WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
30 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
55 jours
C
Spa-Francorchamps
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
91 jours

Chronique Timo Bernhard - Une nouvelle occasion manquée

partages
commentaires
Chronique Timo Bernhard - Une nouvelle occasion manquée
Par :
Traduit par: Basile Davoine
11 mai 2016 à 13:00

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, le pilote Porsche revient sur la malchance qui a accablé l'équipage de la 919 Hybrid N°1 à Spa-Francorchamps.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Les polemen en LMP1 Timo Bernhard, Porsche Team font la fête avec Fritz Enzinger, vice-président LMP1, Porsche Team
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley mène
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley mène
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

La seconde manche du WEC à Spa s’est transformée en montagnes russes émotionnelles pour notre équipe. Spa est réputé pour sa météo changeante et son microclimat, mais le week-end dernier nous avons eu un soleil radieux et des températures élevées, avec une piste qui est montée jusqu’à 50°C et a ajouté un autre élément à gérer pour les pneus. 

Pour préparer Le Mans, nous avons roulé avec le package aéro à faibles appuis sur la voiture. Quand nous avons fait des tests à Spa en mars, nous avons utilisé une autre configuration et la météo était totalement différente, ce qui signifie que les données que nous avions n’étaient pas vraiment représentatives et nous avons eu beaucoup de travail à faire sur le set-up. Notre voiture a roulé sans accroc pendant les essais libres le jeudi, et nous avons réalisé le meilleur temps avec notre 919 Hybrid. 

Brendon [Hartley] et moi nous sommes partagés la tâche en qualifications le vendredi après-midi. Il était en piste le premier et a posé les bases avec un tour fantastique, et je savais ce que j’avais à faire ensuite. Nous avons placé la voiture en pole, marqué notre premier point de la saison, et cela nous a mis dans une position géniale pour la course. 

Une crevaison ruine la course

Brendon a également pris le départ le samedi et a réussi à construire une belle avance en tête. Je suis monté dans la voiture quand il est rentré après 23 tours, et je suis ressorti deuxième derrière Sébastien Buemi, car Toyota n’avait pas opté pour un changement de pneus et de pilote. J’avais un bon rythme et je savais que, tôt ou tard, j’allais pouvoir le dépasser. Nous avons eu une très belle bataille, très serrée, à la Source et dans l’Eau Rouge pour échanger nos positions. L’Eau Rouge est bien sûr le virage le plus fameux, il donne des frissons à chaque tour car c’est un endroit vraiment magique. 

Malheureusement, j’ai dû rouler sur des débris quelque part dans la dernière chicane, où il y avait eu des incidents auparavant, et j’ai noté dans le dernier virage que je perdais de la pression sur le pneu avant gauche. À ce moment-là, c’était trop tard pour rentrer aux stands, alors j’ai dû faire un tour complet avec un pneu à plat, ce qui a endommagé des pièces de la carrosserie. 

Mark [Webber] a pris le relais avec des pneus neufs et un nouveau museau, mais quelques tours plus tard le pneu avant gauche était à nouveau endommagé, mais pas seulement. L’avant était endommagé en raison de la différence de vitesse des roues après avoir roulé avec la crevaison. Les mécaniciens ont travaillé dur pour réparer la voiture, et après plus d’une heure trente, Mark est retourné en piste avec 50 tours de retard sur les leaders. 

Nous savions que nous devions attaquer pour parcourir la distance de course requise de 70% afin d’être classé. Au final, nous avons fait le nombre de tours requis. J’ai fait un autre relais avant de redonner la voiture à Brendon, qui l'a ramenée à la 26e place au général et à la quatrième de la catégorie hybride. 

Dans l’ensemble, nous avons vu que Audi, Toyota et nous-mêmes sommes à la limite avec nos prototypes hybrides extrêmement complexes. Notre voiture n’est pas la seule à avoir connu des problèmes en course, car notre voiture sœur a également rencontré des ennuis avec son système hybride mais a réussi à terminer deuxième, ce qui est un grand résultat pour l’équipe. 

Article suivant
Des satisfactions et une frayeur pour Aston Martin à Spa

Article précédent

Des satisfactions et une frayeur pour Aston Martin à Spa

Article suivant

Porsche lève le voile sur sa nouvelle 911 RSR GTE 2017

Porsche lève le voile sur sa nouvelle 911 RSR GTE 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Brendon Hartley , Mark Webber , Timo Bernhard
Équipes Porsche Team Boutique
Auteur Timo Bernhard