Chronique Gommendy - Une tournée américaine positive, mais attention…

Après un mois de septembre marqué par deux épreuves en Amérique et des annonces en série pour l'avenir du FIA WEC, Tristan Gommendy revient sur cette période vécue de l'intérieur au sein de l'équipe Jackie Chan DC Racing by JOTA.

Avec Mexico et Austin, la tournée américaine s'est bien passée, mais pas autant qu'on l'aurait souhaité. Dans l'ensemble, l'équipe a marqué des points importants avec les deux voitures mais on a eu quelques difficultés et on était juste en niveau de performance pour différentes raisons, pas forcément les mêmes au Mexique qu'au Texas d’ailleurs. Mais encore une fois, le team a fait un super boulot, aucune erreur. La concurrence travaille bien et fort, donc il faut que l'on redresse un peu la barre pour la suite du championnat et surtout que l'on permette à la #38 de s'assurer le titre mondial.

Revenir aux fondamentaux

Il n'y a pas eu de changements dans l'équipe depuis Le Mans, l'ambiance est restée intacte. Entre le Mexique et Austin, on est resté à Los Angeles pour que l'on puisse être tous ensemble et ne pas avoir à rentrer en Europe. C'était vraiment top et, même si je l'ai déjà fait, je remercie encore sincèrement David [Cheng] pour ces conditions superbes ! Ça nous a permis de faire du sport, de se détendre et de partager des moments ensemble. C'était une bonne chose, et humainement ça s'est très bien passé.

Pour cette dernière ligne droite, on doit faire attention à rester extrêmement concentré et focus sur nos objectifs. L'équipe a eu un niveau de performance extrêmement élevé depuis le début de l'année et peut-être qu'il y a eu un peu de relâchement, mais on a recadré pas mal de choses à la suite d'Austin. On a à peu près tous eu la même analyse, donc il n'y a aucun souci là-dessus. Tout se discute dans une excellente ambiance de sérieux et de professionnalisme, toutes les remarques ont été constructives.

#37 DC Racing Oreca 07 Gibson: Tristan Gommendy

Cependant, il serait une grave erreur de sur-réagir à une situation qui ne le mérite pas. On doit se poser les bonnes questions et ne pas oublier ni négliger ce qui a très bien fonctionné depuis le début de l'année ; revenir aux fondamentaux qui ont fait notre succès. L’organisation et les mécanos du Jackie Chan DC Racing ont fait un travail exceptionnel.

Chaque année, pour la course d'Austin, la chaleur est un élément très important dans les stratégies de course tant au niveau pneumatique qu’humain. Ce dernier point ne m'a pas posé de souci personnellement, probablement grâce au gros travail physique effectué tout au long de l'année. On avait des températures assez élevées dans le cockpit donc la direction de course a limité les relais à 80 minutes par pilote. C'est un point qui nous a mis en difficulté sur la #37 en raison des changements de pilote. On a pourtant beaucoup travaillé, mais c'était encore insuffisant et trop risqué de faire des simples relais en raison des inserts de David et d’Alex [Brundle].

Mais malgré cela, le résultat final ne reflète pas notre niveau de performance. Partant P7, on m’a demandé de prendre le départ pour permettre à la #37 de remonter rapidement et venir en soutien de la #38, ce que j’ai fait en finissant mon premier relais dans la boîte d’Oliver [Jarvis] à la troisième place. Puis Alex a fait du bon boulot en poursuivant la remontée et prenant même un moment la tête de la course. Il faut également signaler la progression de David Cheng, qui a fait un super double relais avec un bon niveau de performance. Malheureusement, l’arrivée du Safety Car a ruiné notre avance. Un podium était à notre portée ; ca se passera peut-être à Fuji.

Nouveau calendrier WEC 2018-2019

Il y a une volonté de révolutionner le championnat, et dans toute révolution, il est impossible de contenter tout le monde.

Il y a deux manières de voir cela : tout d’abord celle du pilote, où on se dit qu'il y a une super saison avec deux fois les 24 Heures du Mans, Sebring, etc… des circuits géniaux et la volonté de clôturer ce championnat par l’une des plus belles épreuves au monde. Pour un pilote, c’est du bonheur en barre ! Il y a cependant des conséquences concrètes pour les teams et les négociations avec des partenaires/sponsors, car cela signifie pour eux un engagement sur deux années fiscales et un coût plus élevé pour participer à ces deux courses de 24 heures.

#37 DC Racing Oreca 07 Gibson: David Cheng, Alex Brundle, Tristan Gommendy

L’année prochaine sera une année charnière pour le WEC. Des changements étaient nécessaires et des décisions ont été prises, tâchons d’être positif ! J’ai le sentiment que le sport automobile est actuellement en mutation et l’Endurance en Europe doit faire la sienne. Le mouvement est le principe de toute vie.

Une opportunité de se reconnecter avec le public

En tout cas, c'est un pur bonheur de participer à ce championnat. Les dernières manches en Asie sont, pour le team Jackie Chan DC Racing by JOTA Sport, un moment important ; le public chinois a véritablement découvert le team après son doublé aux 24 Heures du Mans et attend de nous un très bon résultat aux 6 Heures de Shanghai.

Pour 2018, je serais heureux de repartir en WEC et j'aimerais capitaliser sur tout le travail que j'ai fait avec le team Jackie Chan DC Racing. Je m'y suis beaucoup investi, aussi bien humainement que techniquement. J'ai pleinement confiance en David Cheng, et s'il met en place quelque chose l'an prochain, ce sera un beau programme.

Pour terminer, j'estime que c'est une bonne chose de voir le WEC lancer un sondage auprès des fans. En Europe, nous avons parfois tendance à l'oublier, mais la course automobile est un spectacle pour que les gens viennent, nous soutiennent, et cela crée une dynamique qui permet de faire vivre le sport automobile...  Ce sport doit rester populaire et accessible au public !

Le FIA WEC a lancé il y a quelques jours un grand sondage mondial pour recueillir l'avis des fans. Vous pouvez y participer en cliquant ci-dessous. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , 24 heures du Mans
Pilotes Tristan Gommendy
Équipes Jackie Chan DC Racing
Type d'article Chronique
Tags endurance, lmp2