Porsche ne pouvait pas rattraper Toyota et Audi à Fuji

partages
commentaires
Porsche ne pouvait pas rattraper Toyota et Audi à Fuji
Par : Basile Davoine
17 oct. 2016 à 11:15

L'équipage Champion du monde en titre a livré bataille pour la victoire à Fuji, mais le dernier relais lui a été fatal.

#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi, #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Timo Bernhard, Brendon Hartley, Porsche Team, Fritz Enzinger, vice-président LMP1, Porsche Team
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Mark Webber, Porsche Team

Après quatre victoires consécutives en WEC - dont Le Mans -, Porsche a dû se contenter d’un podium à Fuji suite à une bataille acharnée pour la victoire pendant six heures de course face à Toyota et Audi. Une lutte dans laquelle se trouvait l’équipage de la 919 Hybrid n°1, tandis que la voiture sœur, leader du championnat, a eu plus de difficultés.

C’est dans la dernière heure de course que tout s’est joué, Porsche manquant de rythme pour revenir sur les voitures de tête, parmi lesquelles Toyota, qui a joué un coup de poker victorieux en effectuant un double relais avec Kamui Kobayashi.

Pour Mark Webber, la troisième place est néanmoins un excellent résultat car il n’était pas possible de faire mieux à la régulière.

"Nous sommes très fiers de ce résultat, nous n’aurions pas pu faire mieux", assure l’Australien. "C’est facile de parler de ce que nous aurions pu faire. Notre voiture était un peu plus sensible aux double relais que la Toyota, et à la fin elle était légèrement différente de ce qu’elle était en milieu de course. Mais c’est une course d’endurance."

Webber s’est chargé du dernier relais, succédant à Timo Bernhard et Brendon Hartley au volant. Tandis que Loïc Duval cravachait devant lui pour ramener l’Audi n°8 sur la Toyota de tête, lui n’est pas parvenu à suivre le rythme.

"L’Audi avait des pneus complètement neufs, pas nous, donc ça aide un peu", souligne Webber. "Évidemment, Audi a dû remettre de l’essence à la fin, mais ils avaient un train de pneus supplémentaire suite aux qualifications. Toutes ces choses ont compté dans un final serré."

Chez Porsche, la possibilité de doubler un relais n’a jamais été envisagée sur le tracé japonais, alors que c’est en procédant de la sorte que Toyota est allé conquérir sa victoire à domicile. Mais la 919 Hybrid n’en avait visiblement pas les capacités.

"Concernant le dernier relais, c’était la décision de l’équipe de changer les pneus ; c’était une décision risquée de la part de Toyota, mais ils ont fait un travail incroyable en doublant le relais", explique Brendon Hartley. "L’équipe pensait que les pneus allaient chuter énormément en performance, et que notre stratégie était la meilleure. Au final, ça n’a pas fonctionné, mais c’est la course."

Prochain article WEC
Pas de grand nom pour remplacer Webber ?

Previous article

Pas de grand nom pour remplacer Webber ?

Next article

Kobayashi, la "star du week-end" a impressionné ses coéquipiers

Kobayashi, la "star du week-end" a impressionné ses coéquipiers

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Fuji
Catégorie Course
Lieu Fuji International Speedway
Pilotes Mark Webber , Timo Bernhard , Brendon Hartley
Équipes Porsche Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités