Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1
Prime

Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1

Par :

Le dernier acte de l'histoire du LMP1 a lieu aujourd'hui à Bahreïn. On sait déjà que cette course ne sera pas celle dont on se souviendra plus tard, mais cela n'enlève rien aux grands moments offerts par cette catégorie en 25 ans d'existence.

C'est une triste manière de finir. L'ère du LMP1 va s'achever ce samedi par un gémissement à Bahreïn : seulement deux Toyota sur la grille et très peu de chances, voire aucune, d'assister à un combat qui raviverait les plus beaux souvenirs des jours glorieux de la catégorie. Pendant que les deux TS0540 Hybrid – dont les pilotes de l'une d'entre elles auront une main attachée dans le dos – joueront ce samedi la mascarade que seront sûrement ces 8 Heures de Bahreïn, j'aurai fort à faire pour éviter que mon esprit ne vagabonde dans les souvenirs du passé. Car il y a vraiment eu des moments incroyables au court de ce quart de siècle de LMP1.

Je suis peut-être partial, car l'histoire du LMP1 chevauche quasiment le temps durant lequel j'ai travaillé pour Autosport. La catégorie a débuté sous sa forme embryonnaire en 1994, première année durant laquelle j'ai écrit pour le magazine, et a peiné à décoller à une époque où les constructeurs étaient davantage intéressés par la production de GT1 prétendument basées sur des voitures de route. Tout s'est mis en marche alors que le siècle dernier arrivait à son terme, avant d'éclater au grand jour dans les années 2000.

partages
commentaires

La FIA va revoir la catégorisation des pilotes pour 2022

La FIA va répondre aux inquiétudes exprimées par Stéphane Ratel et modifier les statuts de pilotes avant 2022, afin de garantir une place aux amateurs.

WEC
9 h

Lamborghini se rapproche d'une arrivée en LMDh

Tout porte à croire que Lamborghini rejoindra la catégorie LMDh à partir de la saison 2024, en WEC et en IMSA.

WEC
11 h

Rémi Taffin devient directeur technique d'Oreca

Après une longue carrière au sein du groupe Renault en Formule 1, Rémi Taffin rejoint une autre entité prestigieuse en sport automobile puisqu'il est nommé directeur technique d'Oreca.

WEC
16 h
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021

La porte s'ouvre pour Alpine en 2022

Alpine aura l'autorisation, en 2022, d'aligner son prototype LMP1 face aux Hypercar, comme actuellement.

WEC
15 oct. 2021

Ratel demande une nouvelle catégorisation des pilotes

Stéphane Ratel, promoteur de nombreux championnats de GT, estime qu'il est nécessaire de modifier la catégorisation des pilotes afin de laisser plus de place aux amateurs.

GT
13 oct. 2021

René Rast et Nico Müller rejoignent Audi en LMDh

Audi a confirmé ses deux premiers pilotes, René Rast et Nico Müller, pour son retour en Endurance prévu pour 2023. Rast va également faire son retour en DTM avec le constructeur allemand.

24 Heures du Mans
12 oct. 2021

Alpine annonce son engagement en LMDh

Alpine a confirmé son engagement en WEC et aux 24 Heures du Mans en LMDh à partir de la saison 2024.

WEC
5 oct. 2021
Qualifs - Avantage Conway-Kobayashi-López à Bahreïn

Article précédent

Qualifs - Avantage Conway-Kobayashi-López à Bahreïn

Article suivant

Conway, Kobayashi et López décrochent le titre mondial à Bahreïn

Conway, Kobayashi et López décrochent le titre mondial à Bahreïn
Charger les commentaires