L'Hypercar de ByKolles attendra probablement 2022 pour courir

Absente de la liste des engagés en WEC pour 2021, l'équipe ByKolles assure néanmoins que son projet d'Hypercar suit son cours.

L'Hypercar de ByKolles attendra probablement 2022 pour courir

En dévoilant sa liste des engagés pour la saison 2021, avec 33 concurrents répartis dans les quatre catégories, le WEC a mis en lumière l'absence de ByKolles Racing dans la nouvelle classe Le Mans Hypercar. La structure a pourtant confirmé en septembre dernier qu'elle travaillait sur une Hypercar, mais il est très peu probable de la voir en compétition cette année. Colin Kolles assure que le projet n'est pas abandonné et que, au contraire, les premiers essais devraient bientôt débuter. Néanmoins, l'équipe a fait le choix de ne pas s'aligner dans le championnat avec le risque de ne pas pouvoir courir du tout. En effet, la possibilité d'être invité sur certaines courses n'est désormais plus d'actualité.

L'an passé, Kolles n'a participé qu'à deux épreuves avec l'ENSO CLM P1/01 LMP1 : les 6 Heures de Spa-Francorchamps puis les 24 Heures du Mans. Depuis, toutes les ressources sont monopolisées par le développement de l'Hypercar. Cette Hypercar, dépourvue de système hybride et propulsée par un V8 Gibson, "roulera très bientôt", assure Colin Kolles à Motorsport.com. "Ce devrait être en février, en fonction évidemment de la situation avec le COVID et la météo." Tom Dillmann, Oliver Webb et João Paulo de Oliveira sont susceptibles de piloter la machine pour son premier roulage.

Lire aussi :

Interrogé sur l'absence d'engagement de sa structure dans le championnat cette année, Colin Kolles oppose une réponse laconique sans vouloir en dire davantage : "Nous ne sommes pas satisfaits de certaines choses qui se passent avec l'organisation du WEC, et c'est pourquoi nous avons décidé de ne pas nous engager." Il n'a ainsi pas confirmé ou infirmé les spéculations évoquant un prix d'engagement trop élevé pour l'équipe en vue d'un championnat qui est passé de huit à six épreuves pour 2021.

Revenant à proprement parler sur le développement de l'Hypercar, dont le nom de baptême demeure inconnu, Colin Kolles promet qu'elle fera son apparition en course à l'avenir. "Elle courra un jour, mais nous ne sommes pas sous pression pour cela", indique-t-il, précisant qu'il s'agit d'une auto "à 90% de notre propre conception".

D'après les plans présentés par ByKolles à l'automne dernier, le prototype LMH pour la compétition s'inscrit dans un triple projet, qui inclut également la conception d'un modèle de route hybride de 1000 chevaux et celle d'une auto dédiée au loisir sur circuit.

Propos recueillis par Gary Watkins 

partages
commentaires
Le WEC dévoile un plateau de 33 concurrents, ByKolles absent

Article précédent

Le WEC dévoile un plateau de 33 concurrents, ByKolles absent

Article suivant

Le WEC remplace Sebring par Portimão pour sa manche d'ouverture

Le WEC remplace Sebring par Portimão pour sa manche d'ouverture
Charger les commentaires