WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.

Porsche doit poursuivre la défense de ses titres mondiaux

partages
commentaires
Porsche doit poursuivre la défense de ses titres mondiaux
Par :
12 oct. 2016 à 15:15

À Fuji, Porsche tentera d’ajouter une sixième victoire à son bilan 2016, puisqu’il n’y a qu’à Spa-Francorchamps qu’une 919 Hybrid ne s’est pas imposée cette année.

Les vainqueurs #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Podium: les vainqueurs Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, Fritz Enzinger, Vice-Président LMP1, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
Les vainqueurs #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Marc Lieb, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
Romain Dumas, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

Le constructeur allemand, leader des deux championnats, peut également envisager d’assurer un titre mondial dès ce week-end, même s’il faudrait pour cela qu’un cataclysme touche ses rivaux.

Dans les rangs des vainqueurs des 24 Heures du Mans, la concentration se porte sur la course en elle-même ; les calculs viendront plus tard, alors qu’il faudra encore en découdre à Shanghai puis Abu Dhabi pour clore la saison.

Porsche le sait, la menace d’Audi se fait sentir, et si les R18 sont encore dans le coup au Japon, il ne faudra sans doute pas miser sur un nouveau faux-pas de leur part. De la même façon, les progrès de Toyota vus à Austin pourraient très bien se confirmer sur cette manche qui revêt une importance particulière à domicile pour le constructeur nippon.

"La concurrence en LMP1 est à couper le souffle", souligne d’ailleurs Fritz Enzinger, vice-président du programme LMP1 de Porsche. "Lors de la dernière course à Austin, les trois constructeurs impliqués étaient une nouvelle fois sur le podium. Sur le plan comptable, nous sommes dans les temps pour défendre nos deux titres mondiaux. Mais sur un total de 18 heures de course encore à faire, tout peut arriver."

Sur un circuit que Mark Webber qualifie lui-même d’"unique", la 919 Hybrid devrait être à son aise, puisqu’elle l’est partout depuis le début de la saison.

"Nous pouvons attendre des températures plus fraîches à Fuji que ce que nous avons connu récemment à Austin, et ça devrait nous aider", ajoute Andreas Seidl, team principal de Porsche Team. "La 919, avec des appuis relativement élevés, devrait également être forte dans les virages difficiles de ce circuit."

Voilà pour les aspects rationnels, auxquels il faudra ajouter l’incertitude météo toujours très grande au pied du Mont Fuji.

L'équipage leader veut retrouver le podium

Sur un plan purement sportif, la situation est presque paradoxale dans le camp Porsche. Le trio Bernhard-Webber-Hartley a fait main-basse sur les trois dernières manches, mais c’est bien la voiture soeur de Dumas-Jani-Lieb qui caracole en tête du championnat depuis sa victoire au Mans. Pour les trois hommes, il s’agira d’ajouter des points précieux dans la lutte pour le titre, mais aussi de retrouver un podium qui les fuit depuis leur sacre dans la Sarthe !

"Le sprint final pour le titre mondial commence, et au Japon nous voulons stabiliser notre position de leaders", insiste Neel Jani. "C’est le plus important pour moi. Lors des trois dernières courses, la chance n’était pas vraiment de notre côté, mais ce genre de choses ne dure pas éternellement."

"En 2015, nous étions très forts avec notre 919 Hybrid à Fuji, et au final nous avions laissé la voiture soeur [qui jouait le titre] gagner la course. Ce serait bien d’effacer ça et de gagner la course cette année."

Présentation vidéo des 6 Heures de Fuji 

Article suivant
Toyota a le sourire avant un Fuji qui lui réussit

Article précédent

Toyota a le sourire avant un Fuji qui lui réussit

Article suivant

Alpine vise encore les sommets à Fuji

Alpine vise encore les sommets à Fuji
Charger les commentaires