WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
30 jours

Lotterer prêt à rouler pour un team privé en LMP1

partages
commentaires
Lotterer prêt à rouler pour un team privé en LMP1
Par :
28 oct. 2017 à 08:13

Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans se dit ouvert à l'idée de courir pour une équipe privée en LMP1 l'année prochaine, alors que Porsche quittera la catégorie.

Andre Lotterer, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Andre Lotterer, Porsche Team
Spyshot de la BR1 LMP1
La Ginetta P1 dans la soufflerie Williams
La Ginetta P1 dans la soufflerie Williams
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Marco Bonanomi

Suite au retrait annoncé de Porsche, qu'il a rejoint cette année après l'arrêt du programme Audi fin 2016, André Lotterer devrait se retrouver sans volant d'usine en LMP1. Une première pour l'Allemand, qui a par ailleurs scellé son engagement en Formule E chez Techeetah pour la saison 2017-2018.

Cette alternative ne l'empêche pas de continuer à chercher une option lui permettant de rouler encore en FIA WEC et au Mans durant la "super saison" annoncée pour 2018-2019. Ainsi, André Lotterer n'écarte pas la possibilité de rejoindre une équipe privée, à condition d'avoir certaines garanties concernant les équivalences de technologie avec les prototypes hybrides, notamment si Toyota prolonge son programme. En revanche, rejoindre le LMP2 n'est pas à l'ordre du jour. 

"J'aimerais continuer à courir en LMP1", confie André Lotterer à Motorsport.com. "On entend que beaucoup d'équipes privées vont arriver. Nous ne savons pas comment ils vont équilibrer ça. De ce que j'entends, ils veulent équilibrer ça de manière juste, mais si Toyota reste, ce que j'imagine, ils seront bien sûr favoris."

"Si c'est un projet [privé] sérieux et bon, c'est certain que j'aimerais courir. Mais voyons voir quelles équipes seront là l'an prochain. Il ne s'agit pas juste de participer, ça doit avoir du sens, il faut être avec les bons coéquipiers. Ca pourrait aussi être une année de transition, afin de construire quelque chose de plus fort pour l'avenir."

À partir de l'année prochaine, on devrait retrouver en LMP1 – qui sera intitulé comme tel, sans distinction usine/privé – des prototypes Ginetta et BR Engineering exploités par des équipes indépendantes, ainsi que la CLM P1/01 de la structure ByKolles. Cette dernière, bien que faisant l'impasse sur la deuxième partie de saison 2017 du WEC, se prépare et a notamment bouclé une séance d'essais intensive au début du mois à Budapest.

Par ailleurs, du côté des motorisations non hybrides disponibles en LMP1, Judd a récemment annoncé la possible fourniture d'un nouveau V10 client

Propos recueillis par Rachit Thukral

Article suivant
Thomas Laurent va tester la Toyota LMP1

Article précédent

Thomas Laurent va tester la Toyota LMP1

Article suivant

DragonSpeed annonce son arrivée en LMP1

DragonSpeed annonce son arrivée en LMP1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes André Lotterer
Auteur Basile Davoine