WEC 6 Heures de Fuji

Le plateau WEC pourrait être plus fourni en 2024

Le plateau du FIA WEC en 2024 pourrait aller au-delà des 36 concurrents aujourd'hui engagés pour faire face à l’intérêt croissant qui concerne la catégorie Hypercar et à l’apparition du LMGT3 pour succéder au LMGTE Am.  

Le départ des 6H de Fuji

Photo de: Andy Chan

Il semble aujourd'hui quasiment acquis de voir plus de 20 voitures être engagées dans la catégorie Hypercar du WEC en 2024, compte tenu des arrivées conjuguées de BMW, Alpine, Lamborghini et Isotta Fraschini. Un afflux auquel pourrait s'ajouter l'engagement d'une seconde Cadillac et de deux Porsche clientes supplémentaires.  

L'Automobile Club de l'Ouest et la FIA auront dans le même temps besoin d'au moins 16 places en LMGT3 pour permettre à huit constructeurs d'être présents avec deux voitures chacun. Parallèlement, le LMP2 disparaîtra du WEC pour laisser un maximum de place à ces deux catégories principales, tout en demeurant le pilier de l'ELMS et en disposant d'au moins 15 places aux 24 Heures du Mans.  

Président de l'ACO, Pierre Fillon assure que le travail est en cours sur la question du plateau 2024, avec des contraintes à garder en tête. "On est limités par le nombre de garages dont on dispose sur certains circuits", rappelle-t-il. "On travaille donc pour voir ce que l'on peut faire." Interrogé sur l'éventualité de réduire l'engagement en LMGT3 à une seule voiture par constructeur, il élude : "On étudie toutes les solutions ; le diable est dans les détails".  

Cette semaine doit avoir lieu une importante réunion de la Commission Endurance de la FIA pour avancer sur la constitution de la grille du Championnat du monde dans ces conditions, avec des implications parfois pointues.  

"Pour le moment, on essaie de comprendre ce que ça signifie", confie Tom Ferrier, dont l'équipe TF Sport exploitera la nouvelle Corvette Z06 GT3.R l'an prochain"Par exemple, est-ce que ça veut dire que les deux voitures partageront un même ravitailleur, ou est-ce qu'elles en auront un chacune ? On préférerait évidement ne pas le faire, mais on comprend que ce soit discuté, et on devrait accepter toute chose qui est faite pour le bien du championnat."

L'ACO et la FIA ont toujours rappelé que les constructeurs présents en Hypercar auraient la priorité pour s'engager en LMGT3, ce qui concerne Ferrari, Porsche, BMW et Lamborghini mais aussi Lexus (via Toyota) et Chevrolet (via Cadillac). Néanmoins, on imagine mal le championnat fermer la porte à un acteur de longue date comme Aston Martin. Pour le reste, la Ford Mustang GT3 devrait débarquer dans la discipline avec l'équipe Proton Competition, tandis que d'autres marques ont manifesté leur intérêt, dont Mercedes.  

Surtout, la problématique pourrait prendre de l'ampleur en 2025 si Aston Martin venait à confirmer l'hypothèse de réamorcer de projet Valkyrie, et si Lamborghini engageait comme prévu un deuxième prototype avec l'équipe Iron Lynx.  

Propos recueillis par Gary Watkins

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Ferrari : Le retard sur Toyota pas plus grand à Fuji qu'à Monza
Article suivant Menezes va quitter Peugeot, Vandoorne pour lui succéder ?

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse