Chronique Timo Bernhard - Un podium pour saluer Webber

partages
commentaires
Chronique Timo Bernhard - Un podium pour saluer Webber
Timo Bernhard
Par : Timo Bernhard
23 nov. 2016 à 14:15

Dans sa dernière chronique de la saison pour Motorsport.com, le pilote Porsche Timo Bernhard revient sur les 6 Heures de Bahreïn, ultime course qu'il a disputée aux côtés de Mark Webber.

Podium LMP1 : troisième place #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Timo Bernhard, Porsche Team
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Dr. Wolfgang Ullrich, Timo Bernhard, Porsche Team

Excitation, émotion et course à fond pendant six heures. On n'aurait pas pu souhaiter une meilleure finale. La course à Bahreïn fut sans aucun doute la fin méritée d'une année excitante.

La dernière course de la saison est toujours spéciale, mais cette année, nous savions que ça allait être un week-end très émouvant. Partager la voiture avec Mark et Brendon ces trois dernières années était très particulier, et bien sûr, nous voulions le meilleur résultat possible pour finir. 

Ça n'a pas toujours été facile pour nous cette année, mais ça a payé de rester motivés et de regarder devant. Même si nous avons gagné quatre courses et si nous sommes montés deux fois sur le podium, notre début de saison compliqué fait que nous ne pouvions plus nous battre pour le titre. Notre voiture sœur a marqué les points doublés au Mans, et nous voulions donc les aider à ramener le titre. 

Habituellement, la piste à Bahreïn comporte beaucoup de sable, ce qui rend la course difficile, mais cette année il y en avait bien moins que ce que nous avons expérimenté par le passé et c'était étonnamment propre dès le début. Nous avons donc pu prendre un bon départ.

Lors du premier jour d'essais, tout s'est passé comme prévu. Nous étions concentrés sur le travail de réglages et j'ai commencé par une simulation de qualifications pendant laquelle j'ai eu un tour clair, ce qui nous a donné des informations utiles. Comme à Shanghai, nous étions rapides sur un tour, et sur les longs relais nous avons toutefois vu que la compétition était très serrée. 

Brendon et moi avons partagé le cockpit pendant les qualifications, courues essentiellement de nuit, et comme lors des courses précédentes, c'était extrêmement serré. Je pensais que nous étions capables de nous battre pour la pole position, mais l'Audi #8 était clairement plus rapide, et nous nous sommes qualifiés seconds. 

La course a débuté à 16 heures, un heure plus tard que l'an dernier, et nous espérions que les températures plus fraîches après le coucher de soleil nous permettraient d'être rapides aux avant-postes, ce qui n'a pas été le cas. Audi était clairement plus rapide à Bahreïn. 

J'étais le premier dans le cockpit et mon départ n'était pas mauvais. Neel [Jani] est venu à l'intérieur et, bien sûr, je lui ai laissé la place pour dépasser car nous étions à peu près à la même vitesse. Dans le 13e tour, l'Audi #7 m'a doublé, mais Mark a pu dépasser la Toyota #5 et prendre la troisième place.

J'ai fait un autre relais et j'ai cédé le volant à Mark pour faire les derniers tours, et nous avons terminé la course en troisième position. Être sur le podium à la fin de la saison et pour la dernière course de Mark était incroyablement important. C'était fou de partager cette période avec Mark et Brendon, et c'est une grande fin pour nous. C'était une journée très émouvante, trop pour trouver les mots.

Bravo Audi pour le doublé lors de leur dernière course en WEC et, bien sûr, félicitations à notre voiture sœur. Malgré une dernière course difficile, Neel, Marco et Romain ont réussi à décrocher le titre mondial des pilotes.

Pour la deuxième fois consécutive, Porsche a tout gagné : Le Mans, le titre constructeurs et le titre pilotes. C'est quelque chose dont on peut être fier. Qui sait, peut-être que nous pouvons faire le hat-trick !

Désormais, nous avons du repos pour recharger les batteries. On se revoit la saison prochaine ! 

Timo

Prochain article WEC
Le gel du règlement ouvre la porte à une troisième Toyota au Mans

Previous article

Le gel du règlement ouvre la porte à une troisième Toyota au Mans

Next article

Édito - Un titre, pour une traversée du désert

Édito - Un titre, pour une traversée du désert

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Bahrain
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Timo Bernhard
Équipes Porsche Team
Auteur Timo Bernhard
Type d'article Contenu spécial