L'hypercar de Ferrari a pris la piste à Fiorano

L'hypercar entièrement conçue par Ferrari a pris la piste pour la toute première fois à Fiorano dans le cadre de sa toute première séance d'essais.

1/15

Photo de: Davide Cavazza

2/15

Photo de: Davide Cavazza

3/15

Photo de: Davide Cavazza

4/15

Photo de: Davide Cavazza

5/15

Photo de: Davide Cavazza

6/15

Photo de: Davide Cavazza

7/15

Photo de: Davide Cavazza

8/15

Photo de: Davide Cavazza

9/15

Photo de: Davide Cavazza

10/15

Photo de: Davide Cavazza

11/15

Photo de: Davide Cavazza

12/15

Photo de: Davide Cavazza

13/15

Photo de: Davide Cavazza

14/15

Photo de: Davide Cavazza

15/15

Photo de: Davide Cavazza

Ferrari est dans les temps. Le constructeur italien a mis en piste son hypercar pour la première fois, ce mercredi sur la piste d'essais de Fiorano. Motorsport.com a pu obtenir les premiers clichés de la machine qui permettra à la Scuderia de faire son grand retour l'année prochaine dans la lutte pour le classement général aux 24 Heures du Mans. Le nom de l'hypercar est pour l'heure inconnue, alors qu'elle a roulé aux mains d'Alessandro Pier Guidi. Elle était habillée d'une livrée de camouflage. Dans la matinée, la voiture a été déverminée avec une série de tours d'installation, tandis que ces premiers essais doivent se poursuivre tout au long de l'après-midi. 

"C'est un moment très excitant, extrêmement attendu à la fois par les gens qui ont travaillé sur ce projet et par les fans de Ferrari", a confié Antonello Coletta, patron du département compétition GT de Ferrari. "Pouvoir récolter les fruits de nombreux mois de travail, de planification et de simulation nous donne de l'énergie et de la motivation. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli, et même si le camouflage de la LMH dissimule les volumes et le style de la voiture, je pense qu'elle est indéniablement reconnaissable comme étant une Ferrari."

La livrée définitive, dans les prochains mois, permettra de mieux discerner les formes et la signature stylistique choisies par Ferrari, conformément aux libertés qu'offre la nouvelle réglementation Hypercar lorsque la branche LMH est privilégiée par un constructeur. Cette hypercar sera équipée d'un système hybride à l'avant, donc quatre roues motrices, et doit faire ses débuts en compétition lors de la saison 2023. Une partie de la structure pour l'équipe de course sera bâtie en partenariat avec AF Corse. 

"Le programme était plutôt classique pour un shakedown, avec un tour puis un retour au stand pour tout vérifier", a confirmé un porte-parole de Ferrari. "La voiture était plus souvent dans le garage que sur la piste, mais c'est plutôt normal pour de premiers essais. Nous commencerons ce mois-ci un programme de développement très intense et nous avons l'intention de nous rendre sur de nombreux circuits européens car c'est plus facile sur le plan logistique."

Si Alessandro Pier Guidi a été le premier à baptiser cette Ferrari LMH, d'autres pilotes déjà membres du giron Ferrari et habitués au programme GT sont attendus à son volant prochainement, parmi lesquels James Calado, Nicklas Nielsen et Antonio Fuoco

Avec Gary Watkins

Lire aussi:
partages
commentaires
La BoP de la Peugeot 9X8 connue pour Monza
Article précédent

La BoP de la Peugeot 9X8 connue pour Monza

Article suivant

Glickenhaus devance Alpine et Peugeot à Monza

Glickenhaus devance Alpine et Peugeot à Monza