WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
30 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
55 jours
C
Spa-Francorchamps
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
91 jours

Course - Audi domine, mais c'est Porsche qui gagne !

partages
commentaires
Course - Audi domine, mais c'est Porsche qui gagne !
Par :
18 sept. 2016 à 04:14

Dans une course qui aurait pu être promise à un doublé Audi, c'est finalement l'équipage Champion du monde en titre de Porsche qui a raflé une troisième victoire consécutive sur le Circuit des Amériques.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
Start: #7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer leads
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#66 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke
#35 Baxi DC Racing Alpine A460 - Nissan: David Cheng, Ho-Pin Tung, Nelson Panciatici
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#31 Extreme Speed Motorsports Ligier JS P2 - Nissan: Ryan Dalziel, Pipo Derani, Christopher Cumming
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia: Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#37 SMP Racing BR01 - Nissan: Vitaly Petrov, Viktor Shaytar, Kirill Ladygin
#37 SMP Racing BR01 - Nissan: Vitaly Petrov, Viktor Shaytar, Kirill Ladygin
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
Joël Camathias, KCMG
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Matthew Rao, Richard Bradley, Roberto Merhi

Audi a dominé depuis le début du week-end à Austin, mais cet avantage en performance pure devait encore se traduire en course. C'est ce à quoi on a d'abord assisté, car si la Porsche n°1 a pris quelques instants la deuxième place à l'extinction des feux, c'est bien un doublé Audi qui s'est envolé en tête de course. 

Pendant plus de deux heures, les deux R18 ont assommé la concurrence en creusant un écart conséquent sur les Porsche et Toyota - jusqu'à plus de 45 secondes -, sous une chaleur écrasante et plus de 30°C en continu. Longtemps on a cru que la monotonie allait s'installer et permettre à la firme aux anneaux de s'imposer, mais il n'en a finalement rien été. D'abord parce que les stratégies ont été fortement influencées par deux neutralisations Full Course Yellow dans la troisième heure, la première pour un incident technique sur une SMP LMP2, la deuxième suite à l'arrêt dans le bac à gravier de la Porsche n°88. 

Suite à cette deuxième neutralisation survenue à la mi-course, Audi a été le premier à tenter un double relais en ne changeant pas ses pneumatiques. Un pari payant avant qu'un incident électrique n'affecte l'Audi n°8 et lui coûte la tête de course au profit de la voiture sœur.

Si, jusque-là, tout le monde s'arrêtait quasiment simultanément et restait sur un même pied d'égalité, ce ne fut pas le cas en fin de quatrième heure. Alors que l'Audi de tête venait d'observer un arrêt de routine mais pas la concurrence, un incident de trafic entre la Ford GT n°66 et l'Alpine n°35 provoquait une nouvelle neutralisation, exploitée immédiatement par Porsche et Toyota. L'équipage de la 919 Hybrid n°1 bénéficiait ainsi pratiquement d'un arrêt gratuit, et repartait en tête avec une vingtaine de secondes d'avance sur l'Audi de Tréluyer-Fässler-Lotterer.

Audi perd gros en moins d'une heure

À son bord, Tréluyer donnait tout pour revenir et rester dans le match malgré ce coup du sort, avant de connaître pire : décidément mal lotie, la Ford n°66 se retrouvait dans sa trajectoire et le contact envoyait la R18 contre les protections, hypothéquant définitivement ses chances. Car si les mécaniciens allemands réalisaient la performance de remettre en état le proto d'Ingolstadt en moins de dix minutes, celui-ci reprenait la piste en sixième position. 

La dernière heure et demie offrait donc un scénario à suspense avec, regroupés en quarante secondes, la Porsche n°1, la Toyota n°6 et l'Audi n°8. Un podium totalement indécis et dépendant de la stratégie pneumatique, de la consommation et des changements de pilotes pour le dernier relais. 

À trois quarts d'heure du terme, les trois équipages observaient leur dernier arrêt. Audi laissait Di Grassi dans la n°8 et ne changeait pas les pneus pour mettre la pression sur Porsche, qui ne dérogeait pas à son plan et remplaçait Webber par Bernhard tout en chaussant des pneus neufs. L'Allemand était ainsi renvoyé en piste en conservant la tête avec vingt secondes d'écart. 

Avec expérience et maîtrise, il aura parfaitement géré ce dernier relais, d'autant que Di Grassi a dû résister au retour furieux de Sarrazin sur la Toyota n°6. L'équipage des Champions du monde, bien que toujours distancé dans la lutte pour le titre, s'impose donc pour la troisième fois consécutive après le Nürburgring et Mexico. 

"On en prendrait l’habitude !", se réjouit Timo Bernhard. "C’est une compétition très dure, c’est difficile d’aller chercher la victoire, c'est incroyable. Mark [Webber] et Brendon [Hartley] ont fait du super boulot. Je suis ravi, c’est génial. On est revenu, on n’a fait aucune erreur, on a eu un peu de réussite. Il fallait maintenir l’écart sur la fin, il y avait beaucoup de trafic."

