WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
21 jours

Des débuts encourageants en WEC pour la Ford GT

partages
commentaires
Des débuts encourageants en WEC pour la Ford GT
Par :
, Motorsport.com Switzerland
19 avr. 2016 à 14:30

L'équipe Ford Chip Ganassi Racing a conclu sa première sortie en WEC au pied du podium en LMGTE Pro, avec la 4e place pour la n°67 et la 5e pour la n°66 à Silverstone.

#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT : Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT : Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#66 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#66 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#67 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell

Après avoir effectué ses premiers pas en compétition de l'autre côté de l'Atlantique en championnat IMSA, lors des 24 Heures de Daytona, puis des 12 Heures de Sebring et de la course de Long Beach - disputée également le week-end dernier -, la Ford GT faisait ses débuts en WEC à Silverstone. 

La formation américaine a passé ce premier test sans encombre, hormis un problème de boîte de vitesse ayant perturbé la séance qualificative de la n°67, emmenée par Andy Priaulx, Marino Franchitti et Harry Tincknell. Les trois hommes étant finalement crédité du cinquième temps en LMGTE Pro, alors que la voiture sœur, la n°66 de l'équipage Stefan Mücke, Billy Johnson et Olivier Pla, prenait la troisième place sur la grille. 

Mücke et Priaulx étaient chargés de prendre le départ sur les deux Ford GT, le pilote allemand maintenant sa troisième place, suivi de près par son équipier britannique. Billy Johnson et Marino Franchitti prenaient ensuite le relais, respectivement au volant de la n°66 et de la n°67. Ce dernier connaissait une frayeur lorsqu'il était heurté par un prototype LMP1, un incident sans conséquence toutefois pour sa Ford GT. 

Les deux Ford échangeaient leurs positions, mais ne pouvaient contenir le retour de la Ferrari 488 n°51, revenue du fond du classement suite à sa pénalité. Harry Tincknell ramenait la n°67 au quatrième rang sur la ligne d'arrivée, devant Olivier Pla, qui concluait l'épreuve en cinquième position du LMGTE Pro. 

"En considérant qu'il s'agissait de notre première course avec une nouvelle voiture, et une nouvelle équipe, nous avons connu une course assez limpide dans l'ensemble", se réjouit Raj Nair, vice-président et directeur technique de la division Global Ford Product Developement. "Nous sommes très heureux que tout ait fonctionné sur la voiture."

"Nous avons eu quelques soucis : nous avons été piégés par le timing du Safety Car, nous avons perdu la liaison radio avec Olivier (Pla) en fin de course, ce qui a impacté notre stratégie. Cela reste un superbe départ en vue des 24 Heures du Mans."

Article suivant
Un week-end solide pour Aston Martin à domicile

Article précédent

Un week-end solide pour Aston Martin à domicile

Article suivant

La chronique de Sam Bird - "J'ai pensé à Jules"

La chronique de Sam Bird - "J'ai pensé à Jules"
Charger les commentaires