Course - Toyota s'offre un doublé après avoir tremblé

partages
commentaires
Course - Toyota s'offre un doublé après avoir tremblé
Par : Basile Davoine
6 mai 2017 à 18:31

Porsche a opposé une énorme résistance à Toyota à Spa-Francorchamps, et peut nourrir de gros regrets au terme d'une course qui aurait pu basculer en sa faveur sans un incident de course dans le trafic.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy en tête
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #91 Porsche Team Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Frédéric Makowiecki
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi
Tour de formation
#28 TDS Racing Oreca 07 Gibson: François Perrodo, Matthieu Vaxivière, Emmanuel Collard
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Ben Barker, Nick Foster
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy en tête
#38 DC Racing Oreca 07 Gibson: Ho-Pin Tung, Oliver Jarvis, Thomas Laurent
#38 DC Racing Oreca 07 Gibson: Ho-Pin Tung, Oliver Jarvis, Thomas Laurent
#31 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Julien Canal, Bruno Senna, Nicolas Prost
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi
#35 Signatech Alpine A470 Gibson: Pierre Ragues, André Negrao, Nelson Panciatici
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Andre Lotterer, Porsche Team
#25 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#35 Signatech Alpine A470 Gibson: Pierre Ragues, André Negrao, Nelson Panciatici
Les cérémonies avant la course
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi
#13 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Mathias Beche, David Heinemeier Hansson, Nelson Piquet Jr.
Kamui Kobayashi, Toyota Gazoo Racing

B.D., Spa-Francorchamps - Dans une position idéale à la mi-course, Toyota n'a pas perdu la main au début de la troisième heure. Une première neutralisation par Full Course Yellow, provoquée par l'immobilisation en piste de la Porsche #86, est toutefois venue inverser les rôles, profitant à l'équipage de la #8. Reparti le couteau entre les dents, Mike Conway a effectué un relais remarquable après ce fait de course, signant notamment le meilleur tour en course en 1'57"638. Revenu dans les échappements de la voiture sœur, le Britannique a toutefois perdu le bénéfice de ce travail moins d'une heure plus tard, quand la sortie de piste de l'ORECA du TDS Racing a engendré un nouveau Full Course Yellow.

La Toyota #7 et la Porsche #1 venaient d'observer leur cinquième arrêt, tandis que les trois autres LMP1 ont pu profiter de cette neutralisation. Avec des choix différents toutefois, Toyota ne changeant pas immédiatement les pneus de la #8, tandis que Porsche envoyait Brendon Hartley à la place de Timo Bernhard et avec quatre pneus neufs pour la dernière partie de course. 

Porsche freiné par... Alpine

Alors que la première moitié de course s'est déroulée sous un ciel clément, le temps a également tourné en cette fin de journée, avec un vent toujours omniprésent et des nuages de plus en plus présents, voire menaçants. Le mercure a également rapidement chuté, passant de 20°C à l'heure du départ à 15°C en fin d'après-midi.

En piste, il n'a fallu que quelques tours à Hartley pour prendre le dessus sur la Toyota #7 et se hisser en deuxième position pour lancer la chasse au leader, à 1h30 du drapeau à damier. Pendant ce temps, la troisième Toyota était reléguée à plus d'un tour depuis un petit moment, notamment avec le relais de Yuji Kunimoto, parti à la découverte des conditions de course pour sa première en compétition et avec la nécessité de préparer Le Mans.

Alors que la Toyota de tête venait de passer à son stand, Hartley se savait condamné à attaquer. Sur un rythme élevé, le Néo-Zélandais a toutefois perdu un temps précieux suite à une incompréhension dans le trafic avec son ancien coéquipier Romain Dumas. Le contact avec l'Alpine aura coûté cher, nécessitant un changement de capot avant sur la Porsche #2.

L'incident a ouvert la voie royale à Toyota, dont la #7 a repris au passage la deuxième position, et ce malgré les caprices du ciel, avec une légère pluie faisant son apparition au début de la deuxième heure. Des gouttes présentes régulièrement mais avec une intensité suffisamment faible pour éviter de rendre la piste humide et piégeuse.