Alpine et Aston Martin à la fête

Dans la catégorie LMP2, la course aura été relativement calme aux avant-postes. Après une première demi-heure pleine de sagesse, l'Alpine n°36 partie en pole position s'est installée en tête pour ensuite livrer une course solide et s'offrir un nouveau succès avec le trio Lapierre-Richelmi-Menezes. 

Le LMGTE a quant à lui été dominé par Aston Martin. Pourtant, les petits ennuis n'ont pas épargné le constructeur britannique, mais celui-ci est toutefois parvenu à imposer l'équipage n°95 en Pro et la voiture n°98 en Am. 

 6 Heures du Circuit des Amériques

 #PilotesVoitureCat.ToursStands
1 1  Mark Webber 
 Timo Bernhard 
 Brendon Hartley 
Porsche 919 Hybrid LMP1 186 7
2 8  Lucas di Grassi 
 Loïc Duval 
 Oliver Jarvis 
Audi R18 LMP1 186 8
3 6  Stéphane Sarrazin 
 Kamui Kobayashi 
 Mike Conway 
Toyota TS050 Hybrid LMP1 186 7
4 2  Romain Dumas 
 Neel Jani 
 Marc Lieb 
Porsche 919 Hybrid LMP1 185 8
5 5  Anthony Davidson 
 Kazuki Nakajima 
 Sébastien Buemi 
Toyota TS050 Hybrid LMP1 184 8
6 7  Andre Lotterer 
 Marcel Fässler 
 Benoit Tréluyer 
Audi R18 LMP1 180 8
7 13  Alexandre Imperatori 
 Dominik Kraihamer 
 Matheo Tuscher 
Rebellion R-One LMP1 174 8
8 36  Nicolas Lapierre 
 Gustavo Menezes 
 Stéphane Richelmi 
Alpine A460 LMP2 172 7
9 43  Bruno Senna 
 Ricardo Gonzalez 
 Filipe Albuquerque 
Ligier JS P2 LMP2 171 7
10 26  Roman Rusinov 
 René Rast 
 Alex Brundle 
Oreca 05 LMP2 171 7
11 4  Simon Trummer 
 Oliver Webb 
 Pierre Kaffer 
CLM P1/01 LMP1 170 8
12 27  Maurizio Mediani 
 Nicolas Minassian 
BR01 LMP2 168 8
13 31  Pipo Derani 
 Ryan Dalziel 
 Chris Cumming 
Ligier JS P2 LMP2 168 8
14 37  Vitaly Petrov 
 Viktor Shaytar 
 Kirill Ladygin 
BR01 LMP2 167 7
15 30  Scott Sharp 
 Ed Brown 
 Johannes van Overbeek 
Ligier JS P2 LMP2 166 7
16 95  Marco Sørensen 
 Nicki Thiim 
Aston Martin Vantage V8 LMGTE PRO 163 5
17 51  Gianmaria Bruni 
 James Calado 
Ferrari 488 GTE LMGTE PRO 163 5
18 71  Sam Bird 
 Davide Rigon 
Ferrari 488 GTE LMGTE PRO 162 5
19 67  Harry Tincknell 
 Andy Priaulx 
 Marino Franchitti 
Ford GT LMGTE PRO 162 5
20 97  Darren Turner 
 Fernando Rees 
Aston Martin Vantage V8 LMGTE PRO 162 5
21 77  Richard Lietz 
 Michael Christensen 
Porsche 911 RSR (2016) LMGTE PRO 161 5
22 35  Nelson Panciatici 
 Ho-Pin Tung 
 David Cheng 
Alpine A460 LMP2 160 8
23 98  Pedro Lamy 
 Paul Dalla Lana 
 Mathias Lauda 
Aston Martin Vantage V8 LMGTE AM 158 5
24 78  Christian Ried 
 Wolf Henzler 
 Joël Camathias 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 158 5
25 50  Pierre Ragues 
 Ricky Taylor 
 Lars Viljoen 
Chevrolet Corvette C7-Z06 LMGTE AM 157 5
26 86  Michael Wainwright 
 Adam Carroll 
 Ben Barker 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 153 5
27 88  David Heinemeier Hansson
 Khaled Al Qubaisi 
 Kévin Estre 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 153 7
28 83  François Perrodo 
 Emmanuel Collard 
 Rui Aguas 
Ferrari F458 Italia LMGTE AM 147 6
29 66  Stefan Mücke 
 Olivier Pla 
Ford GT LMGTE PRO 144 9
30 44  Roberto Merhi 
 Richard Bradley 
 Matt Rao 
Oreca 05 LMP2 157 9
31 42  Nick Leventis 
 Jonny Kane 
 Lewis Williamson 
Gibson 015S LMP2 58 4
Article suivant
Qualifs - Sans broncher, Audi et Aston Martin s'offrent des doublés

Article précédent

Qualifs - Sans broncher, Audi et Aston Martin s'offrent des doublés

Article suivant

Championnat - Les classements après Austin

Championnat - Les classements après Austin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Austin
Lieu Circuit of the Americas
Auteur Basile Davoine