WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
C
Bahrain
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
10 Heures
:
11 Minutes
:
13 Secondes

La fiabilité a coûté une victoire probable à Toyota

partages
commentaires
La fiabilité a coûté une victoire probable à Toyota
Par :
8 mai 2016 à 10:00

Toyota ne s'attendait pas à jouer la victoire face aux dominatrices Porsche lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid : Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Anthony Davidson, Toyota Racing
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Kazuki Nakajima, Toyota Racing
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Stéphane Sarrazin, Toyota Racing
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi

Après des qualifications conclues à près de deux secondes de la pole position pour le constructeur japonais, Anthony Davidson faisait part de ses doutes quant à la capacité de Toyota à "représenter ne serait-ce qu'une petite menace" pour Porsche.

Pourtant, cette course folle a permis à Toyota de se retrouver en tête avec la n°5. De plus, même si cette dernière a bénéficié des circonstances de course, elle a démontré qu'elle avait le rythme pour l'emporter.

Un problème moteur s'est toutefois déclaré sur la TS050 Hybrid à deux heures de la fin de la course, alors que la voiture était plus rapide que l'Audi n°8, qu'elle devançait d'un tour. Ce, grâce à un solide effort de Davidson pour faire passer l'écart entre les deux prototypes de 30 secondes à un tour lors de son relais.

"C'est vraiment décevant, cette course se présentait si bien pour nous", déplore l'Anglais. "J'ai vraiment le sentiment que nous méritions la victoire, et nous l'avons cruellement perdue à cause d'un problème que nous n'avions jamais vu auparavant. Dans tous les kilomètres que nous avons fait en essais, nous n'avons jamais vu un tel problème."

Un niveau de performance positif

Ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima préfèrent voir le verre à moitié plein : ce samedi, Toyota était suffisamment compétitif pour s'imposer, et ce niveau de performance est un grand bol d'air frais après une campagne 2015 difficile.

"Je pense que nous avons tout fait comme il le fallait en termes de choix de pneumatiques, d'appui aérodynamique et de stratégie", estime Nakajima. "Le point positif, c'est que nous étions vraiment compétitifs et que nous avons montré pouvoir nous battre. Mais c'est décevant que cela se finisse ainsi, car c'était une belle opportunité de gagner. Je me sens désolé pour toute l'équipe."

"Nous ne pouvons pas être heureux, mais il faut prendre le positif", ajoute Buemi. "Nous étions largement en tête de la course et je ne me rappelle pas la dernière fois que c'est arrivé. La performance était là, et c'est le point positif de ce weekend."

Dure journée pour la n°6

Pour la Toyota n°6 de Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi, la course a été un long chemin de croix.

Conway a commis une erreur de jugement à l'Arrêt de Bus en venant percuter une LMP2 au freinage, endommageant l'avant de son prototype et écopant d'un drive through. La n°6 a de toute façon été contrainte à l'abandon, victime d'un problème électronique.

"La journée a été très difficile ; la plus difficile pour nous depuis longtemps", regrette Stéphane Sarrazin. "Nous avions un niveau de performance solide et les deux voitures auraient dû finir sur le podium."

"Nous étions en forme et c'est encourageant pour Le Mans. Nous avons la voiture pour nous battre, et nous avons un mois pour nous préparer."

Article suivant
Un podium inespéré pour une Porsche n°2 privée d'hybride

Article précédent

Un podium inespéré pour une Porsche n°2 privée d'hybride

Article suivant

La Porsche n°1 va aborder le Mans en 14e place du championnat

La Porsche n°1 va aborder le Mans en 14e place du championnat
Charger les commentaires