Peu avant l'amorce du dernier quart d'heure, les deux Toyota devaient passer une ultime fois au stand pour un appoint d'essence inévitable, offrant de manière très éphémère un trio de tête mené par Hartley avec les deux TS050 Hybrid, regroupés en moins de dix secondes. Une illusion rapidement mise à mal, Hartley devant lui aussi ravitailler, la situation était de retour "à la normale" pour les dix dernières minutes.

Toyota quitte donc Spa avec en poche un doublé obtenu de haute lutte, et une deuxième victoire consécutive revenant au trio Buemi-Davidson-Nakajima, qui avait eu du mal à se mettre totalement dans le rythme en début de week-end. Loin derrière les deux prototypes nippons, les deux Porsche et la troisième Toyota, il faut souligner la course solide d'une ByKolles souvent moquée jusqu'ici, et qui se trouve à sa place, devant le peloton des LMP2, à 13 tours des vainqueurs.

 

G-Drive ne rate pas le coche

Laissant une nouvelle fois place à une grosse bagarre, le plateau LMP2 a vu l'affrontement tourner au duel entre le G-Drive Racing et Vaillante Rebellion. Sur la #31, Prost-Senna-Canal ont réussi à rester dans le match malgré une pénalité de dix secondes reçue pour avoir provoqué un accrochage en piste. Prost a d'abord pris la tête de la catégorie face à Pierre Thiriet, avant de purger la sanction, pour se relancer ensuite à l'attaque derrière Alex Lynn. Mais la Vaillante allait rencontrer des soucis techniques lui faisant perdre du temps.

La troisième place revient à l'ORECA #38 du Jackie Chan DC Racing, avec le trio Tung-Jarvis-Laurent. Bien lancée en début de course, l'autre voiture du team est rentrée dans le rang après la mi-course, avant que Tristan Gommendy ne se fasse une grosse chaleur dans le Raidillon, perdant son aileron arrière dans la mésaventure avant de pouvoir reprendre la piste pour faire réparer les dégâts. 

Ferrari règle ses comptes en famille

En LMGTE Pro, la deuxième partie de course s'est résumée à un duel fratricide entre les deux Ferrari AF Corse. Après avoir maintenu un écart serré pendant très longtemps, c'est finalement le duo Bird-Rigon qui a pris l'ascendant aux dépens de Calado-Pier Guidi. Suivent les deux Ford d'usine puis les deux Porsche. 

Du côté du LMGTE Am, la victoire est revenue à un équipage Dalla Lana-Lamy-Lauda tout simplement impeccable de bout en bout sur l'Aston Martin #98. 

 6 Heures de Spa-Francorchamps

 #PilotesÉquipeCat.TrsÉcartArrêts
1 8 united_kingdom Anthony Davidson 
japan Kazuki Nakajima 
switzerland Sébastien Buemi 
Toyota Gazoo Racing LMP1 173   7
2 7 japan Kamui Kobayashi 
united_kingdom Mike Conway 
Toyota Gazoo Racing LMP1 173 1.992 7
3 2 germany Timo Bernhard 
new_zealand Brendon Hartley 
new_zealand Earl Bamber 
Porsche LMP Team LMP1 173 35.283 8
4 1 germany Andre Lotterer 
switzerland Neel Jani 
united_kingdom Nick Tandy 
Porsche LMP Team LMP1 173 1'25.438 7
5 9 france Stéphane Sarrazin 
france Nicolas Lapierre 
japan Yuji Kunimoto 
Toyota Gazoo Racing LMP1 171 2 tours 7
6 4 united_kingdom Oliver Webb 
austria Dominik Kraihamer 
united_kingdom James Rossiter 
ByKolles Racing Team LMP1 161 12 tours 7
7 26 russia Roman Rusinov 
france  Pierre Thiriet 
united_kingdom Alex Lynn 
G-Drive Racing LMP2 160 13 tours 8
8 31 brazil Bruno Senna 
france Julien Canal 
france Nicolas Prost 
Vaillante Rebellion LMP2 160 53.281 8
9 38 united_kingdom Oliver Jarvis 
china Ho-Pin Tung 
france Thomas Laurent 
Jackie Chan DC Racing LMP2 160 1'14.268 8
10 13 brazil Nelson Piquet Jr. 
denmark David Heinemeier Hansson 
switzerland Mathias Beche 
Vaillante Rebellion LMP2 159 14 tours 9
11 36 france Romain Dumas 
united_states Gustavo Menezes 
united_kingdom Matt Rao 
Signatech Alpine Matmut LMP2 159 48.903 9
12 35 france Nelson Panciatici 
france Pierre Ragues 
brazil Andre Negrao 
Signatech Alpine Matmut LMP2 158 15 laps 9
13 24 france Jean-Eric Vergne 
switzerland Jonathan Hirschi 
thailand Tor Graves 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 158 5.336 9
14 25 russia Vitaly Petrov 
switzerland Simon Trummer 
mexico Roberto Gonzalez 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 158 9.935 8
15 28 france François Perrodo 
france Emmanuel Collard 
france Matthieu Vaxivière 
TDS Racing LMP2 158 1'10.632 9
16 37 china David Cheng 
france Tristan Gommendy 
united_kingdom Alex Brundle 
Jackie Chan DC Racing LMP2 156 17 tours 9
17 71 united_kingdom Sam Bird 
italy Davide Rigon 
AF Corse GTE PRO 151 22 tours 5
18 51 united_kingdom James Calado 
italy Alessandro Pier Guidi 
AF Corse GTE PRO 150 23 tours 5
19 66 germany Stefan Mücke 
france Olivier Pla 
united_states Billy Johnson 
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 150 30.521 5
20 67 brazil Pipo Derani 
united_kingdom Harry Tincknell 
guernsey Andy Priaulx 
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 150 1'12.484 5
21 91 austria Richard Lietz 
france Frédéric Makowiecki 
Porsche GT Team GTE PRO 149 24 tours 5
22 92 denmark Michael Christensen 
france Kevin Estre 
Porsche GT Team GTE PRO 149 52.093 5
23 97 united_kingdom Darren Turner 
united_kingdom Jonathan Adam 
brazil Daniel Serra 
Aston Martin Racing GTE PRO 148 25 tours 5
24 95 denmark Marco Sorensen 
denmark Nicki Thiim 
new_zealand Richie Stanaway 
Aston Martin Racing GTE PRO 148 44.261 5
25 98 portugal Pedro Lamy 
canada Paul Dalla Lana 
austria Mathias Lauda 
Aston Martin Racing GTE AM 146 27 tours 5
26 77 germany Christian Ried 
italy Matteo Cairoli 
germany Marvin Dienst 
Dempsey-Proton Racing GTE AM 146 31.110 5
27 61 ireland Matt Griffin 
singapore Mok Weng Sun 
japan Keita Sawa 
Clearwater Racing GTE AM 145 28 tours 5
28 54 italy Francesco Castellacci 
spain Miguel Molina 
switzerland Thomas Flohr 
Spirit of Race GTE AM 144 29 tours 5
29 34 india Karun Chandhok 
united_kingdom Nigel Moore 
united_kingdom  Philip Hanson 
Tockwith Motorsports LMP2 151 22 tours 12
30 86 united_kingdom Michael Wainwright 
united_kingdom Ben Barker 
australia Nick Foster Jr. 
Gulf Racing Team GTE AM 76 97 tours 5
Prochain article WEC
Championnat - Les classements après les 6 Heures de Spa

Previous article

Championnat - Les classements après les 6 Heures de Spa

Next article

Sébastien Buemi : "Le WEC a la priorité, mais si au Mans…"

Sébastien Buemi : "Le WEC a la priorité, mais si au Mans…"

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Catégorie Course
Lieu Spa-Francorchamps
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé de course