Porsche renonce à faire appel, Ferrari titré

La décision de Porsche clôt définitivement le final sous très haute tension qui a agité le WEC en GTE Pro à Bahreïn.

Porsche renonce à faire appel, Ferrari titré

Après avoir pris le temps de l'analyse, Porsche a finalement décidé de ne pas faire appel et d'en rester là après les 8 Heures de Bahreïn. La finale du WEC a été samedi dernier le théâtre d'un duel sous tension entre la marque allemande et Ferrari, qui s'est achevé par un accrochage entre les prétendants au titre. Au volant de la 488 GTE Evo, Alessandro Pier Guidi et James Calado ont ainsi été titrés, tout comme le Cheval cabré au championnat constructeurs, malgré un contact provoqué par l'Italien à onze minutes du drapeau à damier.

Pier Guidi avait envoyé en tête-à-queue la 911 RSR #92 alors pilotée par Michael Christensen – coéquipier de Neel Jani et Kévin Estre –, avant un imbroglio provoqué par un ordre émanant de la direction de course et intimant l'ordre à Ferrari de rendre la position. Bien qu'il ait ostensiblement ralenti, le pilote italien n'a pas pu s'y conformer puisque la Porsche est rentrée au stand, puis cette décision a été annulée, scellant le sort de la course comme du championnat.

Après la course, Porsche a porté réclamation en pointant du doigt la décision prise à ses yeux de manière unilatérale par le directeur de course. Les commissaires l'ont toutefois rejetée en assurant qu'ils avaient été impliqués dans le processus. L'équipe allemande avait dans la foulée signifié son intention de faire appel, disposant de 96 heures pour le faire officiellement. Ce ne sera donc pas le cas.

"Porsche a porté réclamation après la finale du WEC contre les décisions prises par le directeur de course des 8 Heures de Bahreïn, en raison de l'incident entre la 911 RSR #92 et la Ferrari #51", a expliqué Porsche dans un communiqué mercredi soir. "Cette réclamation a été rejetée. Porsche a annoncé vouloir faire appel du rejet de cette réclamation. L'objectif était de procéder à un examen complet des circonstances et des faits, ainsi que du volet juridique."

"Une analyse approfondie de la situation et l'avis d'un conseiller juridique ont conduit à la décision de ne pas poursuivre l'action entreprise. Dans l'intérêt du sport, Porsche souhaite qu'à l'avenir, une approche stricte et uniforme soit adoptée en matière de sanctions pour les infractions commises sur la piste, notamment pendant la course."

Le choix de Porsche entérine définitivement le résultat des 8 Heures de Bahreïn dans la catégorie GTE Pro et l'attribution des titres pilotes et constructeurs à Alessandro Pier Guidi, James Calado et Ferrari.

Lire aussi :

partages
commentaires
Le sport auto est très bankable, selon la légende du Mans Tom Kristensen
Article précédent

Le sport auto est très bankable, selon la légende du Mans Tom Kristensen

Article suivant

Glickenhaus maintient sa présence en Hypercar pour 2022

Glickenhaus maintient sa présence en Hypercar pour 2022
Charger les commentaires