La FIA va revoir la catégorisation des pilotes pour 2022

La FIA va répondre aux inquiétudes exprimées par Stéphane Ratel et modifier les statuts de pilotes avant 2022, afin de garantir une place aux amateurs.

La FIA va revoir la catégorisation des pilotes pour 2022

Stéphane Ratel, promoteur de plusieurs championnats de GT via sa société SRO, a demandé une révision de la classification des pilotes en Platinum, Gold, Silver et Bronze, de nombreux espoirs venant de la monoplace héritant d'un statut Silver en théorie consacré aux amateurs, qui ont de plus en place de mal à se faire une place.

Face à ces inquiétudes, la FIA va modifier son système avant la publication des classifications prévue pour le 15 novembre prochain. "Évidemment, nous devons revoir toute la hiérarchie pour garantir que tout le monde trouve la bonne place", a confié Frédéric Bertrand, en charge de la classification des pilotes au sein de la FIA, à Motorsport.com. "Faut-il ajouter un niveau ? Je ne sais pas. Faut-il redistribuer les niveaux actuels ? Probablement."

Un comité est prévu cette semaine pour mettre en place la nouvelle catégorisation des pilotes, avec pour but de répondre aux inquiétudes de Ratel et des autres organisateurs : "C'est un groupe international : nous avons des gens de SRO, de l'Automobile Club de l'Ouest [promoteur du WEC], de l'IMSA et des gens de plus ou moins toutes les catégories majeures. Je suis confiant pour qu'une bonne option soit trouvée, avec la contribution de chaque promoteur afin d'identifier les bonnes solutions pour 2022."

Ratel suggérait une fusion des catégories Platinum et Gold, mettant en avant que des constructeurs ont des pilotes officiels avec chacun de ces statuts. Cela permettrait d'avoir une catégorie consacrée aux professionnels et de laisser les meilleurs amateurs et les pilotes de moins de 30 ans en début de carrière dans la catégorie Silver.

Actuellement, des pilotes Silver demandent une dérogation pour rouler dans des catégories réservées à des pilotes ayant le statut Bronze, ce qui rompt les équilibres en place et menace l'existence même de certaines catégories. Ratel souhaite que la catégorisation Bronze reste consacrée aux vrais amateurs et aux gentemen drivers, très importants pour assurer un plateau fourni en GT.

"Les éléments avancés par Stéphane sont vrais", a souligné Bertrand. "À un moment, ce qui est très difficile, c'est le ou la pilote Silver qui vient de la monoplace mais n'a pas les résultats pour être classifié Gold, et qui se retrouve face à des pilotes qui sont Silver parce qu'ils ont moins de 30 ans mais n'ont pas la même expérience."

"C'est lié au système purement amateur : nous avons des pilotes Bronze, qui sont très importants pour les promoteurs parce qu'ils financent les voitures. Ces pilotes disparaissent lentement parce qu'ils sont confrontés à des pilotes jeunes et rapides : c'est dur pour eux si les jeunes pilotes arrivent dans la catégorie Bronze."

"J'ai discuté avec Stéphane et il veut clairement rester dans le système international de la FIA", a ajouté Frédéric Bertrand, coupant court à toute rumeur de scission. "Il veut juste l'améliorer ; nous allons travailler ensemble pour y parvenir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Lamborghini se rapproche d'une arrivée en LMDh
Article précédent

Lamborghini se rapproche d'une arrivée en LMDh

Article suivant

Sébastien Ogier va bien tester la Toyota en Hypercar

Sébastien Ogier va bien tester la Toyota en Hypercar
Charger les commentaires