Dépassements hors-piste - Pas vu, pas pris?

Avec O.G., Spa - Lors de la première manche du WEC à Silverstone, Audi a bien failli manquer la victoire à cause d'une pénalité infligée dans la dernière heure. Les pilotes du proto n°7 ont été épinglés par la direction de course pour être allés trop souvent hors des limites de la piste afin de tailler leur route dans le trafic. 

Une situation fréquente en Endurance, où les LMP1 côtoient notamment des GT bien plus lentes, et avec laquelle les pilotes doivent composer. Victorieux à Silverstone avec Marcel Fässler et Benoit Tréluyer, André Lotterer est revenu sur cette mésaventure. Ce problème a notamment été évoqué lors du briefing des pilotes à Spa jeudi matin. 

"Monsieur Freitas [le directeur de course] nous a fait une blague", raconte le pilote Audi. "Il a expliqué que c’est comme quand on est à la piscine : le nageur se fait exclure de la piscine parce qu’il a fait pipi dans la piscine, et il trouve cela injuste. Mais le maître-nageur lui dit : "Mais non, toi tu as fait pipi du tremplin de trois mètres, tout le monde t’a vu." Je pense qu’il voulait dire que tout le monde le faisait mais que nous étions trop filmés." 

Aux pilotes d'adapter leur comportement

Autrement dit, la politique du "pas vu pas pris" semble s'appliquer sur ce point, d'autant qu'aucune consigne spécifique n'a été donnée aux pilotes. Chaque situation en piste étant différente dans un trafic dense en WEC, c'est aux pilotes de jauger la limite à ne pas dépasser. 

"Il nous a fait comprendre que c’est à nous de voir", poursuit Lotterer. "On leur a demandé qu’ils nous donnent plutôt un avertissement pour tâter le terrain. Mais c’est spécial, parce qu’on le fait plusieurs fois, mais on n’est pas filmés et ça ne se voit pas. Là, c’est flagrant donc ce n'est pas évident mais c’est la course." 

Concernant l'approche à adopter, Lotterer estime que le problème vient en grande partie des zones de dégagement qui sont à disposition des pilotes sur les tracés modernes. 

"C’est le principe de rester sur la piste", rappelle-t-il. "C’est sûr que si on n’avait pas les échappatoires en asphalte on n’aurait pas ce problème. Je suis plus de l’ancienne école."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Pilotes André Lotterer
Équipes Team Joest
Type d'article Actualités
Tags dépassement, endurance, fia, lmp1, pénalité, wec