WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.

Chronique Sam Bird - 100% de points pris en deux courses

partages
commentaires
Chronique Sam Bird - 100% de points pris en deux courses
Par :
Traduit par: Basile Davoine
13 mai 2016 à 10:35

Sam Bird a de nouveau connu le succès en WEC dans la catégorie LMGTE Pro, avec une victoire arrachée à Spa suite aux malheurs survenus sur la deuxième Ferrari AF Corse.

#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
Sam Bird, AF Corse
Les polemen en LMGTE Pro Sam Bird, Davide Rigon, AF Corse
Les polemen en LMGTE Pro Sam Bird, Davide Rigon, AF Corse
Le poleman en LMGTE Pro Sam Bird, AF Corse
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
Podium LMGTE Pro : les vainqueurs Davide Rigon, Sam Bird, AF Corse, les deuxièmes, Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell, Ford Chip Ganassi Racing, les troisièmes, Richie Stanaway, Jonathan Adam, Fernando Rees, Aston Martin Racing

Spa était sacrément beau la semaine dernière sous le soleil, alors que nous étions prêts à aborder la deuxième manche du FIA WEC avec notre Ferrari 488 GTE AF Corse. 

Après Silverstone, où Davide [Rigon] et moi avons pris la pole et remporté la catégorie LMGTE Pro, nous étions sur un élan formidable. Mais comme je l’ai dit à quelques personnes le week-end dernier, je suis toujours sur mes gardes en GT car c’est très différent dans tous les domaines par rapport à ce que je faisais en LMP2 la saison dernière. 

Les Aston Martin ont montré des progrès en rythme de qualifications, particulièrement dans le premier et le troisième secteurs, et personne ne sait vraiment comment eux et Ford seront au Mans le mois prochain. Pour être honnête, nous devons juste nous concentrer sur là où nous sommes et, pour le moment, même si nous prenons les points et signons des bons résultats, nous développons encore cette voiture. Malheureusement, comme nous l’avons vu avec Gimmi et James en course, nous travaillons encore sur la fiabilité. 

Les qualifications étaient assez bonnes et Davide a fait un excellent travail, tout comme l’équipe. Si je suis honnête, je dois dire que j’ai eu un peu de mal en Essais Libres. C’est un peu surprenant quand on est habitué à des voitures avec beaucoup d’appui dans l’Eau Rouge. Il faut des couilles pour être à fond là-bas quand on essaie pour la première fois !

J’ai travaillé très dur avec les ingénieurs chez AF Corse et aussi Michelin pendant toute la soirée, et les qualifications étaient bien meilleures pour moi et nous avons pris la pole. Davide m’a aussi aidé en étant le pilote Ferrari à remarquer tout au long de la semaine à Spa. 

Nous savions que la gestion des pneus serait vraiment cruciale en course. Nous savions qu’il y aurait un mélange des genres au niveau de la température, et il y avait certaines inconnues en raison des températures plus chaudes que prévu. Nous avons travaillé collectivement pour nous assurer de faire la meilleure sélection de pneus, puis c’était à nous de bien les utiliser lors des relais. 

Pendant le week-end, les vitesses maximales ont été un point intéressant. Les Aston et les Ford étaient tellement plus rapides, quelque chose comme 8 à 10 km/h en ligne droite, on ne pouvait pas les rattraper. Nous avons montré que dans les portions plus sinueuses et en utilisant bien les pneus nous travaillions bien en tant qu’équipe. C’est une belle bagarre entre tous les ingénieurs, ainsi qu’entre les pilotes.  

La course était difficile et nous nous battions bec et ongles avec Gimmi et James. Les pneus étaient le point critique, et il y avait le carburant. J’ai réduit l’écart après que nous ayons perdu du terrain au départ quand je me suis fait enfermer par quelques LMP2, et ensuite je me suis fait une chaleur à Pouhon, où je suis parti au large. Nous faisions vraiment jeu égal avec la n°51, mais l’intervention de la voiture de sécurité nous a aidés et nous n’étions plus qu’à cinq secondes derrière dans les trente dernières minutes, quand James s’est arrêté. 

Je dois dire que malgré le plaisir de prendre le maximum de points, on ne peut pas les aider mais simplement penser à Gimmi et James. Ça allait être la première victoire de James en WEC. Mais cela arrivera, car il est super rapide et il a le meilleur pilote de GT au monde comme coéquipier. 

Le matelas de points que nous avons obtenu à Spa est bien sûr le bienvenu, mais il est encore très tôt dans la saison pour faire des prédictions et il y a encore de grosses batailles à venir avec les points doublés au Mans, puis six courses après ça. 

Le Mans est dans seulement six semaines, et il y a énormément de travail à faire avant la Journée Test. Courir dans la Sarthe en tant que pilote d’usine sera très spécial. Je suis impatient de vous voir nombreux là-bas le mois prochain et de vous raconter tout ça sur Motorsport.com.

Article suivant
Vidéo - Revivez les 6 Heures de Spa avec Inside WEC !

Article précédent

Vidéo - Revivez les 6 Heures de Spa avec Inside WEC !

Article suivant

Di Grassi - "Après tout, en endurance il s’agit d’être endurant !"

Di Grassi - "Après tout, en endurance il s’agit d’être endurant !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Sam Bird
Équipes AF Corse
Auteur Sam Bird