Porsche, dans le dur, entend "mettre la pression" en course

partages
commentaires
Porsche, dans le dur, entend
Par : Willy Zinck
15 avr. 2017 à 17:50

L'équipe allemande n'a pas encore été en mesure de proposer une réelle résistance à Toyota, la faute à un déficit d'appuis alors que la marque concentre ses forces sur les 24 Heures, même si elle n'exclut pas de faire un coup à Silverstone.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley

Sans surprise, la campagne 2017 de Porsche a commencé de façon très discrète sur le circuit de Silverstone, dans l'ombre de la domination de Toyota, qui semble imbattable en terre anglaise. Pas de quoi effrayer cependant le constructeur Champion du monde en titre, qui assume pleinement le choix de privilégier d'ores et déjà les 24 Heures du Mans, qui auront lieu dans deux mois, en affublant ses prototypes du package dédié au double tour d'horloge. 

Dans ces conditions, difficile pour la #1 et la #2 de faire bonne figure sur un tracé doté d'un si grand nombre de courbes rapides que Silverstone. Au moins, les deux 919 Hybrid seront-elles parvenues à assurer le minimum syndical, en monopolisant la deuxième ligne de la grille qui leur était dévolue.

Alors, lorsqu'on l'interroge sur sa relative contre-performance du jour, le pilote de la #1, Neel Jani, fait contre mauvaise fortune bon cœur et affiche son soutien à la doxa appliquée par la marque de Stuttgart. "En raison du faible niveau d'appuis que nous utilisons ici, c'est le maximum que nous puissions faire face à Toyota", constatait ainsi le pilote helvétique à la descente de sa machine.

Objectif Le Mans

Mais Porsche est bien placé pour savoir qu'une course d'Endurance, même d'une durée de "seulement" six heures, peut réserver moult surprises. Gage donc à ses pilotes de tirer le meilleur parti des circonstances et faits de course demain. "Bien sûr, dans une course longue de six heures, beaucoup de choses peuvent arriver", reprend Jani, qui reste concentré sur le Mans. "Mais du point de vue de la performance pure, nous ne nous attendons pas à être en meilleure position demain. C'est très important d'en apprendre plus sur la voiture en vue du Mans."

Il serait donc faux de penser que Porsche a tiré un trait sur ses chances de victoire. Au contraire, le patron de l'équipe, Andreas Seidl, explique qu'un tel résultat était attendu mais que l'objectif reste bien de mettre des bâtons dans les roues des TS050 Hybrid, pour pourquoi pas s'imposer. "Les positions sur la grille, mais aussi l'écart avec les leaders, sont conformes à ce que nous attendions", explique-t-il sans céder le moindre pouce à la panique. "Nous restons focalisés sur la préparation. Nous voulons rester à portée de tir de Toyota et essayer de les mettre sous pression."

La Porsche #2 aurait quant à elle pu espérer mieux que sa quatrième position sur la grille, mais un tour gâché et une mauvaise gestion des gommes ont empêché Brendon Hartley et Timo Bernhard de faire mieux. "En ce qui concerne notre voiture, les qualifications ne se sont pas très bien passées", déplorait le dernier cité après les qualifications, avant de détailler : "J'ai fait une petite erreur lors de mon premier tour et j'ai dû recommencer de nouveau, mais ensuite les pneus avaient passé leur pic [d'adhérence]."

Mais le pilote allemand garde lui aussi espoir pour la course, rappelant la bonne tenue de la #2 lors de la troisième séance d'essais libres. "Nous étions dans le coup lors de nos longs runs, lors des EL3", poursuit-il. "Ce sont des informations importantes en vue de la course. Et il y a des aspects stratégiques qui rentrent en jeu, en plus de la vitesse pure. Nous voulons obtenir le plus de points possibles. Peut-être pouvons-nous même rattraper l'une des deux Toyota."

Prochain article WEC
La FIA prolonge le contrat du WEC avec l'ACO

Previous article

La FIA prolonge le contrat du WEC avec l'ACO

Next article

Toyota renoue avec la pole pour la première fois depuis 2014 !

Toyota renoue avec la pole pour la première fois depuis 2014 !

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Silverstone
Catégorie Qualifications
Lieu Silverstone
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions