Porsche et Audi confirment leur partenaire châssis en LMDh

Porsche et Audi vont construire leur voiture pour le LMDh autour d'un châssis Multimatic de LMP2 au moment de leur retour dans la catégorie reine de l'Endurance, en 2023.

Porsche et Audi confirment leur partenaire châssis en LMDh

Dans le cadre de la nouvelle réglementation LMDh qui succèdera aux règles DPi en IMSA et sera en vigueur aux côtés des Le Mans Hypercars (LMH) en Championnat du monde d'Endurance, les constructeurs ont la possibilité de s'allier avec l'un des quatre constructeurs de châssis de LMP2 : Oreca, Multimatic, Dallara et Ligier.

Porsche, qui a annoncé plut tôt ce mois-ci que ses programmes de WEC et d'IMSA seraient réalisés en partenariat avec Penske, a désormais confirmé avoir choisi le châssis Multimatic comme base de développement de la voiture qui succédera dans les faits à la 919 Hybrid. Audi fait également ce choix. Les deux marques du groupe Volkswagen devraient ainsi collaborer de façon assez approfondie en dépit de leur affrontement direct en LMP1 il y a quelques années.

"Multimatic est la solution la plus évidente et la plus logique pour nous", a déclaré Fritz Enzinger, vice-président Porsche Motorsport. "Nous connaissons cette entreprise très respectée et son équipe de professionnels expérimentés depuis de nombreuses années et sommes absolument convaincus de la qualité de leur travail."

"Nous n'avons pas à mettre en place une toute nouvelle relation commerciale avec eux. C'est essentiel et c'est exactement ce dont nous avons besoin lors du développement d'une nouvelle voiture de course. Il y a un autre facteur au bénéfice inestimable : une partie de Multimatic, comme notre partenaire Penske, est basée à Mooresville en Caroline du Nord. Les courtes distances et les lignes de communication directes seront d'une aide précieuse dans le développement du futur prototype LMDh et en compétition."

Si le châssis LMP2 actuel de Multimatic (développé conjointement avec Riley Technologies) a fait des apparitions limitées en course pour l'instant, il constitue la base de la RT24-P DPi de Mazda qui court en IMSA depuis 2017. Cependant, Mazda se retirant de la catégorie à la fin de la saison en cours, Multimatic a la capacité de nouer un nouveau partenariat avec Porsche.

"Ce partenariat avec Porsche Motorsport est l'aboutissement de trente ans de développement de notre expertise dans le domaine de l'ingénierie et du développement des véhicules de compétition", a commenté Larry Holt, vice-président exécutif de Multimatic. "C'est un privilège d'être choisi par Porsche pour son prochain chapitre dans la compétition mondiale de prototypes hybrides."

"Le concept LMDh et la convergence des règles entre les championnats FIA WEC et IMSA sont sans précédent, et l’engagement de Multimatic envers le nouveau modèle est tout-en-un. La collaboration s'est déjà révélée transparente et l'enthousiasme de l'équipe est palpable à chaque réunion. Je suis également ravi de l'annonce récente de Porsche Penske Motorsport, car nous entretenons une longue relation avec Roger Penske et son organisation, en tant que collaborateur et concurrent. Je ne vois pas de meilleure équipe que notre voisin de Caroline du Nord pour faire campagne avec les nouvelles voitures."

Le conseil d'administration de Porsche a donné son feu vert à son projet LMDH à la fin de l'année dernière et la marque allemande mènera un programme double en WEC et en IMSA à partir de 2023. Elle fera rouler ses voitures dans les deux séries sous la bannière Porsche Penske Motorsport et prévoit également que des clients pourront rouler dès le début du programme.

Outre Porsche et Audi, Ferrari revient également au Mans en 2023, mais avec une voiture basée sur les règles de l'Hypercar du WEC. Peugeot fera également son entrée en WEC l'année prochaine avec sa propre Hypercar, aux côtés des constructeurs actuels Glickenhaus et Toyota.

Motorsport.tv diffusera toutes les courses du Championnat du monde d'Endurance en direct en 2021. Cliquez ici pour plus d'informations.

partages
commentaires

Related video

Glickenhaus révèle ses pilotes pour ses débuts en WEC à Portimão

Article précédent

Glickenhaus révèle ses pilotes pour ses débuts en WEC à Portimão

Article suivant

Max Mosley, ancien président de la FIA, est mort

Max Mosley, ancien président de la FIA, est mort
Charger les commentaires