Kobayashi en test pour Toyota à Spa

L'ancien pilote de Formule 1 Kamui Kobayashi effectuera des tests pour Toyota Racing, mardi  à Spa, l'équipe validant à cette occasion son package pour la journée test du Mans.

Toyota sera ainsi de retour sur le tracé belge, où l'équipe japonaise avait affiché des performances décevantes lors de la deuxième manche du WEC début mai.

A cette occasion, Kobayashi accumulera un maximum d'expérience et de roulage au volant du prototype japonais, en vue d'un possible remplacement de son compatriote Kazuki Nakajima, blessé durant les essais de l'épreuve du WEC sur ce même circuit.

Malgré tout, Motorsport.com comprend que Nakajima devrait être suffisamment rétabli pour prendre part à la journée test, puis à la course des 24 Heures du Mans elle-même.

L'équipe championne en titre sera donc présente à Spa durant deux jours, afin de valider un ensemble d'éléments avant de se rendre au Mans. La marque japonaise a connu un début de saison difficile, avec des performantes relativement décevantes que ce soit à Silverstone ou à Spa.

L'équipe a également été victime d'incidents en piste, pas seulement avec l'accident de Nakajima à Spa, mais également avec deux châssis endommagés lors des essais officiels sur le circuit du Castellet en mars, et un autre lors d'un test d'endurance en avril.

Une approche conservatrice ?

Dans le paddock, certains ont le sentiment que Toyota a choisi une approche conservatrice en 2015 afin de s'assurer la meilleure chance de remporter les 24 Heures du Mans pour la première fois. L'an passé, la voiture pilotée par Nakajima, Alex Wurz et Stéphane Sarrazin a compté jusqu'à deux minutes d'avance en début de course avant d'être éliminée à la 14e heure par des problèmes électriques.

Après avoir décroché le titre WEC en 2014, les dirigeants de Toyota concentrent la majeure partie de leurs efforts sur la victoire au Mans. Mais le gain de performance enregistré par les prototypes japonais ne s'est pas montré à la hauteur de celui effectué par Audi et Porsche.

Malgré tout, la force de la Toyota TS 040 HYBRID sur des gros freinages comme à Mulsanne ou Indianapolis, et l'accélération délivrée par les générateurs de puissance MGU pourraient lui permettre de combler son retard sur les 8,4 km du Circuit de la Sarthe.

Toyota espère également que son kit aéro, avec des charges réduites, et la faible altitude du circuit du Mans comparé à celui de Spa (qui aura des conséquences sur le moteur V8 3,7 litres atmosphérique), seront en mesure de remettre l'équipe japonaise dans la course au Mans.

 

A propos de cet article
Séries WEC
Pilotes Kamui Kobayashi
Équipes Toyota Racing
Type d'article Actualités
Tags kamui kobayashi, kazuki nakajima, toyota, wec