Kobayashi, la "star du week-end" a impressionné ses coéquipiers

partages
commentaires
Kobayashi, la
Par : Basile Davoine
16 oct. 2016 à 15:30

Alors que la cruelle désillusion du Mans est encore un traumatisme, Toyota a renoué avec le succès en WEC. Une première depuis 2014, qui plus est à domicile, au pied du Mont Fuji.

Les vainqueurs #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Les vainqueurs #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Podium LMP1: les vainqueurs #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Podium LMP1: les vainqueurs #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi, deuxième place #8 Audi Sport Team Joest Audi R18: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis, troisième place #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, vainqueurs LMP1 privé #13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Dominik Kraihamer, Alexandre Imperatori

Pour y parvenir, l’équipe japonaise a dû faire preuve d’audace et tenter un coup stratégique dans la dernière heure, en maintenant Kamui Kobayashi en piste pour le dernier relais, sans changer les pneumatiques de la TS050 Hybrid. Pari gagné, grâce notamment au pilotage impeccable du pilote nippon, chargé de résister à la forte pression mise derrière lui par un Loïc Duval déchaîné.

Sur la ligne d’arrivée, un souffle séparait les deux hommes, ou plutôt une seconde et quatre dixièmes : épilogue d’une course haletante, six heures durant. Le sans-faute de Kobayashi a quant à lui impressionné ses deux coéquipiers, pourtant pas en reste dans leur contribution à cette victoire.

"C’était vraiment serré, il n’y avait pas un dixième d’écart dans les chronos au sein du top 3", note d’ailleurs Mike Conway. "Il faut juste remercier énormément l’équipe, et évidemment mes coéquipiers. Kamui était tout simplement la star du week-end, en ayant fait un double relais avec les pneus. Si nous avions changé les pneus, nous aurions pu nous battre pour la troisième place."

"Le dernier relais était une inconnue, après avoir déjà fait autant de tours avant. Mais Kamui a fait du bon travail. Bon relais aussi de la part de Stéphane, vraiment un bel effort collectif. C’est incroyable d’être ici et d’avoir gagné la course. Nous n’aurions pas pu demander plus."

Un point de vue largement partagé par le troisième homme de l’équipage, Stéphane Sarrazin, lui aussi impressionné par le relais final de Kobayashi.

"Nous espérions être bons ici, mais gagner est un pas de plus", commente le Français. "Mes coéquipiers ont fait un travail fantastique. Kamui volait, c’est incroyable, la manière dont il a fait fonctionner les pneus dans le double relais."

"Nous avons des virages plus ou moins à haute vitesse ici, ce qui est un peu difficile pour nous. Nous sommes bons au freinage, bons dans les virages lents, et nous avons une très bonne accélération. Le rythme était bon, c’est très positif pour les prochaines courses. Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes."

Grâce à leur première victoire cette saison, les trois hommes de la Toyota n°6 reviennent à 23 points de Dumas-Lieb-Jani avant les deux dernières courses de l'année, à Shanghai puis Bahreïn. 

Prochain article WEC
Porsche ne pouvait pas rattraper Toyota et Audi à Fuji

Previous article

Porsche ne pouvait pas rattraper Toyota et Audi à Fuji

Next article

Audi doit digérer un nouvel échec "douloureux" à Fuji

Audi doit digérer un nouvel échec "douloureux" à Fuji

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Fuji
Catégorie Course
Lieu Fuji International Speedway
Pilotes Stéphane Sarrazin , Mike Conway , Kamui Kobayashi
Équipes Toyota Racing
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités