Glickenhaus révèle les pilotes de ses deux Hypercars à Monza

Glickenhaus Racing a annoncé ses équipages pour la manche de Monza du WEC, la première lors de laquelle la structure alignera deux voitures.

Glickenhaus révèle les pilotes de ses deux Hypercars à Monza

Après une épreuve difficile au Portugal, Glickenhaus se projette vers la prochaine manche du WEC, qui se tiendra du côté de Monza en juillet. Elle sera spéciale pour le petit constructeur qui y alignera pour la première fois deux 007 LMH.

Les équipages ont à cet égard déjà été officialisés : Franck Mailleux, Romain Dumas et Richard Westbrook se partageront la #709 alors que Pipo Derani, Olivier Pla et Gustavo Menezes seront au volant de la #708.

Lire aussi :

Évidemment, l'absence dans ces pilotes de Ryan Briscoe, responsable à Portimão de l'accrochage avec deux GT et d'une erreur amenant à un changement d'embrayage qui a coûté une heure à l'équipe, est remarquée. Toutefois, Jim Glickenhaus assure que les deux choses ne sont pas liées et que cette redistribution des cartes a surtout pour objectif d'évaluer l'ensemble des pilotes à disposition de la marque en vue des 24 Heures du Mans.

"Ça n'a rien à voir avec ce qui s'est passé à Portimão", a déclaré Glickenhaus pour Motorsport.com. "Ryan était rapide, il a fait une erreur, et alors ? Ça a toujours été le plan de rebattre les cartes, afin d'avoir toutes les données après Monza pour pouvoir prendre une décision concernant Le Mans."

Le fondateur de la marque se montre par ailleurs satisfait des débuts de la 007 en Championnat du monde d'Endurance. "Nous avons affiché un bon rythme, nous avons terminé la course et obtenu un point [chez les constructeurs], et nous avons également beaucoup appris", a-t-il déclaré.

"Nous nous sentons bien pour Monza : nous sommes allés aussi loin que possible en termes de faible appui avec cette voiture, ce qui signifie que nous allons être en meilleure forme à Monza et au Mans que nous l'étions à Portimão."

"Sans le problème d'embrayage, nous aurions fait l'intégralité des huit heures. Si ça avait été le cas, je pense que nous aurions terminé dans le top 6, ce qui n'aurait pas été mal pour une première sortie."

L'Américain a justement révélé que la défaillance d'embrayage avait été provoquée par le fait que Briscoe n'avait pas "enclenché le launch control" au moment de reprendre la piste après l'accrochage avec l'Aston Martin de GTE Am. Glickenhaus a terminé à la 30e position, à 54 tours de la Toyota victorieuse.

L'équipe prévoit une session d'essais, probablement du côté de Vallelunga, avant Monza.

Avec Gary Watkins

partages
commentaires
Le WEC accueillera à nouveau du public à Monza
Article précédent

Le WEC accueillera à nouveau du public à Monza

Article suivant

Le WEC ne reviendra pas à 8 courses en 2022

Le WEC ne reviendra pas à 8 courses en 2022
Charger les commentaires