WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
35 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
60 jours
C
Spa-Francorchamps
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
96 jours

Course - Porsche domine outrageusement Toyota à Mexico

partages
commentaires
Course - Porsche domine outrageusement Toyota à Mexico
Par :
3 sept. 2017 à 23:00

Porsche a signé son deuxième doublé consécutif en FIA WEC, sans avoir laissé la moindre chance ni le moindre espoir à Toyota au Mexique.

Le départ
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#25 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
Départ de la catégorie LMP2 : #36 Signatech Alpine A470 Gibson: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, André Negrão en tête
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#24 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Ben Hanley, Matt Rao, Jean-Éric Vergne
#36 Signatech Alpine A470 Gibson: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, André Negrão
#31 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Julien Canal, Bruno Senna, Nicolas Prost
Le départ
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, #66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson: Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes, André Negrão
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke
#24 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Ben Hanley, Matt Rao, Jean-Éric Vergne
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Christian Ried, Matteo Cairoli, Marvin Dienst, #61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Mok Weng Sun, Matt Griffin, Keita Sawa
#54 Spirit of Race Ferrari 488 GTE: Thomas Flohr, Francesco Castellacci, Miguel Molina
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez

Au terme d'un week-end survolé de bout en bout par le constructeur allemand, Porsche s'est offert à Mexico un doublé ne souffrant aucune contestation possible. Autant être franc, le suspense n'a pas résisté plus de quelques tours malgré une course de six heures disputée dans des conditions jamais évidentes sur ce tracé perché à 2000 mètres d'altitude. 

Partie en pole position, la Porsche #2 a conservé la tête au départ avant de filer son chemin en emmenant avec elle la voiture sœur. En quelques minutes seulement, les deux prototypes de la marque allemande comptaient une dizaine de secondes d'avance sur des Toyota rapidement décrochées. 

Avant l'épreuve, Porsche avait prévenu qu'il n'y aurait aucune hésitation à faire appel à des consignes d'équipe pour favoriser l'équipage Bernhard-Bamber-Hartley, leader du championnat. Contrairement à ce qui s'était passé au Nürburgring à la mi-juillet, cela n'aura pas été nécessaire, puisqu'après le premier tiers de course, la Porsche #1 a écopé d'une pénalité de passage par les stands pour une vitesse excessive dans la pitlane. Un coup dur "suffisant" pour que le trio Jani-Lotterer-Tandy ne représente plus une menace, mais conserve aisément son avantage sur les Toyota. 

Des TS050 Hybrid qui ont clairement déçu sur le tracé mexicain. Les essais et les qualifications n'avaient pas laissé espérer une lutte serrée. Confirmation : il n'y a pas eu de match. Malgré une petite intervention technique sur la Porsche #2 à mi-course, cette dernière a poursuivi son cavalier seul, jusqu'à prendre un tour aux Toyota alors qu'il restait plus de deux heures de course ! Redoutée pendant la dernière heure, la pluie s'est approchée du circuit de Mexico au-dessus duquel le ciel s'est énormément obscurci, mais les concurrents du WEC ont finalement été épargnés. 

Dans ce qui constitue désormais une tournée d'adieux, Porsche a fait preuve de sérieux et de rigueur, ce dont on ne doutait pas. Après Le Mans et le Nürburgring, Timo Bernhard, Earl Bamber et Brendon Hartley enchaînent avec une troisième victoire consécutive et accentuent leur avance en tête du championnat. À deux semaines du prochain rendez-vous à Austin, Toyota est en délicatesse et on peut se demander quelle sera la capacité de réaction de l'équipe nippone. Le gel des kits aérodynamiques, limités à deux spécifications cette année, n'offre que peu de possibilités pour corriger le tir. 

Premier succès pour Vaillante Rebellion

Une fois n'est pas coutume, ce ne sont pas les ORECA 07 du Jackie Chan by DC Racing qui ont tenu le haut du pavé dans la catégorie LMP2. La course a d'ailleurs vite tourné au calvaire pour l'équipage #37 de Tung-Jarvis-Laurent, puisque leur voiture a dû subir une intervention technique dans son garage après 1h30 de course. On a en revanche eu droit à une très belle lutte qui a mis aux prises Manor, Vaillante Rebellion et Alpine. 

C'est finalement la Vaillante Rebellion #31 qui a décroché la première victoire de l'équipe suisse cette saison, grâce à Senna-Canal-Prost. Les trois hommes sont venus à bout de l'Alpine #36 et de la Manor #24.

Ferrari maudit, Aston Martin récolte les lauriers

En GTE, les habituelles joutes acharnées ont bien eu lieu. On retiendra notamment qu'il y a eu du petit bois entre la Ford d'Olivier Pla et la Ferrari de James Calado, menant à une pénalité pour le pilote français, jugé responsable de l'accrochage entre les deux hommes. Si Calado n'a pas caché sa colère après l'incident, AF Corse pensait retrouver le sourire grâce à la belle performance de la #71 de Rigon-Bird, qui avaient signé samedi la pole position. Malheureusement pour l'équipe italienne, une pénalité de dix secondes s'est abattue sur la voiture de tête, coupable d'être allée trop vite sous régime de Full Course Yellow. La victoire est ainsi revenue à l'Aston Martin #95 de Sørensen et Thiim. 

La catégorie GTE Am a vu la victoire du Dempsey-Proton Racing, sur la Porsche confiée à Ried-Cairoli-Dienst. 

 6 Heures de Mexico

 #PilotesÉquipeCat.TempsArrêts
1 2 germany Timo Bernhard 
new_zealand Brendon Hartley 
new_zealand Earl Bamber 
Porsche LMP Team LMP1 240 tours 7
2 1 germany André Lotterer 
switzerland Neel Jani 
united_kingdom Nick Tandy 
Porsche LMP Team LMP1 7.141 8
3 8 united_kingdom Anthony Davidson 
japan Kazuki Nakajima 
switzerland Sébastien Buemi 
Toyota Gazoo Racing LMP1 1 tour 6
4 7 japan Kamui Kobayashi 
united_kingdom Mike Conway 
argentina José María López 
Toyota Gazoo Racing LMP1 18.632 6
5 31 brazil Bruno Senna 
france Julien Canal 
france Nicolas Prost 
Vaillante Rebellion LMP2 21 tours 6
6 36 france Nicolas Lapierre 
brazil André Negrao 
united_states Gustavo Menezes 
Signatech Alpine Matmut LMP2 26.091 6
7 24 france Jean-Éric Vergne 
united_kingdom Ben Hanley 
united_kingdom Matt Rao 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 31.653 6
8 26 russia Roman Rusinov 
france Pierre Thiriet 
united_kingdom Alex Lynn 
G-Drive Racing LMP2 1'07.538 7
9 13 brazil Nelson Piquet Jr. 
denmark David Heinemeier Hansson 
switzerland Mathias Beche 
Vaillante Rebellion LMP2 22 tours 6
10 37 china David Cheng 
france Tristan Gommendy 
united_kingdom Alex Brundle 
Jackie Chan DC Racing LMP2 2.497 6
11 28 france François Perrodo 
france Emmanuel Collard 
france Matthieu Vaxiviere 
TDS Racing LMP2 21.738 7
12 25 russia Vitaly Petrov 
switzerland Simon Trummer 
mexico Roberto Gonzalez 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 23 tours 6
13 38 united_kingdom Oliver Jarvis 
china Ho-Pin Tung 
france Thomas Laurent 
Jackie Chan DC Racing LMP2 29 tours 6
14 95 denmark Marco Sørensen 
denmark Nicki Thiim 
Aston Martin Racing GTE PRO 31 tours 5
15 71 united_kingdom Sam Bird 
italy Davide Rigon 
AF Corse GTE PRO 9.159 4
16 91 austria Richard Lietz 
france Frederic Makowiecki 
Porsche GT Team GTE PRO 32 tours 4
17 67 united_kingdom Harry Tincknell 
united_kingdom Andy Priaulx 
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 33 tours 4
18 92 denmark Michael Christensen 
france Kévin Estre 
Porsche GT Team GTE PRO 1'23.946 4
19 51 united_kingdom James Calado 
italy Alessandro Pier Guidi 
AF Corse GTE PRO 34 tours 6
20 66 germany Stefan Mücke 
france Olivier Pla 
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 35 tours 6
21 77 germany Christian Ried 
italy Matteo Cairoli 
germany Marvin Dienst 
Dempsey-Proton Racing GTE AM 36 tours 5
22 98 portugal Pedro Lamy 
canada Paul Dalla Lana 
austria Mathias Lauda 
Aston Martin Racing GTE PRO 37 tours 5
23 86 united_kingdom Michael Wainwright 
united_kingdom Ben Barker 
united_kingdom Nick Foster 
Gulf Racing GTE AM 45.663 5
24 54 italy Francesco Castellacci 
spain Miguel Molina 
switzerland Thomas Flohr 
Spirit of Race GTE AM 39 tours 7
25 61 ireland Matt Griffin 
singapore Mok Weng Sun 
japan Keita Sawa 
Clearwater Racing GTE AM 41 tours 7
26 97 united_kingdom Darren Turner 
united_kingdom Jonathan Adam 
brazil Daniel Serra 
Aston Martin Racing GTE PRO 157 tours 7
Article suivant
Qualifications - Porsche en double, coup droit pour Ferrari

Article précédent

Qualifications - Porsche en double, coup droit pour Ferrari

Article suivant

Aston Martin gagne son bras de fer face à Ferrari

Aston Martin gagne son bras de fer face à Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Mexico City
Catégorie Course
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Auteur Basile Davoine