La Porsche LMDh a pris la piste !

Porsche est dans les temps et a fait rouler pour la toute première fois son prototype LMDh en vue de son retour au plus haut niveau de l'Endurance.

C'est un jour de grande première à Weissach ! Conformément à son agenda, Porsche a fait rouler pour la toute première fois son prototype LMDh avec lequel le constructeur fera son retour au plus haut niveau de l'Endurance l'année prochaine. Un mois à peine après avoir dévoilé les premières images de cette auto dont on ignore toujours le nom de baptême, celle-ci a pris vie à l'occasion d'un shakedown mené sur la piste d'essais de la marque. 

"Nous sommes très fiers de cette étape importante dans le processus de développement de notre nouvelle machine pour le WEC et l'IMSA", se réjouit Thomas Laudenbach, vice-président Motorsport de Porsche. "Merci à tous ceux qui sont impliqués à Weissach et au sein du Team Penske."

À cette occasion, c'est le pilote d'usine français Frédéric Makowiecki qui s'est installé à son volant et a eu le privilège de la baptiser. Un moment toujours à part. Peut-être un indice, aussi, sur la place que pourrait occuper le pilote tricolore à l'avenir, alors que jusqu'à présent seulement deux noms ont été officialisés pour le programme LMDh : Felipe Nasr et Dane Cameron

"Franchement, c'était un premier roulage très positif", commente Frédéric Makowiecki. "Nous avons pu faire quelques tours et découvrir que la voiture fonctionnait comme prévu. Maintenant nous avons un bon point de départ pour aller de l'avant. Ma première pensée est allée vers tous les gens qui ont travaillé pendant des mois pour que cette Porsche LMDh prenne la piste. C'est un moment très émouvant que de pouvoir les représenter."

On sait en effet depuis plusieurs mois que Penske sera associé à la marque allemande pour mettre en place l'équipe de course qui fera rouler les nouveaux prototypes allemands. La structure américaine figure d'ailleurs parmi les engagés en WEC dans la catégorie LMP2 pour la saison 2022, dans le but d'apprendre sur le terrain en cette période de transition.

Rappelons que la réglementation LMDh permet d'utiliser un châssis fourni par un fabricant homologué, en l'occurrence Multimatic dans le cas de Porsche et d'Audi, tout en y installant un moteur de son choix couplé à un système hybride standard. Les autos LMDh seront acceptées en compétition à partir de l'an prochain et pourront évoluer aussi bien en WEC qu'en IMSA grâce à la convergence sur laquelle se sont accordés les deux championnats. Une BoP permettra par ailleurs d'équilibrer les performances avec les LMH pour réunir tout le monde sous la bannière Hypercar aux 24 Heures du Mans notamment. 

Porsche fera l'an prochain son retour dans la Sarthe, où sa dernière participation remonte à 2017 avec la 919 Hybrid qui s'était imposée, portant à 19 le record de victoires du constructeur allemand sur la classique mancelle. 

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

1/4

Photo de: Porsche

2/4

Photo de: Porsche

3/4

Photo de: Porsche

4/4

Photo de: Porsche

Lire aussi :

partages
commentaires
Le WEC a refusé l'engagement de ByKolles en Hypercar
Article précédent

Le WEC a refusé l'engagement de ByKolles en Hypercar

Article suivant

Oreca développe un banc d'essais de moteurs hydrogène

Oreca développe un banc d'essais de moteurs hydrogène
Charger les commentaires