WEC
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
97 jours
C
6H de Fuji
26 sept.
Course dans
167 jours
C
6H de Bahreïn
20 nov.
Course dans
222 jours

Porsche prédit un nouvel âge d'or de l'Endurance

Ayant annoncé son engagement en WEC et en IMSA à partir de 2023, Porsche s'attend à voir l'Endurance entrer dans un nouvel âge d'or.

Porsche prédit un nouvel âge d'or de l'Endurance

C'est la nuit dernière que Porsche a annoncé son retour dans la catégorie reine de l'Endurance en 2023, à la fois en Championnat du monde d'Endurance et en IMSA SportsCar Championship, avec un nouveau prototype LMDh. D'où cette prophétie de Pascal Zurlinden, qui s'attend à ce que d'autres constructeurs rejoignent Porsche et Audi – qui vont développer des LMDh basées sur le LMP2 – et Toyota et Peugeot, qui sont engagés dans la réglementation Le Mans Hypercar du WEC.

Lire aussi :

"Si l'on regarde tous les constructeurs autour de la table… regardons qui signe au final", commente Zurlinden. "Les grands noms arrivent : Toyota, Audi, Peugeot… voyons voir qui sera le prochain. Nous pourrions revenir aux années 1980 et 1990 avec beaucoup de voitures et de constructeurs, et si tout le monde fournit des voitures clientes, ce pourrait devenir énorme pour nous tous."

McLaren a déjà déclaré son intérêt pour le LMDh, tandis que Ferrari envisage les deux options pour courir en prototype. Acura, marque de Honda, a signalé son intention de continuer en IMSA au-delà de la période d'homologation de son ARX-05 DPi.

Zurlinden voit dans la situation actuelle un parallèle avec le Groupe C et l'ère GTP de l'IMSA dans les années 1980 et au début des années 1990. Porsche courait alors face à des constructeurs tels que Lancia, Jaguar, Nissan, Toyota et Mercedes dans le Groupe C, l'ancêtre du WEC. En Amérique du Nord, la marque allemande était confrontée à Nissan, Jaguar, Chevrolet, Toyota et d'autres, en utilisant le même design 962 qu'en Championnat du monde. Dans les deux compétitions, des équipes clientes ont gagné des courses avec les Porsche 956 ou 962.

Porsche n'a pas encore décidé quelle approche adopter en WEC et en IMSA : des équipes d'usine, clientes, ou un mélange des deux ? En tout cas, le prototype LMDh du constructeur sera disponible à la vente pour les privés. Zurlinden rappelle qu'il est arrivé aux Porsche d'usine d'être battues en Groupe C comme en IMSA, et que permettre à ses voitures de se battre est dans l'ADN de la marque : "Si un client gagnait, même si nous avions une écurie d'usine, cela resterait une Porsche en fin de compte, et nous serions donc vraiment contents."

L'Automobile Club de l'Ouest, qui organise les 24 Heures du Mans et promeut le WEC, salue pour sa part l'arrivée de Porsche dans la catégorie Hypercar, "une excellente nouvelle pour l'Endurance". D'après son président Pierre Fillon, l'arrivée de Porsche et Audi avec la norme LMDh "prouve que notre réglementation, boostée par un accord historique avec les États-Unis [l'IMSA, ndlr], est une proposition attractive".

partages
commentaires
Porsche va faire son retour aux 24 Heures du Mans

Article précédent

Porsche va faire son retour aux 24 Heures du Mans

Article suivant

L'Hypercar Peugeot devrait prendre la piste en décembre 2021

L'Hypercar Peugeot devrait prendre la piste en décembre 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Auteur Gary Watkins