WEC
22 févr.
-
23 févr.
Course dans
06 Heures
:
20 Minutes
:
40 Secondes
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
23 jours
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
59 jours

Mi-course - Toyota en tête, incidents en pagaille en LMP1 !

partages
commentaires
Mi-course - Toyota en tête, incidents en pagaille en LMP1 !
Par :
7 mai 2016 à 15:38

C'est une première moitié de course incroyablement mouvementée qui a vu la Toyota n°5 d'Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima prendre la tête des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley mène
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley mène
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

La course avait pourtant bien commencé pour Porsche, qui monopolisait la première ligne de la grille de départ. Dès le début de la course, Brendon Hartley et Marc Lieb ont creusé l'écart en tête au volant des Porsche n°1 et 2 tandis que les Audi pilotées par Lucas di Grassi et Benoît Tréluyer prenaient l'avantage sur sur les Toyota.

Porsche a connu son premier souci après un quart d'heure de course seulement lorsque la Porsche n°2 a été victime d'un problème d'hybride. Marc Lieb a pu continuer l'épreuve, mais ses coéquipiers et lui ont dû composer avec un prototype qui accusait six à dix secondes de retard au tour.

Toyota dépasse Audi

Le rapport de force entre Audi et Toyota s'est rapidement inversé par la suite, puisque Sébastien Buemi et Mike Conway ont vite pris l'avantage sur Benoît Tréluyer avant de rattraper Lucas di Grassi.

C'est justement un très beau duel qui a opposé les deux candidats au titre de Formule E : Buemi a dépassé di Grassi par l'intérieur à Pouhon avant d'être gêné par un retardataire, ce qui a permis au Brésilien de reprendre l'avantage... avant que Buemi ne freine plus tard à l'Arrêt de Bus, dépassant l'Audi définitivement.

Quelques tours plus tard, gêné par l'Audi au même freinage, Conway a commis une erreur de jugement et est venu percuter la n°37 du SMP Racing, qui avait déjà été victime d'une crevaison au premier tour. Le pilote Toyota a dû rentrer au stand pour changer de museau avant d'écoper d'un drive through.

La première salve d'arrêts au stand, après une vingtaine de tours, a vu Sébastien Buemi s'emparer de la tête de la course, la Toyota ayant conservé les mêmes pneumatiques au contraire des Porsche et des Audi, d'où un ravitaillement plus court.

Buemi se faisait rattraper par la Porsche de Timo Bernhard, qui avait pris le relais de Brendon Hartley, à raison d'une seconde au tour. Malgré son agilité dans le trafic, le pilote Toyota a fini par partir à la faute avec un tout droit à l'Arrêt de Bus.

Crevaisons chez Porsche

Bernhard a pris l'avantage avant de se faire repasser par la Toyota. La bataille était à son paroxysme lorsque Bernhard a subi une crevaison et a dû rentrer au stand au ralenti ! Il a cédé le volant à Mark Webber au passage... mais l'Australien a eu une nouvelle crevaison quelques minutes plus tard !

Buemi se fait rattraper par Bernhard à raison d'un seconde au tour. Le Suisse est agile dans le trafic mais finit par faire un tout droit dans l'avant-dernier virage.

Bernhard prend donc l'avantage avant de se faire repasser par la Toyota. La bataille est à son paroxysme lorsque Bernhard subit une crevaison et doit rentrer au stand au ralenti ! Il cède au passage le volant à Mark Webber... qui connaît une nouvelle crevaison quelques minutes plus tard !

Ce n'était que le début du calvaire pour la Porsche n°1 avec également un changement d'essieu avant. À mi-course, la voiture est toujours dans son garage, victime de multiples problèmes techniques.

Porsche n'a toutefois pas le monopole des ennuis, puisque l'Audi n°7 est passée par la case garage à plusieurs reprises avec un fond plat endommagé et un problème de température de frein.

