Glickenhaus satisfait du premier test de son Hypercar

Les débuts en piste de la Glickenhaus SCG 007 LMH ont satisfait l'équipe américaine, qui se dit bientôt prête à homologuer la nouvelle Hypercar et à l'engager sur une première course.

Glickenhaus satisfait du premier test de son Hypercar

La nouvelle Hypercar Glickenhaus a bouclé plus de 100 tours lors de ses deux premiers jours de test réalisés sur le circuit de Vallelunga, en Italie, la semaine passée. Le constructeur américain a exprimé sa satisfaction, alors que Romain Dumas et Franck Mailleux évoluaient au volant du prototype de la SCG 007 LMH équipée d'un V8 conçu par Pipo, qui courra bientôt en WEC.

Voir aussi :

Le directeur de la firme, Jim Glickenhaus, a révélé que la première journée avait été dédiée au calibrage de l'électronique de la voiture, avant de réaliser des roulages plus longs, le deuxième jour.

"Le premier jour, nous avons dû mettre au point le software, ce qui était d'autant plus difficile que, du fait du COVID-19, aucun des membres de Bosch ou Xtrac [respectivement responsables de l'électronique de la voiture et de la boîte de vitesses, ndlr] n'ont pu voyager et nous avons dû échanger les données à distance," a-t-il expliqué à Motorsport.com"Mais vendredi, nous n'avons cessé d'enchaîner les tours. Romain m'a dit qu'il a été impliqué avec des constructeurs bien plus importants que nous, qui n'arrivaient pas à boucler quatre tours en deux jours."

Glickenhaus estime que l'équipe a "beaucoup appris" au cours de ce premier test. "Nous n'avons fait que 20 tours le premier jour, mais en avons bouclé environ 100 le deuxième," a-t-il déclaré. "Nous avons pu tester tout ce dont nous avions besoin, comme l'embrayage et le launch control, et nous avons bien travaillé sur les réglages."

Deux tests déterminants dans les prochaines semaines

Le responsable américain a aussi expliqué que le premier test de la voiture, initialement prévu début février, avait dû être repoussé à cause de retards d'acheminement de pièces causés par la crise sanitaire et le Brexit. En conséquence, Glickenhaus Racing a décidé de ne pas participer à la manche d'ouverture de la saison 2021 du WEC, qui aura lieu sur le circuit de l'Algarve le 4 avril, car l'équipe ne veut pas homologuer la 007 avant qu'elle ne soit parfaitement testée.

"Il est très important de bien préparer la voiture, afin d'avoir une base saine quand nous commencerons à courir, parce qu'une fois qu'elle est homologuée, c'est bloqué pour cinq ans," a-t-il dit. "Je me projette sur le long terme ici, surtout maintenant que Ferrari a annoncé son retour en 2023. Rien ne me rendra plus heureux que de courir contre Ferrari aux 24 Heures du Mans en 2023, mais je veux être certain d'y avoir la meilleure voiture possible."

Glickenhaus prévoit désormais un test à grande vitesse à Monza, en ce début mars, puis un test d'endurance de 30 heures sur le circuit d'Aragón, en Espagne, à la mi-avril.

Questionné sur la présence de l'équipe à la deuxième manche du WEC, actuellement prévue pour le 1er mai à Spa-Francorchamps, Glickenhaus a été clair : "Nous y serons. Je dirais qu'après le test de 30 heures, nous serons prêts à homologuer notre voiture."

 

partages
commentaires
Leclerc aimerait faire les 24H du Mans avec Ferrari en Hypercar
Article précédent

Leclerc aimerait faire les 24H du Mans avec Ferrari en Hypercar

Article suivant

Les 24 Heures du Mans 2021 sont reportées !

Les 24 Heures du Mans 2021 sont reportées !
Charger les commentaires