WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
28 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
53 jours
C
Spa-Francorchamps
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
89 jours

Course - Toyota vainqueur heureux d'une course tronquée

partages
commentaires
Course - Toyota vainqueur heureux d'une course tronquée
Par :
15 oct. 2017 à 07:49

Sous la pluie et le brouillard de Fuji, les six heures de course ont tourné court, entre drapeaux rouges, Safety Car et Full Course Yellow. Des conditions dont Toyota a su profiter, plaçant ses deux voitures en tête !

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sebastien Buemi, Stepane Sarrazin, Kazuki Nakajima
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Kazuki Nakajima, Sébastien Buemi, Toyota Racing
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#13 Vaillante Rebellion ORECA 07-Gibson: Nelson Piquet Jr., David Heinemeier Hansson, Mathias Beche
#13 Vaillante Rebellion ORECA 07-Gibson: Nelson Piquet Jr., David Heinemeier Hansson, Mathias Beche
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, James Rossiter
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson: Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes, André Negrao
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, James Rossiter
#38 Jackie Chan DC Racing ORECA 07-Gibson: Ho-Pin Tung, Thomas Laurent, Oliver Jarvis
#25 CEFC Manor TRS Team China ORECA 07-Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#28 TDS Racing ORECA 07-Gibson: Francois Perrodo, Matthieu Vaxiviere, Emmanuel Collard
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson: Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes, André Negrao
#38 Jackie Chan DC Racing ORECA 07-Gibson: Ho-Pin Tung, Thomas Laurent, Oliver Jarvis
#37 DC Racing Oreca 07 Gibson: David Cheng, Alex Brundle, Tristan Gommendy
#61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Weng Sun Mok, Keita Sawa, Matt Griffin
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#92 Porsche GT Porsche Team 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonny Adam, Daniel Serra
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonny Adam, Daniel Serra
#92 Porsche GT Porsche Team 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#92 Porsche GT Porsche Team 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Mike Hedlund, Ben Barker, Nicholas Foster
#77 Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR: Christian Ried, Matteo Cairoli, Marvin Dienst
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#77 Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR: Christian Ried, Matteo Cairoli, Marvin Dienst
#67 Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell
#67 Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell
#66 Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla
#61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Weng Sun Mok, Keita Sawa, Matt Griffin
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Mike Hedlund, Ben Barker, Nick Foster
#54 Spirit of Race Ferrari 488 GTE: Thomas Flohr, Francesco Castellacci, Miguel Molina
#66 Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla
#66 Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonny Adam, Daniel Serra
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird

La pluie n'a pas quitté Fuji pour ce jour de course et sur le circuit, le mont Fujiyama était aussi peu visible que les concurrents en piste. Des conditions difficiles qui poussaient les organisateurs à lancer la course sous voiture de sécurité, puis sous slow-zone, avant de rapidement laisser les concurrents se battre. Un départ sans trop de soucis, à l'exception du tête-à-queue de Nelson Piquet Jr, en pole en LMP2, qui perdait sa voiture au premier virage. Mieux, les Toyota prenaient l'avantage sur la Porsche #1, Buemi puis Kobayashi se mettant dans les échappements de la Porsche #2, en tête de la course.

Derrière, les conditions difficiles offraient un joli spectacle, la bagarre étant présente à tous les niveaux. Les premiers tours de course étaient marqués par les passes d'armes entre Lapierre (Alpine) et Rossiter (G-Drive) en LMP2, ou Lauda et Ried en GTE Am. Néanmoins, en LMP2, Senna montrait très vite un joli rythme, tout comme Porsche, leader en GTE Pro. Nicolas Lapierre qui justement montrait un sacré rythme en piste, le Français remontant Rossiter, puis Jarvis pour la troisième place, avant de fondre sur Brundle, offrant très vite un superbe duel entre les deux hommes, ponctué par le retour des LMP1.

 

Le brouillard lui s'intensifiait, en fond de ligne droite des stands, avec une brume intense, rendant les conditions de pilotage très difficiles. Freitas, directeur de course faisait sortir le drapeau jaune sur cette zone pour limiter les risques. Néanmoins, après une heure de course, la voiture de sécurité faisait son retour, la visibilité devenant franchement médiocre. L'occasion pour l'ensemble des concurrents de lancer la première salve des ravitaillements.

 

Après 1h20 de course cependant, le drapeau rouge était sorti, les conditions de piste empirant en raison du brouillard. Une interruption d'une trentaine de minutes, avant une reprise de la course sous Safety Car puis slow zone, dans la ligne droite des stands. Une interruption qui profitait aux Toyota. Les deux prototypes nippons ayant réalisé leurs ravitaillements avant l'interruption, reprenaient l'avantage au moment de la reprise de la course. Un début de relais favorable aux prototypes nippons qui creusaient vite l'écart.

Premiers accrochages

Le premier fait de course intervenait après 2h10 de course avec la sortie de Simon Trummer sur la Manor #25. Un contact avec le mur dans la dernière partie du circuit venait abîmer l'avant de l'ORECA. L'homme parvenait à repartir, non sans devoir changer de capot. Nicolas Lapierre s'offrait également un tête-à-queue avec son Alpine, sans conséquences cependant pour le pilote français, qui gardait sa deuxième place en LMP2. De nouveau, la course était neutralisée à cause du brouillard, peu après la relance. Après une trentaine de minutes d'interruption, la course reprenait peu avant la barre des trois heures.

La mi-course était marquée par le retour en force de G-Drive et TDS Racing. La #26 de Thiriet et la #28 de Collard se montraient particulièrement à l'aise, revenant sur la tête de course en LMP2. Les deux autos se mêlaient ainsi à la lutte entre l'Alpine #36 et la Vaillante Rebellion #31. De nouveau, le Safety Car était de sortie en raison des conditions météo, seulement 20 minutes après la reprise, le manque de visibilité dû au brouillard étant toujours la cause. 

 

Après une nouvelle interruption d'une vingtaine de minutes, la reprise se faisait avec un excellent départ du leader Nick Tandy, jusqu'à la sortie de piste de Mathias Beche, après un duel âpre avec la Manor #24 de Jean-Éric Vergne, sur la Vaillante Rebellion #13 quatre virages plus loin. La voiture était fortement abimée sur le coup, tapant à l'avant et à l'arrière, causant son abandon, et une nouvelle neutralisation.

Après une dizaine de minutes de Safety Car, les deux Toyota parvenaient à reprendre la Porsche de Tandy au restart. Un nouvel accrochage avait lieu cette fois-ci en tête du GTE Pro, avec la 911 RSR #92 d'Estre, troisième, et la Ford GT #67 de Priaulx, à un tour. Les deux voitures repartaient, mais Priaulx sortait quelques mètres plus loin, au bout de la ligne droite des stands, détruisant sa Ford GT. L'incident provoquait un Full Course Yellow pour dégager la GT. Pendant ce temps, Rusinov sur l'ORECA #26 faisait un tête à queue et perdait la tête du LMP2. À deux heures de la fin de course, devant, les Toyota maintenaient leurs positions en tête de la course, avec la Porsche #1 dans les échappements de la #7 en troisième place. 

 

À 1h40 de la fin de course, le Safety Car rentrait de nouveau en piste, une chape de brume recouvrant une fois de plus le circuit. Des conditions devenant très difficiles, la question de ressortir le drapeau rouge se posait alors : passé le cap des 4h30 de course, l'ensemble des points sont attribués, ce qui simplifie les calculs au championnat. De fait, le drapeau rouge était sorti, interrompant de nouveau la course. Une décision saluée par les concurrents, tant les conditions devenaient compliquées. Une décision pas forcément favorable à certains concurrents, notamment la Porsche 911 #91 ou l'Alpine #36.

 

Toyota au bout de la pluie

Après une heure et quart d'attente, la direction de course annonçait cependant la fin de la course. De quoi offrir la victoire à Toyota l'occasion de signer un doublé. Une première victoire après une longue traversée du désert depuis mai dernier, et la victoire à Spa-Francorchamps. Nakajima-Buemi-Davidson signent ainsi leur troisième victoire de la saison, permettant aux pilotes Toyota de grapiller quelques points aux leaders du championnat, Bernhard-Hartley-Bamber sur la Porsche #4.

 

En LMP2, c'est une victoire pour Senna-Prost-Canal sur la Rebellion Vaillante, la deuxième après la victoire au Mexique, juste devant l'Alpine #36 de Menezes-Lapierre-Negrao et l'ORECA #38 de Tung-Laurent-Jarvis.

Le GTE Pro voit lui la victoire surprise de la Ferrari #51 de Calado-Pier Guidi. La Porsche #91 avait jusqu'ici mené les débats avec Makowiecki-Christensen, mais le jeu des ravitaillements et l'interruption de la course ont joué en défaveur de la 911 RSR. Un bon résultat d'ensemble pour Porsche en GT, puisque Estre-Lietz s'offrent une troisième place intéressante. Week-end à oublier pour Aston Martin, en revanche, loin du compte tout au long de ce meeting japonais.

En GTE Am, Ferrari se montre plus dominateur, puisque la 488 #54 du Spirit of race devance la #61 du Clearwater Racing. Comme en GTE, Porsche vient compléter le podium avec la 911 RSR du Dempsey Proton Racing aux couleurs de la Pink Ribbon Foundation, qui œuvre en faveur de la lutte contre le cancer du sein.

Un résultat qui fait les affaires de Toyota, qui revient sur Porsche au Championnat du monde, même si la marque allemande a pris un avantage sérieux sur l'écurie nippone.

 6 Heures de Fuji

 #PilotesÉquipeCat.Trs
1 8 united_kingdom Anthony Davidson 
japan Kazuki Nakajima 
switzerland Sébastien Buemi 
Toyota Gazoo Racing LMP1 113
2 7 japan Kamui Kobayashi 
united_kingdom Mike Conway 
argentina José María López 
Toyota Gazoo Racing LMP1 113
3 1 germany André Lotterer 
switzerland Neel Jani 
united_kingdom Nick Tandy 
Porsche LMP Team LMP1 113
4 2 germany Timo Bernhard 
new_zealand Brendon Hartley 
new_zealand Earl Bamber 
Porsche LMP Team LMP1 112
5 31 brazil Bruno Senna 
france Julien Canal 
france Nicolas Prost 
Vaillante Rebellion LMP2 110
6 36 france Nicolas Lapierre 
brazil André Negrao 
united_states Gustavo Menezes 
Signatech Alpine Matmut LMP2 110
7 38 united_kingdom Oliver Jarvis 
china Ho-Pin Tung 
france Thomas Laurent 
Jackie Chan DC Racing LMP2 110
8 28 france François Perrodo 
france Emmanuel Collard 
france Matthieu Vaxiviere 
TDS Racing LMP2 110
9 24 france Jean-Éric Vergne 
united_kingdom Ben Hanley 
united_kingdom Matt Rao 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 110
10 26 russia Roman Rusinov 
france Pierre Thiriet 
united_kingdom James Rossiter 
G-Drive Racing LMP2 110
11 51 united_kingdom James Calado 
italy Alessandro Pier Guidi 
AF Corse GTE PRO 109
12 91 austria Richard Lietz 
france Frederic Makowiecki 
Porsche GT Team GTE PRO 109
13 25 russia Vitaly Petrov 
switzerland Simon Trummer 
mexico Roberto Gonzalez 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 109
14 92 denmark Michael Christensen 
france Kévin Estre 
Porsche GT Team GTE PRO 109
15 66 germany Stefan Mücke 
france Olivier Pla 
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 109
16 71 united_kingdom Sam Bird 
italy Davide Rigon 
AF Corse GTE PRO 109
17 97 united_kingdom Darren Turner 
united_kingdom Jonathan Adam 
Aston Martin Racing GTE PRO 109
18 95 denmark Marco Sørensen 
denmark Nicki Thiim 
Aston Martin Racing GTE PRO 108
19 54 italy Francesco Castellacci 
spain Miguel Molina 
switzerland Thomas Flohr 
Spirit of Race GTE AM 107
20 61 ireland Matt Griffin 
singapore Mok Weng Sun 
japan Keita Sawa 
Clearwater Racing GTE AM 107
21 77 germany Christian Ried 
italy Matteo Cairoli 
germany Marvin Dienst 
Dempsey-Proton Racing GTE AM 107
22 86 united_states Mike Hedlund 
united_kingdom Ben Barker 
united_kingdom Nick Foster 
Gulf Racing GTE AM 106
23 98 portugal Pedro Lamy 
canada Paul Dalla Lana 
austria Mathias Lauda 
Aston Martin Racing GTE AM 105
24 67 united_kingdom Harry Tincknell 
united_kingdom Andy Priaulx 
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 96
25 13 brazil Nelson Piquet Jr. 
denmark David Heinemeier Hansson
switzerland Mathias Beche 
Vaillante Rebellion LMP2 85
26 37 china David Cheng 
france Tristan Gommendy 
united_kingdom Alex Brundle 
Jackie Chan DC Racing LMP2 52
Article suivant
Drapeau rouge en raison du brouillard à Fuji

Article précédent

Drapeau rouge en raison du brouillard à Fuji

Article suivant

LMP2 : ORECA "n'accepte pas les décisions prises"

LMP2 : ORECA "n'accepte pas les décisions prises"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Fuji
Lieu Fuji International Speedway
Auteur Guillaume Nédélec