Glickenhaus devra participer à toutes les courses pour revenir en WEC

Le retour en WEC de Glickenhaus ne sera permis que si l'équipe s'engage à participer à toutes les courses au programme.

Glickenhaus devra participer à toutes les courses pour revenir en WEC

Dans la foulée de commentaires acerbes de Glickenhaus sur la Balance de Performance et la menace à peine voilée de ne plus revenir en WEC si rien n'était fait à ce sujet, le PDG du Championnat du monde d'Endurance Frédéric Lequien a répliqué, au terme d'une année où la structure de Jim Glickenhaus a fait le choix de ne plus courir après les 24 Heures du Mans.

Lequien a ainsi déclaré à Motorsport.com que le concurrent américain sera tenu d'engager au moins une 007 LMH "pendant toute la saison, c'est très clair". "Nous ne voulons pas paraître prétentieux, mais nous sommes un Championnat du monde de la FIA, ce qui signifie que nous devons suivre des règles", a-t-il ajouté. "Aussi pour les autres concurrents, il est juste qu'il participe à toutes les manches."

Il a également expliqué que l'inscription éventuelle d'une seconde Glickenhaus pour les manches régulières du WEC ou pour Le Mans en juin serait évaluée par les comités de sélection concernés. "Il est clair que cela pourrait être possible, mais [l'équipe doit engager au moins] une seule voiture pour toutes les courses."

Réagissant aux commentaires du patron de la discipline, Glickenhaus a réitéré le fait qu'il n'était pas prévu qu'il s'engage pour l'ensemble des courses en 2021 et remis en avant ses exigences pour l'avenir en matière de BoP. "Notre objectif [pour 2022] est d'être à Sebring et Spa avant Le Mans et d'avoir certainement deux voitures aux 24 Heures", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

"Nous aimerions aller à Monza après Le Mans et continuer à courir dans le WEC, mais ce qui se passera dépendra de la Balance de Performance. Si nous obtenons une BoP équitable, nous travaillerons avec nos partenaires et sponsors pour essayer de faire le reste du championnat."

Cette saison, Glickenhaus a manqué la manche d'ouverture de la saison afin de poursuivre ses tests avant l'homologation de la 007, qui a gelé la spécification de la voiture pour cinq saisons. L'épreuve devait initialement se tenir à Sebring en mars mais a finalement eu lieu à Spa en mai à cause de la raison de la crise sanitaire.

Une seule Glickenhaus avait été engagée ensuite lors des 8 Heures de Portimão en juin mais l'équipe a toujours été claire sur son désintérêt dans le fait de disputer les manches finales de la saison au-delà des 24 Heures du Mans en août. Un choix que le WEC a "profondément regretté" selon Lequien.

Cette déclaration intervient en tout cas dans un contexte où il est de plus en plus certain que le WEC sera surbooké l'an prochain avec l'arrivée de Peugeot au cours de la saison et de voitures supplémentaires comme pour le nouveau champion LMP2, WRT. Certaines structures souhaitant s'engager dans la discipline ont déjà été informées qu'il n'y aurait pas de place pour elles sur la grille.

"Ça va être très difficile ; nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux", a déclaré Lequien, qui se refuse à donner un nombre précis concernant le nombre d'inscriptions pour la saison entière en 2022. La Super Saison 2018-19 avait réuni un record de 36 inscrits à temps plein pour la saison entière, alors que les deux dernières campagnes ont vu 33 inscrits.

Lire aussi :

Avec Gary Watkins

partages
commentaires
La réclamation de Porsche contre Ferrari rejetée
Article précédent

La réclamation de Porsche contre Ferrari rejetée

Article suivant

Sébastien Ogier a fait ses premiers tours avec l'Hypercar Toyota

Sébastien Ogier a fait ses premiers tours avec l'Hypercar Toyota
Charger les commentaires