WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
21 jours

Comment Alonso, Buemi et Nakajima peuvent être titrés à Spa

partages
commentaires
Comment Alonso, Buemi et Nakajima peuvent être titrés à Spa
Par :
1 mai 2019 à 18:00

Les 6 Heures de Spa sont l'avant-dernière épreuve du Championnat du monde d'Endurance version 2018-2019. Le trio de pilotes Toyota composé de Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima a une infime chance de devenir Champion.

Grâce à sa victoire de Sebring, l'équipage de la Toyota #8 s'est offert une possibilité d'être titré dès Spa. Avec 135 points au compteur, ils en ont 15 de plus que l'équipage de la #7 avec un total de 64 unités à glaner d'ici la fin de saison, après les 24 Heures du Mans 2019. Pour convertir cette première balle de match il faudrait toutefois un concours de circonstances énorme. 

Lire aussi:

Une chose est sûre : quoi qu'il arrive, il faut qu'Alonso-Buemi-Nakajima s'imposent pour être désignés Champions. Tout autre résultat ne suffirait pas à inscrire assez de points pour être à l'abri d'un retournement de situation au Mans.

ALONSO-BUEMI-NAKAJIMA (TOYOTA #8) CHAMPIONS SI... 
Toyota #8 Toyota #7
Pole + victoire Ne fait pas mieux que 9e
Victoire sans pole (En cas de pole) Ne finit par la course
(Sans pole) Ne fait pas mieux que 10e

Il faut noter qu'en dehors des Toyota, il reste des pilotes qui peuvent être mathématiquement titrés : il s'agit du duo composé de Gustavo Menezes et Thomas Laurent chez Rebellion. Toutefois ce scénario relève presque de l'impossible.

Chez les équipes de LMP1, la situation est encore plus simple : Rebellion peut désormais envisager, au maximum, d'inscrire 163 points. Toyota en comptant 151, il suffit que l'une des deux voitures japonaises finisse quatrième ou mieux pour assurer la victoire finale. 

Lire aussi:

Dans les autres catégories, les couronnes ne peuvent pas être encore attribuées en LMP2. En GTE Pro en revanche, Porsche peut s'assurer du titre pilotes (avec Kévin Estre et Michael Christensen, s'ils finissent au moins dans le top 3 de la course et en fonction d'un certain nombre d'autres paramètres) et du titre constructeurs (en ayant une 911 RSR qui termine dans les quatre premiers).

En GTE Am, idem : le trio de la Porsche de Project 1, Jörg Bergmeister, Patrick Lindsey et Egidio Perfetti, peut être sacré selon différents scénarios en terminant au minimum sur le podium.

 

Article suivant
Alonso est sûr "à 100%" de revenir en WEC

Article précédent

Alonso est sûr "à 100%" de revenir en WEC

Article suivant

EL1 - SMP Racing ouvre avec un doublé à Spa

EL1 - SMP Racing ouvre avec un doublé à Spa
Charger les commentaires