H+4 - Porsche perd une cartouche, ByKolles son aileron!

La troisième heure de course a débuté par une neutralisation afin de procéder au nettoyage de la piste, jonchée de poussière et de graviers après plusieurs excursions de certains concurrents. 

Déjà sanctionnée une première fois, la Porsche n°18 est à nouveau dans l’œil des commissaires. Le capteur défectueux pour mesurer le débit d’essence coûte cher au trio Jani-Lieb-Dumas, qui écope successivement de deux nouveaux stop-and-go, le premier de 30 secondes, le second d’une minute. 

Si Dumas parvient à reprendre la piste devant les deux Toyota, c’en est terminé des espoirs de victoire à la régulière, puisque les deux Audi sont logiquement passées devant. En revanche, tout va bien pour la Porsche de tête de Bernhard-Hartley-Webber, qui enchaîne les relais en accentuant son avance peu à peu. Celle-ci se porte au-delà de la minute trente après quatre heures de course.

Si aucun événement notable n’est pas signaler aux avant-postes, c’est davantage animé au cœur du peloton avec plusieurs grosses bagarres, notamment en LMGTE entre Ferrari et Porsche. Des contacts sont d’ailleurs à déplorer en piste. 

L’image de la mi-course est sans aucun doute celle de la CLM/P1 du Team ByKolles qui, en pleine ligne droite des stands, perd son aileron arrière. Miraculeusement, le prototype de l’écurie roumaine n’a pas quitté la piste, tandis que les concurrents qui le suivaient ont pu éviter la pièce. L’incident a nécessité une nouvelle neutralisation pour nettoyer la piste, tandis que Pierre Kaffer a pu reprendre le volant de la ByKolles après réparation. 

KCMG, c'est du solide

En LMP2, c’est un trio qui se détache en tête de la catégorie, où l’ORECA 05 de KCMG affiche de nouveau de solides performances. Bradley-Tandy-Howson mènent la danse avec à leurs trousses les deux Ligier-Nissan du G-Drive Racing. 

Ce milieu de course est idéal pour la marque Porsche, qui domine le LMGTE Pro avec ses deux 911 RSR d’usine, mais aussi le LMGTE Am avec l’équipe de Patrick Dempsey, au sein de laquelle Patrick Long effectue un travail remarquable. 

6 Heures du Nürburgring - Classement après 4 Heures

PosCatEquipeToursArrêts
1 17 P1 Porsche Team 133 4
2 7 P1 Audi Sport Team Joest 133 4
3 8 P1 Audi Sport Team Joest 133 4
4 18 P1 Porsche Team 132 7
5 1 P1 Toyota Racing 131 4
6 2 P1 Toyota Racing 130 4
7 47 P2 KCMG 121 4
8 28 P2 G-Drive Racing 121 4
9 26 P2 G-Drive Racing 121 4
10 43 P2 Team Sard Morand 120 4
11 42 P2 Strakka Racing 120 4
12 36 P2 Signatech Alpine 120 4
13 30 P2 Extreme Speed Motorsports 120 5
14 91 Pro Porsche Team Manthey 116 3
15 92 Pro Porsche Team Manthey 116 4
16 71 Pro AF Corse 115 5
17 95 Pro Aston Martin Racing 114 3
18 31 P2 Extreme Speed Motorsports 114 4
19 77 Am Dempsey - Proton Racing 114 3
20 99 Pro Aston Martin Racing V8 113 3
21 98 Am Aston Martin Racing 113 3
22 83 Am AF Corse 113 3
23 97 Pro Aston Martin Racing 113 3
24 50 Am Larbre Competition 113 4
25 72 Am SMP Racing 113 4
26 4 P1 Team Bykolles 111 4
27 88 Am Abu Dhabi-Proton Racing 111 4
28 96 Am Aston Martin Racing 109 4
29 12 P1 Rebellion Racing 108 4
30 51 Pro AF Corse 108 3
31 13 P1 Rebellion Racing 1 1
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Nürburgring
Circuit Nürburgring
Équipes Team Joest , Toyota Racing , Porsche Team , Rebellion Racing , Kolles Racing
Type d'article Résumé de course
Tags endurance, lmgte, lmp1, lmp2, nurburgring