à gagner", se souvient Enzinger. "Nous avions la meilleure voiture et nous n'avions besoin que d'une quatrième place pour être sacrés. Mais la course au titre s'est avérée être un suspense éprouvant pour les nerfs, et nous avons terminé cinquième après des ennuis techniques. Mais la victoire au championnat nous est finalement revenue car la voiture sœur s'est imposée."

"La leçon est donc celle-ci : dans une course de six heures, tout peut arriver, que ce soit au premier virage ou dans les dernières minutes, comme cette année au Mans. Le principal challenge est toujours de boucler la distance sans aucun problème."

Pour garantir leur victoire au championnat, les leaders du classement général doivent avant tout revenir au top après plusieurs courses en demi-teinte.

"À Shanghai, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour retrouver la forme qui était la nôtre précédemment", commente ainsi Romain Dumas. "Depuis les 24 Heures du Mans, nous souffrons, pour une raison que nous n'avons pas encore pu identifier. Bien sûr, terminer quatrième ou cinquième ne représente pas nos capacités. Nous devons retrouver notre performance initiale."

Webber, Hartley et Bernhard sur une bonne dynamique

Sur un circuit qui semble convenir aux Porsche, mieux que le tracé de Fuji, le clan de Stuttgart arrive tout de même en favori à Shanghai. Et le constructeur allemand, qui pourrait également s'assurer le titre constructeurs ce week-end, aimerait sans nul doute en profiter pour aider son deuxième équipage, celui des champions du monde en titre sur la voiture n°1, à se hisser à la deuxième place du championnat à l'issue de la saison, après que ces derniers ont aligné trois victoires et une troisième place lors des quatre dernières manches.

Pour l'heure, Webber, Hartley et Bernhard, récents troisièmes à Fuji, occupent le quatrième rang, à quelques encablures du trio de l'Audi n°8 et de celui de la Toyota n°6. 

Présentation vidéo des 6 Heures de Shanghai 

Prochain article WEC
Ford veut poursuivre sur sa lancée à Shanghai

Previous article

Ford veut poursuivre sur sa lancée à Shanghai

Next article

Toyota veut faire fructifier son premier succès de 2016

Toyota veut faire fructifier son premier succès de 2016

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Shanghai
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Marc Lieb , Romain Dumas , Neel Jani
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Preview