Duval - "On a vraiment eu de la chance !"

C'est une victoire plus qu'improbable qu'ont remportée Lucas di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis au volant de l'Audi n°8 aux 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Duval - "On a vraiment eu de la chance !"
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley mène
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
Lucas di Grassi, Audi Sport Team Joest
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
Loic Duval, Audi Sport Team Joest
Loic Duval, Audi Sport Team Joest
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
Oliver Jarvis, Audi Sport Team Joest
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis

En effet, la course a été pleine de rebondissements, entre accidents et problèmes techniques au sein des trois équipes LMP1 hybride.

En début d'épreuve, l'Audi n°8 était même loin de la tête de la course, disputée par la Porsche n°1 et la Toyota n°5, mais les coups de théâtre successifs ont permis au trio franco-anglo-brésilien de se retrouver à la première place avec une large avance lors des deux dernières heures.

La fiabilité a ainsi joué un rôle clé, et Lucas di Grassi, qui remporte ce samedi son premier succès en WEC, en est conscient.

"On n'oublie jamais sa première victoire !" déclare di Grassi, ravi. "La course a été folle. J'ai travaillé très dur pour remporter cette victoire. Nous avons parfois manqué de chance ou de performance. Nous n'arrivions jamais au bon endroit, mais aujourd'hui, cela a été le cas."

"Je suis très fier du travail de mes deux coéquipiers et d'Audi Sport. Car c'est la seule voiture qui a tenu toute la course sans problème majeur. C'est principalement comme ça que nous avons gagné."

Après la pluie vient le beau temps

Loïc Duval, qui a plus l'habitude de gagner en WEC que ses coéquipiers, souligne les temps difficiles connus par l'équipage, qui n'a eu qu'un podium à se mettre sous la dent en 2015.

"Nous traversons des temps très difficiles depuis l'an dernier, nous avons souvent manqué de chance, mais ce weekend, nous en avons vraiment eu !" reconnaît le Français. "Mais ce n'est pas un problème, car c'est fantastique de remporter la course pour nous tous. C'est bien mérité, car nous aurions dû gagner avant, même si nous n'y sommes pas parvenus à cause de circonstances."

"Nous voilà de retour sur la première marche du podium. C'est vraiment bon pour nous, pour la confiance, mais nous ne sommes pas là où nous voulions être en termes de performance. Il faut travailler là-dessus pour les prochains événements. Mais c'est fantastique pour tout le groupe, après la manche décevante à Silverstone, de pouvoir gagner à nouveau."

Une mission inhabituelle pour Jarvis

Oliver Jarvis, qui a pris le volant en dernier lors de cette course, s'est retrouvé dans une situation inhabituelle : en tête de l'épreuve avec trois tours d'avance.

"Pour moi, il s'agissait de ramener la voiture à la maison !" sourit le Britannique. "Il fallait ne pas prendre de risque, maintenir la voiture sur la piste. Ce n'était probablement pas la meilleure voiture que j'aie pilotée, mais ce n'était pas un désastre."

"Il est clair que nous n'avions pas la performance ce weekend par rapport à Porsche et Toyota, mais nous avons évité les problèmes. L'équipe a fait un travail fantastique, la voiture est fiable et c'est ça, l'endurance. Nous avons parfois manqué de chance ; aujourd'hui, nous allons la prendre et essayer d'améliorer la performance."

Grâce à cette victoire, qui fait suite à leur abandon de Silverstone, les trois hommes prennent la troisième place du championnat des pilotes... entre les deux équipages Rebellion !

partages
commentaires
Course - L'Audi n°8 s'impose après un déluge de rebondissements !

Article précédent

Course - L'Audi n°8 s'impose après un déluge de rebondissements !

Article suivant

Un podium inespéré pour une Porsche n°2 privée d'hybride

Un podium inespéré pour une Porsche n°2 privée d'hybride
Charger les commentaires