Toyota en tête

Il ne restait donc en tête de la course que deux voitures n'ayant rencontré aucun problème : la Toyota n°5 et l'Audi n°8. Disposant de 30 secondes d'avance sur son rival, Anthony Davidson a creusé l'écart à raison d'une seconde au tour pour disposer de plus d'une minute de marge à mi-course.

En LMP2, l'Oreca n°26 de René Rast, Nathanaël Berthon et Roman Rusinov a mené le début de course avant de céder la tête à l'Oreca n°44, puis de connaître une crevaison. Ce sont donc les pilotes Manor que sont James Jakes, Tor Graves et Will Stevens qui mènent la course devant l'Alpine n°36 de Stéphane Richelmi, Gustavo Menezes et Nicolas Lapierre.

En GTE Pro, la course a commencé avec une belle bataille des deux AF Corse à l'avant, Sam Bird face à Gianmaria Bruni. L'Italien a pris l'avantage, et les deux voitures restent en tête avec les coéquipiers au volant, Davide Rigon devant James Calado.

En GTE Am, Rui Aguas avait offert une large avance à la Ferrari n°83 d'AF Corse, mais a été impliqué dans un accrochage avec la Ford de Marino Franchitti. L'Aston Martin de Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mathias Lauda est désormais en tête.

Deux full course yellows ont été déployés dans cette première moitié de course. Le premier lorsque Nicki Thiim est parti en tonneaux au volant de l'Aston Martin n°95 après un contact avec une LMP2 à la sortie de Stavelot ; le deuxième pour enlever des débris de la piste.

6 Heures de Spa-Francorchamps - Mi-course

 CatÉquipeVoitureTrs
1 5 P1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 81
2 8 P1 Audi Sport Team Joest Audi R18 80
3 6 P1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 79
4 2 P1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid 78
5 13 P1 Rebellion Racing Rebellion R-One - AER 77
6 12 P1 Rebellion Racing Rebellion R-One - AER 77
7 44 P2 Manor Oreca 05 - Nissan 75
8 36 P2 Signatech Alpine Alpine A460 - Nissan 75
9 45 P2 Manor Oreca 05 - Nissan 75
10 35 P2 Baxi DC Racing Alpine Alpine A460 - Nissan 74
11 31 P2 Extreme Speed Motorsports LIGIER JS P2 - Nissan 74
12 43 P2 RGR Sport by Morand LIGIER JS P2 - Nissan 74
13 42 P2 Strakka Racing Gibson 015S - Nissan 74
14 30 P2 Extreme Speed Motorsports LIGIER JS P2 - Nissan 73
15 7 P1 Audi Sport Team Joest Audi R18 73
16 27 P2 SMP Racing BR01 - Nissan 73
17 26 P2 G-Drive Racing Oreca 05 - Nissan 73
18 4 P1 Bykolles Racing Team CLM P1/01 - AER 72
19 38 P2 G-Drive Racing Gibson 015S - Nissan 72
20 51 Pro AF Corse Ferrari 488 GTE 71
21 71 Pro AF Corse Ferrari 488 GTE 71
22 66 Pro Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT 70
23 67 Pro Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT 70
24 97 Pro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 70
25 77 Pro Dempsey - Proton Racing Porsche 911 RSR (2016) 70
26 98 Am Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 69
27 88 Am Abu Dhabi-Proton Racing Porsche 911 RSR 69
28 83 Am AF Corse Ferrari F458 Italia 69
29 50 Am Larbre Competition Chevrolet Corvette C7-Z06 68
30 78 Am KCMG Porsche 911 RSR 68
31 86 Am Gulf Racing Porsche 911 RSR 67
32 37 P2 SMP Racing BR01 - Nissan 60
33 1 P1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid 52
34 95 Pro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 40
Article suivant
Pourquoi Toyota n'utilise pas son package aéro Le Mans à Spa

Article précédent

Pourquoi Toyota n'utilise pas son package aéro Le Mans à Spa

Article suivant

Course - L'Audi n°8 s'impose après un déluge de rebondissements !

Course - L'Audi n°8 s'impose après un déluge de rebondissements !
Charger les commentaires