Les Ford GT impériales à Silverstone

partages
commentaires
Les Ford GT impériales à Silverstone
Par : Emmanuel Rolland
17 avr. 2017 à 07:30

Après un début de saison tonitruant aux États-Unis, les Ford GT ont connu une entame de saison parfaite en WEC avec une victoire de la #67 de Harry Tincknell, Pipo Derani et Andy Priaulx lors de l'ouverture à Silverstone.

#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
Pole position GTE-Pro: #67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
Andy Priaulx, Ford Chip Ganassi Racing
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
Stefan Mücke, Ford Chip Ganassi Racing
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
Stefan Mücke, Ford Chip Ganassi Racing

Auteur d'une belle première saison en WEC en 2016, qui l'avait vu décrocher un succès historique aux 24 Heures du Mans, puis deux autres succès en fin de saison en Chine et au Japon, le clan Ford vise le titre mondial en 2017 et sa campagne ne pouvait mieux débuter en terre britannique.

Après leurs récents succès de l'autre côté de l'Atlantique, aux 24 Heures de Daytona en janvier puis aux 12 Heures de Sebring en mars, les Ford GT faisaient déjà figure d'épouvantail en arrivant à Silverstone, et les belles américaines ont fait honneur à leur statut.

Dès les qualifications en effet, le constructeur américain donnait le tempo avec la pole position pour la #67 des deux locaux Andy Priaulx et Harry Tincknell, associés en ce début de saison – et pour préparer Le Mans – au talentueux pilote brésilien Pipo Derani.

En course, la Ford de tête menait la danse lors des premiers tours, pilotée par Priaulx devant la voiture sœur, la #66 avec alors Stefan Mücke au volant, avant d'être contrainte à un premier arrêt au stand suite à un problème technique vite résolu, mais qui la faisait chuter au classement.

Mais le trio Priaulx, Tincknell et Derani finissait par remonter les positions au fil de la course, avant de reprendre la tête des opérations à la faveur de la neutralisation de la course suite à la sortie de route de la Toyota LMP1 de José María López. La #67 maintenait ensuite sa position pour décrocher son premier succès de la saison devant la Ferrari 488 #51 de James Calado et Alessandro Pierguidi, et la Porsche 911 RSR #91 de Richard Lietz et Frédéric Makowiecki.

Fortunes diverses au sein de l'équipe

Moins de réussite en revanche pour la #66 d'Olivier Pla, Stefan Mücke et Billy Johnson. Ces derniers, quatrièmes des qualifications, avaient pourtant connu un bon début de course en évoluant en deuxième position juste derrière leurs équipiers.

Les trois hommes s'étaient même emparés de la première place après le premier arrêt fortuit de la #67 en début de course, mais l'intervention de la voiture de sécurité en milieu de course ruinait totalement leur stratégie, et tout espoir de victoire. Ils coupaient finalement la ligne d'arrivée au pied du podium, au quatrième rang. Un résultat qui permet également à Ford d'occuper la première place au championnat des constructeurs GT.

Bien sûr, la voiture de sécurité nous a aidés, mais la chance se provoque en sport automobile.

Andy Priaulx.

"Après le premier relais, nous n'étions pas en bonne posture, mais nous n'avons jamais baissé les bras", expliquait Andy Priaulx à l'issue de ce premier rendez-vous de la saison. "Lors de mon second relais, je n'ai pas cessé d'attaquer au maximum. Bien sûr, la voiture de sécurité nous a aidés, mais la chance se provoque en sport automobile. En entrant en action, celle-ci a totalement remis les compteurs à zéro."

"C'est tellement fantastique d'avoir pu convertir la pole position en victoire", poursuit le Britannique. "Nous partons d'ici en tête du championnat, et nous entendons bien continuer de cette façon."

"C'était une manière fantastique de débuter la saison", se félicite Georges Howard-Campbell, le directeur de l'équipe Ford en WEC. "Venir se battre comme cela, décrocher la pole position et remporter la course avec la #67, c'est juste fantastique et bien plus que ce que nous espérions."

"C'est en revanche dommage pour la #66", continue Howard-Campbell. "Ils étaient dans le coup avant d'être contrariés par la voiture de sécurité. Je ne vais pas me plaindre toutefois, car il s'agit d'un superbe coup d'envoi de notre saison. Je suis vraiment heureux du travail que nous avons effectué au cours de l'hiver, pour régler la voiture avec le soutien extraordinaire de Michelin au niveau des pneus."

Article suivant
Après son crash à Silverstone, López quitte l'hôpital

Article précédent

Après son crash à Silverstone, López quitte l'hôpital

Article suivant

Un premier succès de prestige pour Toyota en vue du Mans

Un premier succès de prestige pour Toyota en vue du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Silverstone
Lieu Silverstone
Pilotes Pipo Derani , Harry Tincknell , Andy Priaulx
Auteur Emmanuel Rolland