Jani : "Aucune EoT ne peut résoudre" le problème du LMP1

partages
commentaires
Jani :
Par : Basile Davoine
22 oct. 2018 à 10:33

Pilote du Rebellion Racing, Neel Jani dit avoir de la compassion pour le FIA WEC, qui fait face à la difficulté de trouver le bon ajustement pour l'Équivalence de Technologie en LMP1.

#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Podium : vainqueurs Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing, deuxième place Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso, Toyota Gazoo Racing, troisième place Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Rebellion Racing
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent, #1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Les vainqueurs #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent

Après les 6 Heures de Fuji, où Toyota a brillé à domicile en signant un doublé avec quatre tours d'avance sur la Rebellion #1, Neel Jani a fait part d'une forme de fatalisme. Au Japon, l'écart est resté important en dépit des ajustements de l'EoT, à la fois avant et pendant le week-end de course, dans le but de réduire le fossé entre les Toyota TS050 Hybrid et les prototypes non hybrides. Après les qualifications, les pilotes du LMP1 privé ont néanmoins assuré que ces modifications n'avaient pas fondamentalement changé les choses.

Lire aussi :

Jani a expliqué que Rebellion n'avait toujours pas atteint ses objectifs en matière de gestion du carburant à Fuji, les pilotes étant contraints de lever le pied et de pratiquer le "lift and coast" afin d'éviter des pénalités infligées en cas de dépassement de la limite d'énergie allouée sur un tour. Ce désavantage, combiné à la supériorité des Toyota dans le trafic grâce à leur système hybride, rend l'équilibre peu facile à trouver via l'EoT selon le pilote suisse. 

"C'est une chose de rapprocher le temps ultime en qualifications [de Toyota], c'en est une autre pour la course, où il faut doubler, avec ce que l'on perd dans le trafic", a confié Jani à Motorsport.com"Nous perdrons toujours plus de temps car nous n'avons pas le punch en sortie de virage pour dépasser. Aucune EoT ne peut résoudre ça. Je ne crois pas que ce soit seulement un problème d'EoT, c'est une affaire de concept."

"Je pense que [mettre en place l'EoT] est ce qu'il y a de plus difficile à faire actuellement. On ne sait tout simplement pas dans quelle direction aller, jusqu'où aller. C'est dur. Nous devons toujours considérer que le potentiel des hybrides est immense. Nous l'avons montré avec la voiture hommage [la Porsche 919 Evo]. Peut-on rendre un privé aussi rapide ? Je ne sais pas."

Le vainqueur des 24 Heures du Mans 2016 a également laissé entendre qu'un changement suffisamment important pour mettre les privés dans le jeu en course induirait obligatoirement le fait de les rendre plus rapides que les Toyota sur un tour. "Je ne veux blâmer personne ici pour une mauvaise EoT", a-t-il insisté. "Que peut-on faire ? Nous rapprocher en course et nous serions soudainement plus rapides en qualifications ? Ce n'est pas juste non plus."

Jani a ajouté que son expérience du LMP1 avec Porsche l'avait poussé à ne jamais croire que Rebellion pourrait sérieusement défier Toyota avant le début de la saison. 

"Ça a toujours été comme ça", a-t-il rappelé. "Même quand il n'y avait qu'Audi et que nous étions là avec Rebellion [en 2012, lorsque Toyota était partiellement présent], nous n'étions jamais proches. Je n'ai jamais eu l'espoir [de défier Toyota], car je sais comment travaille un constructeur et quelles sont leurs possibilités. Ça n'arrivera jamais."

Propos recueillis par Jamie Klein  

Article suivant
Alonso : "Il y a plus d'amateurs" en F1 qu'en WEC

Article précédent

Alonso : "Il y a plus d'amateurs" en F1 qu'en WEC

Article suivant

Ginetta à nouveau forfait pour Shanghai

Ginetta à nouveau forfait pour Shanghai
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Fuji
Pilotes Neel Jani
Équipes Rebellion Racing
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités