Porsche s'impose dans la douleur avec Hartley, Webber et Bernhard

Porsche a décroché une troisième victoire consécutive en WEC cette saison mais a perdu une voiture et de gros points au terme d’une course difficile sur le Circuit des Amériques. 

Après avoir verrouillé la première ligne en qualifications, le constructeur allemand a laissé ses deux équipages libres de se disputer la première place au départ. Mark Webber ne s’en est pas privé en prenant l’ascendant sur Neel Jani par l’extérieur à la sortie du premier virage. 

Dans son premier relais, l’Australien a creusé l’écart peu à peu sur la voiture soeur, avant que Brendon Hartley ne prenne son relais au volant de la Porsche n°17. Les deux premières heures de course ont été très sage, avec aucun incident à signaler. On retiendra de très belles batailles en LM GTE, avec un début de course remarquable de Patrick Long au volant de la 911 RSR du Dempsey-Proton Racing. 

La première neutralisation par Full Course Yellow est intervenue au terme de la deuxième heure, suite à l’accident spectaculaire d’Ed Brown au volant de la Ligier n°31 du team américain ESM. Victime d’une défaillance de ses freins, le pilote a vu son prototype décoller à l’intérieur du vibreur du dernier virage avant de terminer dans les protections de bord de piste, heureusement sans mal. 

Conway dans le rail, Webber étourdi

Dans la catégorie LMP1, tout s’est animé à la mi-course, une fois la nuit tombée. Ecarté de la course au podium à cause d’un rythme toujours trop en retrait par rapport à Porsche et Audi, Toyota a perdu l’une de ses deux voitures quand Mike Conway est parti à la faute. Au volant de la TS040 n°2, le Britannique a perdu le contrôle en essayant de doubler une GT devant lui, endommageant sérieusement son proto contre le rail de sécurité. 

Quasiment au même moment, Mark Webber a commis une erreur inattendue en ratant son stand dans la pitlane. L’Australien a été contraint d’attendre que ses mécaniciens viennent le récupérer quelques mètres plus loin. "C’est tellement large ici… Mais je n’ai pas d’excuse, c’est ma faute et nous avons perdu 25 secondes. Ca ne m'est jamais arrivé dans ma carrière", regrettait le pilote Porsche. 

Le bal des pénalités

Timo Bernhard est toutefois reparti en tête, mais a perdu le leadership une heure plus tard en raison d’une pénalité d’une minute infligée à la n°17 pour une infraction lors d’un arrêt au stand (sans rapport avec l’erreur de Webber). Il n’en fallait pas moins pour permettre à la Porsche n°18 de prendre le commandement, tout en relançant l’Audi n°7 dans la course à la deuxième place. 

L’Audi n°8 a perdu du temps en écopant elle aussi d’une pénalité d’une minute, là encore pour un arrêt au stand non réglementaire. Quant à la Toyota rescapée, elle a été sanctionnée pour une manoeuvre jugée dangereuse à l’entrée des stands quand Anthony Davidson était à son volant. 

Porsche débranche la n°18

A une demi-heure du drapeau à damier, Romain Dumas s’est engouffré dans les stands pour ce que l’on pensait être un ultime arrêt ravitaillement. Mais la 919 Hybrid a été placée sur les roulettes et poussée dans son garage. Le Français a repris la piste dans les dernières secondes pour s'assurer quelques points, malgré un flagrant manque de puissance électrique.

Hartley s’est chargé du dernier relais sur la n°17 rescapée, avec un splash and dash de carburant à 25 minutes de la fin de course. 

Avec cette deuxième victoire consécutive, le trio Hartley-Bernhard-Webber se rapproche à 10 points du meilleur équipage Audi, formé par Fässler-Tréluyer-Lotterer. Les trois hommes parviennent à conserver la tête du championnat grâce à leur régularité et ce nouveau podium. 

Pour Audi, l’opération d’ensemble est idéale avec ce double podium qui offre une manne de points non négligeable au classement constructeurs.  

Le Team ByKolles profite des difficultés qui ont une fois encore accablé les Rebellion pour décrocher la victoire en LMP1 privé, au terme d’une course qui a sans aucun doute été la plus solide pour la CLM P1/01 cette année. 

G-Drive retrouve le sourire en LMP2

La catégorie LMP2 a tenu toutes ses promesses avec de nouveau une lutte pour la victoire disputée entre KCMG et G-Drive Racing. Après ses déboires de la veille et sa pole position perdue sur tapis vert, l’équipage de l’ORECA 05 à moteur Nissan est très vite remonté aux avant-postes. Nicolas Lapierre s’est encore fendu de relais efficaces et remarqués. Mais cette fois, c’est une pénalité pour un arrêt au stand non réglementaire, dans la dernière heure, qui a eu raison des espoirs de victoire du trio, laissant la Ligier n°26 de Bird-Canal-Rusinov s’imposer. 

Avec un doublé solide tenu par les deux 911 RSR officielles en LM GTE Pro, la fête est totale pour Porsche sur le COTA. 

Longtemps leader dans la classe Am, le Dempsey-Proton Racing échoue finalement au pied du podium, tandis que la victoire revient à la Ferrari n°72 du SMP Racing. 

6 Heures du Circuit des Amériques

 PiloteÉquipeTours
1  Mark Webber 
 Brendon Hartley 
 Timo Bernhard 
Porsche Team 185
2  Andre Lotterer 
 Benoît Tréluyer 
 Marcel Fässler 
Audi Sport Team Joest 185
3  Loïc Duval 
 Oliver Jarvis 
 Lucas di Grassi 
Audi Sport Team Joest 184
4  Anthony Davidson 
 Kazuki Nakajima 
 Sébastien Buemi 
Toyota Racing 183
5  Roman Rusinov 
 Sam Bird 
 Julien Canal 
G-Drive Racing 170
6  Matt Howson 
 Nicolas Lapierre 
 Richard Bradley 
KCMG 170
7  Luis Derani 
 Gustavo Yacaman 
 Ricardo Gonzalez 
G-Drive Racing 169
8  Pierre Kaffer 
 Simon Trummer 
Team ByKolles 169
9  David Hansson 
 Ryan Dalziel 
 Scott Sharp 
Extreme Speed Motorsports 169
10  Archie Hamilton 
 Oliver Webb 
 Pierre Ragues 
Team SARD Morand 169
11  Vincent Capillaire 
 Nelson Panciatici 
 Paul Loup Chatin 
Signatech Alpine 169
12  Marc Lieb 
 Romain Dumas 
 Neel Jani 
Porsche Team 168
13  Jonny Kane 
 Nick Leventis 
 Danny Watts 
Strakka Racing 166
14  Richard Lietz 
 Michael Christensen 
Porsche Team Manthey 162
15  Frederic Makowiecki 
 Patrick Pilet 
Porsche Team Manthey 162
16  Davide Rigon 
 James Calado 
AF Corse 162
17  Alex MacDowall 
 Richie Stanaway 
 Fernando Rees 
Aston Martin Racing 161
18  Christoffer Nygaard 
 Marco Sørensen 
Aston Martin Racing 160
19  Jonathan Adam 
 Darren Turner 
Aston Martin Racing 160
20  Toni Vilander 
 Gianmaria Bruni 
AF Corse 160
21  Aleksey Basov 
 Andrea Bertolini 
 Viktor Shaitar 
SMP Racing 159
22  Khaled Al Qubaisi 
 Christian Ried 
 Earl Bamber 
Abu Dhabi-Proton Racing 159
23  Emmanuel Collard 
 Rui Aguas 
 François Perrodo 
AF Corse 158
24  Patrick Long 
 Patrick Dempsey 
 Marco Seefried 
Dempsey Racing - Proton 158
25  Pedro Lamy 
 Paul Dalla Lana 
 Mathias Lauda 
Aston Martin Racing 158
26  Benny Simonsen 
 Francesco Castellacci 
 Stuart Hall 
Aston Martin Racing 158
27  Gianluca Roda 
 Kristian Poulsen 
 Paolo Ruberti 
Larbre Compétition 157
28  Alexandre Imperatori 
 Daniel Abt 
 Dominik Kraihamer 
Rebellion Racing 147
29  Mathias Beche 
 Nick Heidfeld 
 Nicolas Prost 
Rebellion Racing 147
   Alexander Wurz 
 Mike Conway 
 Stéphane Sarrazin 
Toyota Racing 89
   Ed Brown 
 Jon Fogarty 
 Johannes van Overbeek 
Extreme Speed Motorsports 54
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Austin
Circuit Circuit of the Americas
Équipes Team Joest , Porsche Team , Toyota Racing
Type d'article Résumé de course
Tags austin, cota, résumé, texas, usa