La Glickenhaus "a roulé à merveille" pour sa première simulation

La Glickenhaus 007 LMH a bouclé sa première simulation de 30 heures, à quelques semaines de son entrée en compétition.

La Glickenhaus "a roulé à merveille" pour sa première simulation

La nouvelle Hypercar de Glickenhaus a bouclé ses premiers essais longue distance la semaine dernière sur le circuit d'Aragón, à moins d'un mois de ses grands débuts en compétition lors des 8 Heures de Portimão. L'écurie américaine a notamment mené une simulation d'endurance de 30 heures sur le circuit espagnol, la 007 LMH accumulant près de 5000 km vendredi et samedi dernier. Un seul véritable problème est venu retarder le programme initialement prévu.

"La voiture a roulé à merveille, comme un train", résume auprès de Motorsport.com Jim Glickenhaus, fondateur de la marque. "Au moment où nous en avons terminé, nous avions 10 000 km au compteur [depuis les premiers essais], ce qui est beaucoup. Nous avons fait presque 5000 km en Aragon, dont du roulage de nuit. Nous avons rencontré un problème mineur : un connecteur électrique a cassé à cause de vibrations, mais l'ensemble du câble électrique était en fin de vie donc ce n'est pas surprenant."

Lors de cette simulation, Glickenhaus s'est également entraîné à du roulage sous régime de Full Course Yellow ainsi qu'à des arrêts au stand d'urgence. "Nous avons fait beaucoup de tests de FCY, ainsi que poussé et démonté la voiture dans le garage pour faire comme s'il y avait des problèmes à régler", précise Jim Glickenhaus. "Tout était bon : les mécaniciens étaient bons, le moteur a tourné parfaitement et les phares ont fonctionné correctement."

Lire aussi :

Six des sept pilotes sous contrat avec Glickenhaus étaient en piste pour cette simulation, Romain Dumas étant le seul absent puisqu'il prépare sa participation à Pikes Peak, avec l'équipe Champion Porsche en fin de semaine. Richard Westbrook et Ryan Briscoe, qui partageront le volant de l'unique 007 LMH alignée à Portimão, ont donc été rejoints par Pipo Derani, Gustavo Menezes, Olivier Pla et Franck Mailleux.

Les essais en Aragón ont également permis à l'équipe de procéder au déverminage de son second châssis, celui-là même qui sera utilisé au Portugal en compétition. Cette Hypercar était habillée pour la première fois de la livrée rouge qu'arborera Glickenhaus en WEC. Ce n'est qu'en juillet, à Monza, que la structure devrait engager pour la première fois deux autos, afin de préparer au mieux les 24 Heures du Mans, prévues au mois d'août.

L'une des grandes interrogations concerne désormais l'équilibre des performances qui se mettra en place entre Glickenhaus, l'Hypercar de Toyota, l'ex-LMP1 d'Alpine et le plateau LMP2. Deux prototypes LMP2 étaient justement en piste en même temps que l'équipe américaine, provoquant une certaine préoccupation puisque les chronos étaient visiblement proches dans certaines circonstances particulières.

"Lorsque les pneus chutaient en performance dans le deuxième relais, les P2 étaient aussi rapides que nous", assure Jim Glickenhaus. "Il n'y a pas assez de distinction : s'ils [les organisateurs] ne gèrent pas ça, ça va être un désastre."

Propos recueillis par Gary Watkins

partages
commentaires
Ogier et Toyota vont discuter de leurs projets pour 2022
Article précédent

Ogier et Toyota vont discuter de leurs projets pour 2022

Article suivant

BoP : Toyota ralenti pour les 8 Heures de Portimão

BoP : Toyota ralenti pour les 8 Heures de Portimão
Charger les commentaires